mardi 30 janvier 2018

Le Projet 70 273 à Rochester, 2

Cet article va être plus personnel.
D'abord de petits détails avant le départ.
J'avais personnalisé mes deux sacs
Ma folie des papillons a encore pu s'exprimer. J'en ai envoyé un à Katell grâce à qui j'ai connu ce Projet. Si vous regardez bien, il y en a deux qui sont plus petits. J'en ai offert un à Jeanne et j'ai gardé l'autre. J'en ai offert deux autres et Jeanne fera ce qu'elle veut avec ceux qui restent.


Je me souvenais avoir lu que Nancy, la soeur de Andy le mari de Jeanne, aimait le bleu. Début février, elle déballera un petit paquet et découvrira ces papillons-là
Un peu de tourisme maintenant. Tari, venue de Palo Alto (elle était venue à Lacaze en mai) et moi nous avons fait connaissance devant an english breakfeast dans le B&B où nous étions. Et comme je ne suis décidément pas une photographe-reporter, j'ai oublié de prendre en photo les confitures et les fruits, obnubilée par mon assiette...que je n'ai pas pu finir. Le lendemain, j'ai demandé à avoir demi-portion.
En sortant le la cathédrale, j'ai admiré le chateau. Non, il ne fait pas toujours nuit à Rochester!

la cathédrale
le chateau
J'ai beaucoup aimé la crypte de la cathédrale

























La cathédrale a un très grand orgue que vous avez vu dans mon article précédent. Elle en a aussi un petit sans pédalier, un positif. Comme mon mari a été organiste, j'ai pensé à lui

J'ai très envie de retourner à Rochester pour prendre le temps de visiter le centre historique, les rues aux maisons typiques... J'ai envie de revoir tout ça. Et puis bien sûr, j'ai envie de revoir Lucy qui il y un an a offert de recevoir les blocs et s'est embarquée dans une aventure qu'elle n'imaginait pas.
Un de ses derniers gros stress a été à cause d'un livre qu'elle a fait. Elle y a passé des heures et des heures, il a failli ne pas être prêt pour la soirée de remerciements mercredi soir mais il l'était! Elle y a regroupé toutes les photos prises au cours de l'année. Elle y raconte l'histoire de certains quilts. Dans ce livre il y a le nom de toutes les personnes ayant participé au Projet. Chaque quilt est répertorié avec le nom des participants. C'est un travail énorme et un sacré souvenir!!!



Et bien sûr, j'ai rencontré Jeanne en vrai!!! Nous avons passé seulement douze heures ensemble mais des heures intenses.
Notre première rencontre a été chez Lucy. Tout au long de cette journée, j'ai vu Jeanne dans son Projet. 
Devant l'ordinateur, le téléphone toujours à portée de main et Andy, toujours à ses côtés.
Jeanne au bout de la table, pendant le repas de midi avec la 70 273 team! Tari est à ma droite.
Jeanne, en plein discours tellement chaleureux que même si je n'ai pas tout compris, j'ai été touchée.
Jeanne m'offrant ses bras après un moment très émouvant pour moi. Une équipe d'une école professionnelle était là pour faire des photos et interviewer des participants au Projet.
Tari m'a embarquée dans cette aventure et je me suis retrouvée à expliquer en anglais comment j'avais connu ce Projet, pourquoi j'y participais et de quelle façon je m'y impliquais. And I did it!!! In english!!! Un peu perturbée quand même, j'ai dit mon nom avec une prononciation anglaise! Givrée, la nana!!! non, non, je m'adapte, c'est tout ;-) 
Dans cette interview, j'ai évoqué mon frère aîné, mort-né et hydrocéphale. Et je me suis retrouvée ensuite submergée par une émotion accumulée je pense depuis le début de la journée. Et Jeanne m'a ouvert ses bras d'une manière impressionnante, empathique. Elle m'a demandé de raconter l'histoire de mon frère et de ma mère. Je l'ai fait et l'émotion s'est apaisée. Elle m'a filmée pendant que je la racontais une deuxième fois. Depuis le temps qu'elle me demandait de lui écrire cette histoire en anglais!!! Je l'avais fait la semaine précédente!

Jeanne, au centre de cette belle photo de groupe. 280 personnes ayant participé au Projet sont venues à cette belle soirée.

Ouf, la journée est presque finie! Une dernière photo avec le dernier carré avant de quitter la cathédrale
Wendy Daws, Beverley, moi, Lucy, Jeanne, Sally, Sharon, Tari and Andy.



And back to Lucy's home pour un dernier moment ensemble. Certes, nous avons les yeux fatigués mais le coeur comblé.

Et voilà mon sac au retour
Vidé des vêtements mais pas encore de, mais de quoi donc? Ah, il y a une boutique de tissus pour patchwork à Rochester!!! Et bien sûr, nous avons pris le temps d'y aller! C'est incroyable comme je trouve toujours des tissus intéressants!

J'écris cet article deux jours après mon retour. Je suis rentrée submergée d'émotions, de fatigue (le voyage du retour a été assez ubuesque!). Partagée entre joie, excitation, inquiétude. Ca va mieux. Avant de nous quitter, alors que j'avais dit à Jeanne que je pensais organiser avec une amie une petite exposition du Projet 70 273 en 2019, Jeanne m'a dit qu'elle viendrait avec son mari. Et Tari aimerait venir. Lucy aussi, sûrement Sharon quand  elle saura... Je n'ai pratiquement pas dormi la nuit suivante... Ca va mieux mais pendant mes insomnies, j'ai de quoi cogiter!!! 

Retour au concret : cette semaine, je retrouve de petits groupes qui vont me donner leurs blocs. Je vais présenter le Projet à La Baraudelle, un foyer de vie pour adultes handicapés. Et comme j'ai reçu des blocs, je vais continuer à les assembler et préparer des tops à quilter.  Et aussi coudre pour moi. Des sapins, par exemple avec quelques tissus de Rochester!

Prenez bien soin de vous.
A bientôt.

dimanche 28 janvier 2018

Le Projet 70273 à Rochester, 1

Par où vais-je commencer??? En pensant à ce voyage à Rochester, j'en ai encore la chair de poule. S'il y a bien une expression que j'aurai appris à traduire en anglais grâce à ce projet, c'est bien celle-ci : to get goose bumps, avoir la chair de poule.

Du 19 janvier au 12 mars sont exposés dans la cathédrale de Rochester (Kent) des quilts, skinnies et middlings pour le Projet 70273. 13 817 paires de croix ont été cousues, dessinées, brodées, tricotées puis assemblées par des milliers de personnes dans plusieurs groupes du Sud Ouest de l'Angleterre ou par des personnes individuellement. C'est un travail phénoménal. Je viens juste de demander à Lucy Horner, l'ambassadrice du Projet à Rochester à quelle date elle avait commencé à récolter des blocs. Elle a envoyé son premier courriel à des amies le 27 janvier 2017, il y a juste un an!!!
Je vais d'abord vous montrer des photos de l'exposition.

Les deux immenses bannières sous l'orgue ont été imaginées et mises en oeuvre par l'artiste Wendy Daws  avec différentes associations pour personnes aveugles, personnes souffrant d'autisme, des écoles... Quilts et skinnies(quilts longs et étroits) étaient accrochés de chaque côté de l'allée centrale.

Certaines contraintes données par les responsables de la cathédrale ont poussé à la créativité, par exemple plisser certains middlings. Voici une vue prise dans une allée latérale. Chaque arceau était habillé ainsi.

 Les middlings (petits quilts) étaient regroupés dans la "Lady Chapel". Et certains avaient fait le voyage depuis Lacaze, n'est-ce pas Katell!

  


 



















 


 






















Ce n'est qu'en prenant le temps de le regarder vraiment que j'ai réalisé que celui ci-dessus était un hexagone fait d'hexagones.

Jeanne et moi devant le middling 70 273 que j'ai brodé l'année dernière. Je dois dire que ne n'avais pas réalisé quand je l'ai brodé quel impact il aurait. J'en ai pris conscience en voyant le nombre de personnes qui passaient du temps à le regarder et le prenaient en photo.

J'aime la diversité des middlings et les différences de perception et d'expressions. Celui au dessus du mien est extrêmement dense, petites croix collées aux plus grandes. Il me fait penser à ces personnes entassées dans les bus qui les emmenaient, puis dans les chambres à gaz.
Celui de Marie-Christine, à gauche du mien inclut deux coeurs, un en entier, un coupé en deux.
Celui au dessus des deux photos du middling-hexagones fait par une soeur de Lucy est léger, aéré avec les deux croix l'une dans l'autre. Et bien sûr, on retrouve de vieilles dentelles mises en valeur et mettant en valeur les croix. N'hésitez pas à cliquer sur les photos. Normalement, vous devriez pouvoir voir les détails plus facilement.

J'imagine que le ressenti dans chaque exposition est différent. Mais je suis sûre que les ressentis varient au fur et à mesure qu'on regarde l'ensemble de l'exposition puis qu'on va ensuite regarder les détails. C'est difficile à exprimer.

Alors je vais vous montrer d'autres détails.









 
Quand j'avais présenté pour la première fois le Projet à des amies : un rectangle de tissu blanc et deux croix rouges, plusieurs m'avaient dit "mais on ne peut pas faire grand chose, ça va être toujours pareil!" Il est vrai que c'était au début du projet et qu'on parlait plutôt de croix en tissu. Mais quand même, quelle diversité, quelle créativité dans toutes ces croix, même en tissu. En revoilà :


 Je vais faire un autre article plus tourné vers l'atmosphère de cette journée et demie passée à Rochester et les vers les personnes que j'ai rencontrées.

Vous pouvez voir d'autres photos sur le blog de Jeanne : the barefoot heart.
Elle montre des photos de deux expositions à Jersey et à Durham où elle est allée pendant son périple britannique.

Prenez bien soin de vous. A très bientôt

lundi 22 janvier 2018

Et vous, vous voyez quoi?

C'est le titre de ce mini quilt. Il est le fruit d'un exercice proposé par Rayna Gillman lors du stage que j'ai suivi en août dont je vous ai déjà parlé.

Nous étions parties de deux couleurs, pour moi, le bleu et le jaune. J'avais vite abandonné car mon choix ne me plaisait pas. Finalement, j'y suis revenue et je me suis complètement libérée. J'ai improvisé et au fur et à mesure j'ai construit ce quilt. Voilà ce que j'ai écrit sur ma démarche dans l'article où je le présentais :
Têtue comme je peux l'être, je suis revenue à mon choix de départ, le bleu et le jaune. Et je me suis enfin amusée. Toujours en coupant, cousant, réarrangeant...tout à coup m'est venue l'idée d'une progression, de petits morceaux à de plus grands. Ajouter une bande entre deux blocs, puis coudre des bandes autour.  Finir par une fine bande bleue en haut, puis une jaune large. De travers, bien sûr et me voilà avec une espèce d'immeuble. En cours de route, Rayna m'a conseillée ce rose tyrien un peu pétant. J'en ai mis peu, trois fois. Je n'y toucherai plus sauf pour le quilter et en faire un miniquilt. Il fait 20 cms x 43 cms au plus haut.

J'avais une idée de départ. Quilter d'abord le centre en commençant par les lignes plutôt horizontales. Puis m'inspirer des colombages des maisons en torchis. Ou m'inspirer des tuiles mais pas de lignes courbes, que des lignes droites.


Je démarre avec ces idées-là et ensuite ça devient très instinctif. Je ne réfléchis pas beaucoup, je me laisse porter et j'adore ça. Cette fois-ci, j'ai quilté avec dans la tête mes idées de base et mon improvisation. Comme le quilt est très petit, ça va vite, presque trop vite.
J'ai toujours imaginé que le bas du quilt était la devanture d'un magasin, la porte et la vitrine. D'où le quilting vertical pour la porte et l'irrégularité de la vitrine .


Puis j'ai quilté les bandes extérieures. J'ai commencé par les lignes verticales à droite. Puis celles de gauche. Je voulais garder cette séparation entre la magasin du bas et la partie haute. J'ai donc quilté les lignes horizontales qui les séparent.
Puis les lignes verticales, plus denses dans la partie basse pour rompre l'éventuelle monotonie et rendre le quilt plus vivant, plus dynamique.
La bande du haut est pour moi comme un toit. J'ai donc fait des tuiles irrégulières.


J'ai décidé de m'arrêter là, de laisser le bleu et le rose non quilté.
J'aime beaucoup l'arrière.
 J'ai terminé le quilt en facing ou parementure. J'en ai déjà fait et je n'ai pas regardé les tutos dont je vous ai déjà donné les liens avec ma colombe.
Il aurait été judicieux de la faire! J'en ai un peu bavé dans les coins.


Mais au final,je suis plutôt satisfaite. J'ai cousu deux petits manchons. Je ne sais pas encore vraiment où je vais l'accrocher. Enfin si, mais je ne pourrai essayer que dans une semaine.





 Les vraies couleurs sont à gauche mais c'est intéressant de voir ce patchwork devenu un quilt.
Ses dimensions finales sont 17,5 x 44,5 cms.

















J'ai beaucoup aimé le quilter. Comme la créativité et la liberté viennent au fur et à mesure, j'ai trouvé que ça allait trop vite. J'aurais bien continué. Donc pour le quilting, le format est un peu petit. Mais c'est très réjouissant et motivant de faire un mini quilt. Expérience à renouveller quand j'aurai terminé mes projets en cours.

Mon mari voit des champs de lavande et une montagne. C'est loin de mon immeuble!! 
Voici donc le nom de ce quilt : 

Alors, vous me répondrez?

Demain mardi, destination Rochester. Youpi!!! Retour jeudi. J'essaierai d'écrire un article dimanche.

J'ai découvert ce matin un article de Maria Shell. Les premières photos sont celles d'un cours qu'elle donne. Puis elle montre un sac de chutes qu'elle a acheté et avec la contrainte de n'utiliser que ce qu'il y a dans ce sac, elle a fait un quilt improvisé. C'est très intéressant. L'arrière de son quilt est une oeuvre à part entière. Et n'hésitez pas à naviguer sur son site.

 A bientôt. Prenez bien soin de vous :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...