vendredi 22 mars 2019

grains de café?

Je vous avais montré en septembre 2017 ce que j'avais fait en stage avec Rayna Gillman. Doucement, mais sûrement, j'ai fini le quilt où j'ai intégré un des exercices d'improvisation.
Rayna nous avait donné un vieux carré de log cabin brun et rose-mauve. La consigne était "coupez-le comme vous le voulez et intégrez-le dans un exercice d'improvisation.
Le bloc en log cabin
Dans la partie droite, un log cabin en triangle le centre étant un morceau brun et rose du log cabin de départ.
Dans la partie gauche, le morceau brun et bleu vient d'un exercice précédent moche de moche qui a trouvé sa place ici. Ajout d'orange pour égayer un peu, tout ça fait quand même de manière très instinctive.
A droite, bandes cousues avec reprise tous les tissus précédents. A gauche, bidouillage pour compléter et donner cette forme de trapèze irrégulier avec à chaque fois, des bandes ou morceaux de ce log cabin.
J'ai appliqué ce trapèze sur un vert bien pétant dont la vraie couleur est plutôt sur la photo après celle-ci.
J'y ai vite ajouté des bandes et dans la foulée, j'ai fait le dos, simple pour une fois. Un bon moyen d'utiliser ces tissus que j'aime. Deux sont des batiks. Une touche de orange et une touche de ce vert pétant qui tonifie ce dos.
J'ai quilté à la machine uniquement le fond, ton sur ton et je l'ai terminé en facing. Mais je le trouvais beaucoup trop vif. J'ai décidé de quilter à la main avec le DMC Perlé 12 dégradé orange 4124 et dégradé rose tyrien 4210. J'aime vraiment beaucoup quilter avec ces fils et j'aime combiner quilting machine et quilting main comme je l'avais fait pour le poisson vintage.
Je pense le faire de plus en plus, juste sur les petits formats, faut pas exagérer! Celui-ci fait 55 cms x 59 cms.
On voit le quilting machine, le facing décousu (c'est pratique) et les premiers lignes de quilting main, à grands points irréguliers, c'est ce que j'aime. Cliquez sur les photos pour les voir en grand et mieux voir ce dont je vous parle.
J'avais apporté mon quilt en Alsace en octobre et quand je l'ai montré à Michelle et Esther, elles m'ont fortement poussée (et c'est un euphémisme!) à faire des points de noeud en bleu. Michelle avait le bleu idéal, la bonne teinte, un peu plus épais que le Perlé 12.
Me voici donc en route à faire des points de noeud. J'aime ça. Evidemment, je rate un point. Je pique mon aiguille trop loin et me voilà avec un trait avant le noeud. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de défaire un point de noeud. Moi, oui et je sais que c'est quasi impossible. Qu'à cela ne tienne, d'une erreur, faisons une richesse. J'ai continué à faire des points de noeuds rallongés ici et ailleurs dans le quilt.
En détail, des points orange, rose thyrien, bleus (très peu de points bleus sur tout le quilt) et les points de noeuds simples ou rallongés. Ai-je inventé un nouveau point? Ca m'étonnerait que personne n'y ait pensé avant moi! Les connaisseuses, qu'en dites-vous?
Je n'avais pas quilté le centre. Je vais à Créativa Bruxelles samedi dernier et je vois la superbe exposition du Challenge Textile international. J'y vois de petits quilts magnifiques très quiltés. Dimanche, je quilte le centre, pas complètement dense car je veux laisser des tissus non quiltés. Le quilting rend ce centre plus vivant.
Je montre à mon mari mon quilt terminé, le facing épinglé prêt à être à nouveau cousu.
Très prudemment, il me demande s'il peut me faire une suggestion. "Mais bien sûr!" (Ca n'a pas toujours été le cas, d'où sa prudence!!) "Je serais toi, je ferais quelques courbes en bas à droite, un peu comme des ronds pas fermés. Je retire les épingles du facing, je dessine les courbes comme elles me plaisent, je les quilte et j'en ajoute en haut à gauche, là où je trouvais que c'était un peu vide et où je ne savais pas quoi faire. Ca change tout. Ce quilt qui était très anguleux, un peu raide avec toutes ces lignes droites s'adoucit instantanément. C'est fou!
La qualité des photos n'est pas top car je les ai prises avec mon téléphone. J'envoyais à Réjane les différentes étapes sans penser à les prendre avec mon appareil photo, trop prise par cette progression assez excitante.
Voici une dernière photo qui reflète assez bien les couleurs de ce quilt. On ne le voit pas bien mais j'ai finalement décidé de quilter la bande rose foncé et seulement celle-là. En cliquant sur la photo, vous le verrez.
Maintenant, je suis contente de ce quilt et je m'arrête là. Le facing est cousu. Il reste un manchon à coudre et l'étiquette. J'allais écrire que ce quilt serait uniquement recto, que le verso n'était pas trop intéressant. Je le retourne pour le prendre en photo... et je trouve le verso pas mal du tout, intéressant aussi à montrer à accrocher quelque part chez moi. Chouette, encore deux quilts en un! Il va falloir que je trouve un moyen discret astucieux de signer ce quilt.
Pas trop d'idée de titre. Peut-être "grains de café" car sur le recto, le tissu grains de café n'est pas quilté et a une belle présence. 

Ouf, j'ai fait mon article à temps! Direction Collioure demain matin. Je ne bois pas de café mais nous irons sûrement prendre un café pour mon mari et un chocolat chaud pour moi sur le port très souvent!

Prenez bien soin de vous :-)
A bientôt.

mercredi 6 mars 2019

des rectangles qui finissent en carrés

Doucement, je remets les mains dans des projets personnels. J'ai cousu le dernier point pour le projet 70 273 cette semaine avec sourire et soulagement!


 Depuis début janvier, j'y ai passé énormément de temps, tant en couture qu'en administration. J'ai eu les récréations des maisons pour la Californie et des tulipes pour Joelle Vétillard.

J'ai enfin ressorti des projets qui attendaient patiemment. je vous les montrerai plus tard.

Aujourd'hui, j'ai envie de vous montrer le développement d'une idée qui a germé dans ma petite tête il y a au moins trois ans.
Un jour, j'ai décidé que je couperais un morceau de chacun de mes tissus. Pour en faire quoi? Aucune idée à l'époque. J'ai décidé arbitrairement de couper des morceaux de 5 cms x 15 cms. J'ai beaucoup de tissus différents. Des petits restes, des restes un peu plus grands, des fat quarters pas entamés, de grands morceaux; des unis, des petits motifs, moins de grands motifs...
Je me souviens avoir commencé par les bleus. Au début, c'est drôle de redécouvrir ses tissus et de repenser aux projets faits. Au bout d'un moment, déplier, repasser, couper, replier... c'est cuvillant comme on dit dans les Ardennes. C'est lassant...pour être polie! J'ai donc fait par période, régulièrement ou pas. Quand j'achetais un nouveau tissu, j'essayais de couper tout de suite. 

Et pas d'idée qui me plaisait vraiment. J'ai fait un stage avec Maryline Collioud-Robert. Puis j'ai vu son article "le quilt magique qui se construit tout seul". Au lieu d'utiliser une "concierge" ou amorce pour démarrer et terminer quand elle coud, elle coud deux morceaux de tissu, souvent des restes de projet. Pour moi, ce sont les rectangles.
J'ai d'abord mélangé tous mes rectangles dans une grande bassine
puis je les ai rangés en tas de manière aléatoire. C'était l'été, j'étais en bermuda!

Je les ai rangés dans une boite. J'ai choisi de couper parfois deux rectangles du même tissu quand il y avait plusieurs endroits intéressants. je ne fais pas un charm quilt! Je pourrais, j'ai assez de tissus...

Puis il y a eu l'installation dans la maison, des travaux, le quilt à terminer pour le BeeBook, Noël, le Projet, des travaux.... Pas le temps de coudre beaucoup d'autres choses. J'ai bien avancé en cousant les blocs aux croix rouges puisque je me servais des rectangles pour démarrer et terminer mes coutures.
Et aussi, ces rectangles ont été ma récréation, le moyen pour moi de me plonger parfois juste 1/2 heure dans MES tissus, de faire quelque chose pour moi.

Je fais des mélanges que j'aime ou avec des couleurs qui sont harmonisées

et des mélanges improbables, voire très improbables... C'est mon côté un peu bizarroïde!
Au début, je voulais faire des couples foncé-clair. Maryline m'a dit "mais non, mélange tout". Ca me facilite la vie et ça donnera peut-être un résultat plus vivant. De toute façon, c'est quasi impossible pour moi de choisir une disposition harmonieuse. C'est trop compliqué, je ne suis pas douée pour ça. Donc, je ne réfléchis pas trop.

En fait, avec des rectangles de 5cms x 15 cms, on ne peut pas faire grand chose de pratique. Si j'avais fait 5x15 coutures non comprises, j'aurais pu faire des blocs de 3 bandes. Là, pas possible, pas pratique.
J'ai donc décidé de coudre des bandes 2 par 2 puis de les recouper à 9 cms. 
La photo montre les différentes étapes :
- 2 rectangles de 5 x15 l'un sur l'autre
- 2 rectangles cousus
- 2 rectangles coupés à 9 cms , l'autre morceau fait 6 cms
- 2 blocs de 9 cms cousus ensemble
- 2 blocs de 2 cousus ensemble qui forment un carré
- 3 blocs de 6 cms ensemble
 

Ces derniers jours, j'ai avancé et j'en suis là : 
Le résultat me plaît. Je ne veux pas assembler plus pour le moment car je joue plutôt avec les tissus que j'aime. Si je "garde" ceux que j'aime moins pour la fin, je vais me retrouver avec toute une partie que je ne vais pas aimer.

Je suis bien organisée, j'aime ça et c'est beaucoup plus pratique. Surtout du fait que je peux stopper le projet pendant un moment. Quand je veux m'y remettre, il faut que je m'y retrouve vite.
- une boite avec les paires préparées.
- dans le couvercle, les bandes cousues, pas coupées (il y en a juste une en ce moment).
- une boite avec les paires de 9 cms, seules ou 2 par 2.
- un couvercle avec les carrés (va falloir que je trouve une boite.
- une boite avec les paires de 6 cms.
 Je sais aussi ce que je veux faire avec ces tissus. Maintenant que je vis dans ma maison, j'arrive à m'y projeter, à imaginer la déco, ce que je veux améliorer. A la fin de la semaine, notre salle de séjour et notre cuisine seront repeintes. D'ici fin avril, une chambre sera refaite à neuf. D'autres chambres attendront. Dans ces chambres, il y a de grands lits. Mes rectangles vont faire un grand dessus de lit qui sera ce qui donnera le ton à la chambre.
Je viens de faire un rapide calcul. Si je fais un dessus de lit de 220 cms x 270 cms, il me faut 270 carrés, donc 2160 morceaux de tissus. Si j'ai environ 1000 rectangles au départ, ça me fait seulement un carré final de 165 cms de côté.
J'utiliserai les petits rectangles restants mis bout à bout avec sûrement une bande unie intermédiaire. Je n'ai pas fait le calcul de la longueur de la bande des petits rectangles...Ca viendra en son temps.
Voilà l'idée d'ensemble, à peaufiner au fur et à mesure... 

Ca fait beaucoup de texte mais je vous promets que ça fait aussi beaucoup de temps à coudre, repasser, couper, coudre, repasser, couper, coudre, se tromper de sens, découdre (une fois) et ensuite plutôt bidouiller, recoudre... J'adore, je revis :-)

Prenez bien soin de vous :-)
A bientôt!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...