lundi 12 novembre 2018

Du Périgord à l'Alsace et retour à la maison.

Nous sommes revenus de nos vacances alsaciennes (excellentes à tout point de vue). Débute pour moi une période où je ne devrais pas bouger, ne pas faire des heures en voiture pendant au moins quatre mois. Ca ne m'est pas arrivé depuis 1995. Moi qui ai tant attendu ce moment, je suis un peu perturbée. J'ai du mal à me remettre au patch, je ne sais pas par où commencer. Je pense que je vais lister tous les projets à finir à la machine, ce que j'ai en route et que je peux faire à la main, broderie, papillons, quilting... Une bonne liste me fera du bien. 

Aujourd'hui, je vous montre  des expériences inédites que j'ai faites avec des amies.
Cet été, je me suis arrêtée une journée chez l'ArtisAnne en Périgord. Anne fait beaucoup de cyanotypes, elle expérimente sur papier, sur tissu et les embellit avec talent. Anne avait retrouvé une feuille de base préparée l'année dernière dont la couleur avait un peu changé. Nous avons fait une composition à deux, j'ai surtout regardé et ajouté un tout petit peu d'éléments. Anne a mis le tout entre deux vitres et hop, au soleil. Au bout d'un moment, nous avons bougé la vitre supérieure pour voir si ça prenait et les herbes ont bougé.
 C'est bon, ça nous plaît
 Rinçage dans la bassine, plusieurs fois...
Séchage du résultat final. J'aime ce bleu si particulier, les transparences, les blancs francs...
Ce procédé me fascine. Je n'ai pas encore compris comment le bleu devient blanc... Oui, ce sont les produits chimiques qui font ça mais j'aime bien ce mystère.
Oserais-je mettre ma patte en faisant par exemple un peu de broderie libre, pas sûr...

En Alsace, Michèle et Esther m'ont fait découvrir la teinture de tissus. Je m'étais jurée de ne jamais en faire. J'avais trop peur d'y prendre goût... Nous avons passé une belle journée à essayer, à être surprises, heureuses, déçues (pas trop). La teinture c'est surprenant, étonnant, addictif... Michèle avait commandé des couleurs pour teinture Easy Color Marabu.
Voici ce que j'ai rapporté. Difficile de rendre les vraies couleurs. 
La spirale violette est mon premier essai, plutôt réussi.  Je le broderais bien, l'embellirais...
J'ai voulu copier Michèle pour le jaune et brun. Le sien est plus vif. Je n'ai pas mis assez de brun.
 Celui du bas me tenterait bien pour le début d'un champ de coquelicots
les suivants sont plutôt à couper en morceaux





voici deux détails qui me plaisent


essais de pliage pour ces deux derniers.
Pour le moment, tous les tissus sont roulés et dorment...

Pendant mon séjour en Alsace, Michèle et moi avons passé le jeudi au Festival du point de croix et de la broderie à Kustzenhausen.  Je me suis offert mon cadeau de Noël chez Catherine Bihl. Comme je le déballerai à Noël, je ne peux pas vous le montrer!
J'ai craqué pour ce Saint-Nicolas en pain d'épices. Il a été fait par Marketa Macudova. 


Je rappelle qu'en cliquant sur les mots en couleur, vous allez sur le site que j'ai envie de vous montrer. Alors, allez sur celui de Marketa. Elle montre dans deux vidéos sa façon de travailler. C'est remarquable! Comment broder avec du sucre glace!  Un seul regret, m'être contentée d'un Saint-Nicolas. J'aurais bien fait une déco à base de ses étoiles, sapins, Pères Noël. Mais je l'ai découverte en fin de journée. Mon porte-monnaie s'était déjà bien vidé.
Le petit cochon en pâte d'amande est un clin d'oeil à ma mère. Quand elle était petite, sa mère lui en rapportait un quand elle allait en ville.  Quand j'en trouve, j'en achète deux, un pour elle, un pour moi.
Le dimanche, nous sommes retournées voir une petite galerie et le coup de coeur que j'avais eu jeudi s'est confirmé. Maintenant, Millie Lone m'accueille quand je rentre dans mon atelier.
Françoise Maillet, artiste peintre a découvert la laine feutrée il y a deux ou trois ans. Millie Lone était sortie de ses pinceaux mais elle était partie vivre ailleurs tellement vite, trop vite, qu'elle était très présente dans les pensées de Françoise. Quand elle a découvert la laine feutrée, elle a eu envie de lui redonner vie d'une autre façon. Cette petite fille me touche. 
Elle vit une troisième vie, textile cette fois-ci,  pour illustrer le livret du CD que l'ensemble vocal Filigrane sortira en décembre.

Notre boite aux lettres est un trou dans la porte. Le clapet précédent n'était pas étanche et j'avais fait un cache de fortune. Nous pensions que le suivant serait étanche, j'avais donc jeté l'ancien cache sans hésitation. Mais le clapet n'est pas étanche. Le froid ayant décidé de s'installer, il devenait indispensable de faire quelque chose!!! Bonne occasion de replonger un peu dans mes tissus. J'ai choisi de couper dans les bruns pour aller vers les tons de la porte en chêne. Les rideaux étant turquoise, j'ai ajouté un peu de bleu. Bandes cousues, ajouts, petits morceaux assemblés, quilting...
Quilting improvisé au fur et à mesure, sur la photo, le bas est en haut... mais la droite est bien à droite! Je n'ai pas fait en quilting libre mais ça m'a vite démangé. Comme j'en avais peu à faire, j'ai eu la flemme de changer de pied de ma MAC mais je me suis dit que j'étais vraiment mûre pour me lancer.
J'ai collé sur la porte une grande bande de Velcro et son pendant sur le tissu.
Je suis assez contente du résultat. Par contre, je voulais tellement que le cache isole bien que j'ai mis deux épaisseurs de molleton fin et deux épaisseurs d'une feutrine fine. Mais tout ça est finalement bien rigide, trop rigide.
Comme je suis juste "assez" contente, j'ai dans l'idée de faire une autre cache que je laisserais plus souple. Mon envie est de faire un log cabin rectangulaire. Donc les bandes horizontales fines et les verticales larges. Histoire à suivre...
Allez, je vous dis tout. La porte est mieux isolée qu'avant, double vitrage et petits panneaux en plus depuis l'hiver dernier. Mais si je fais deux petits quilts allant de sous les fenêtres à juste avant le sol, elle sera encore mieux isolée... Autre histoire à suivre...ou pas! Et voilà, ça tombe bien, je n'avais pas du tout de projets à finir! Ah bon, vous ne me croyez pas? Vous avez raison, je suis comme vous, je suis normale, j'ai des projets à finir... Ce qui n'empêche pas d'en commencer d'autres! Normale, je vous disais!

Prenez bien soin de vous :-)
A bientôt avec grand plaisir!

dimanche 14 octobre 2018

MA BELLE VIE, quilt de bilan positif

Fin mai, je vous avais montré l'exposition organisée par Michelle Braun 
et ses petites mains à Langensoultzbach. J'avais participé au concours sur le thème "dix". C'est drôle car mes deux amies Anne, Annebeads et ArtisAnne avaient assez bien deviné quel quilt j'avais exposé.
C'est celui-ci :
Maintenant, je vous montre toute son élaboration. J'ai eu très vite cette idée avec mes dix doigts. Et puis, je n'ai pas été plus emballée que ça, je n'avais pas trop envie de faire ce concours. Et puis, un échange téléphonique ou par courriel avec Michelle m'a décidée.
Le fond est en improvisation. J'ai choisi 10 tissus différents, du blanc au beige rosé, des unis, des faux unis, un texturé, avec des roses, avec des dessins géométriques, avec des broderies, avec des coeurs, bien sûr!!!
J'avais acheté en janvier à Rochester, avec le tissu des coeurs, un tissu aux dessins aborigènes. J'ai aimé ses couleurs et les ronds du tissu. Les derniers tissus ont été achetés chez Alice. D'autres sont dans mes tiroirs depuis très longtemps, attendant leur moment.
Je voulais vraiment que ce soit mes mains à moi sur ce quilt, je les ai donc photocopiées et découpées.
Depuis que des amies ont vu mon quilt, plusieurs m'ont demandé comment j'improvisais. Voici les différentes étapes. Plus j'avance dans le processus, moins je réfléchis. C'est ça que j'adore, quand je lâche le mental et que je laisse aller.
Je coupe d'abord des bandes au cutter, sans règle. Des bandes de différentes largeurs.
 Puis je les assemble 2 à 2, puis 4 à 4, et j'en ajoute...
 Je coupe
 j'intervertis
 je recoupe, de travers autrement ça n'est pas drôle
 j'assemble un peu, là j'avoue, je réfléchis quand même, mais pas trop!!!
 ça prend forme...
et je continue à coudre pour avoir un fond d'une taille qui me convienne bien. J'y suis presque! Le périmètre minimum était 2 mètres, j'y suis! Il fait à peu près 52 cms x 54 cms.
J'ai finalement ajouté une bande du haut en bas qui me plaît bien.
Pour les mains, je voulais un rond au milieu de mes mains. J'ai donné des massages pendant plusieurs années et les gens étaient toujours impressionnés par le chaleur intense de mes mains. J'ai enfin pu découvrir cette sensation quand je me suis offert un massage la veille de mon anniversaire. Ma masseuse avait les mains brûlantes, le bonheur!
Difficile de bien voir le contour du futur quilt. Il est très irrégulier. A ce stade, je pensais garder ce contour irrégulier mais je n'en étais pas sûre.
J'ai vite commencé le quilting. Il a toute son importance et est très symbolique. Ce quilt arrivait à un moment important de ma vie, à un bilan. 
Le plus simple est que vous lisiez le texte qui accompagnanit mon quilt : 

Avec mes mains, avec mes 10 doigts, j’ai bercé, soigné, frappé(hélas), cuisiné,
touché, caressé, massé, coupé des tissus, cousu et quilté... J’ai tenté de rendre
cette diversité dans les 10 tissus qui composent le fond. Le tissu aborigène
symbolise la chaleur de mes mains, en particulier quand je donnais des
massages.
Le quilting qui ondule de la gauche jusque sous mes mains représente mes
bases sur lesquelles je m’appuie, dans ma vie et dans mes quilts. Puis, ça fuse
entre mes doigts, ça jaillit, les joies, les tristesses, les idées... Les courbes à
droite sont plus souples, plus douces comme ce vers quoi j’essaie d’aller. La
partie non quiltée est le champ des possibilités, mon espace de découverte et
d’évolution, tant dans ma vie que dans mes quilts. Guidée par mon meilleur
allié, mon coeur.
Ce quilt me permet de faire une sorte de bilan l’année de mes 60 ans, en 10
lettres : BELLE, MA VIE !


Quelques photos du quilting en cours de création

J'ai utilisé deux fils, un fil Aurifil clair et un fil dégradé Gûterman Sulky que j'aime beaucoup.
Les mains sont appliquées-collées à bord cru et soulignées par deux rangs de ce fil dégradé
Bien sûr, j'ai laissé au quilt cette forme irrégulière, faite de courbes, de pointes, cette forme tellement vivante. Les finitions sont en parementure ou facing. Je ne voulais pas de biais qui aurait coupé cet élan des lignes de quilting.
 Les couleurs de cette photo sont celles qui se rapprochent le plus de la réalité.
 J'ai mis du temps à trouver le titre. Je voulais qu'il soit en dix lettres, pour aller au bout de ma réflexion, de tout ce que m'a apporté ce quilt. J'avais aussi choisi dix verbes dans le texte. Si on m'avait dit il y a seulement dix ans et même moins que ça, qu'un jour j'appellerais un quilt "BELLE, MA VIE" , je n'y aurais pas cru. La joie de vivre n'était pas ancrée en moi, c'est le moins que je puisse dire. J'ai un fond pessimiste et négatif contre lequel je lutte. Et je gagne tout doucement, je m'adoucis, je suis plus douce avec moi-même et les autres et de cette douceur et de cette acceptation de moi-même naît la joie. Je peux encore être raide et rude par moments, j'essaie de ne pas m'en vouloir, de le reconnaître, de l'accepter pour mieux lâcher cette rudesse, cette raideur. Car c'est tellement bon d'être heureuse de vivre, d'avoir la paix au coeur et à l'âme et le sourire aux lèvres.
Deux photos encore :
Quand je suis assise devant mon ordinateur comme maintenant, je vois ça : 
Et quand je suis assise devant ma machine à coudre, je vois ça :
Ces deux quilts aux mains se répondent merveilleusement.
L'histoire de ce quilt aux multiples mains est racontée là. C'est CE quilt qui m'a donné confiance en ma créativité. C'était en 2005.

En fin de semaine, je vais encore une fois remercier Michelle. Nous allons une dizaine de jours en vacances chez elle. Nous partons un jour plus tôt que prévu pour que je passe l'après-midi avec son groupe de quilteuses. Nous retrouverons Esther et Rita pendant un week-end où elles m'ont concocté un programme "tissu". Une visite d'une expo de point de croix est au programme. Un peu de tourisme, de la marche pour mon mari... et sûrement des tartes flambées. La vie est belle :-)

Prenez bien soin de vous :-)

A bientôt avec bonheur.

lundi 1 octobre 2018

un stage sur les couleurs avec Maryline Collioud-Robert

Doucement mais sûrement, je me pose. Un dernier aller-retour "utile" aux Pays-Bas. Nous avons acheté des carreaux de Delft anciens. Nous les collerons dans la cheminée de la cuisine comme simple décoration. La cheminée ne sert pas, bien que ce soit la seule de la maison qui soit aux normes de sécurité. Peut-être, un jour nous y mettrons un poêle à bois. En tout cas, nous avions envie d'avoir un peu des Pays-Bas chez nous. J'ai congelé des harengs, je les sortirai un par un. Je suis la seule de la famille à les aimer.

Aussitôt rentrée, je suis partie en Suisse pour un stage sur le thème de la couleur avec Maryline Collioud-Robert. J'avais fait un premier stage avec Maryline l'année dernière que j'avais beaucoup aimé. Il a modifié mon regard sur les couleurs et m'a fait enrichir mon quilt des sapins.
Ce stage sur la couleur a encore été très enrichissant. Je vous présente deux exercices.

Le premier s'intitulait "couleurs chaudes + ?"
Nous avons choisi chacune six couleurs chaudes
mon choix
nos rectangles
Maryline  a mis sur le côté ceux qui ne convenaient pas. 
Il existe de multiples possibilités d'ajouts de couleur. Maryline nous a proposé ce vert tendre.

 A nous de trouver des verts dans la même gamme et d'ajouter à chaque rectangle un triangle de forme à chaque fois différente, trois dans un sens, trois dans l'autre.
mes rectangles complétés
Maryline a proposé cette disposition que nous avons toutes aimée. D'autres sont possibles.
tous nos rectangles
Le stage était centré sur la couleur et nous avons fait plusieurs exercices de choix de couleurs sans les coudre. Ce n'était pas le but du stage. 

Nous avons beaucoup travaillé à partir de photos. Voici un exemple. Choisir plusieurs couleurs dans la photo pour en faire une belle gamme. En trouvant la couleur qui est sur la photo et pas notre interprétation.

C'est vraiment intéressant de chercher l'exacte couleur. Comme beaucoup d'entre nous, je suis allée fureter dans les boites de tissus des autres. J'y ai trouvé le bleu le plus clair.

Nous avons fait beaucoup d'autres exercices. Le but de ces exercices est d'explorer les couleurs, les combinaisons de couleurs. Partir de photos permet d'avoir des idées de gammes de couleurs pour un quilt, souvent d'être surprise par des associations auxquelles nous n'aurions pas pensé. Maryline a un blog et un compte instagram.  Sur son blog, en cliquant sur "Color inspiration", vous trouverez une mine d'idées et vous en prendrez plein les yeux. Sur son compte instagam aussi, bien sûr. La couleur est sa spécialité.

J'ai été comblée par ce stage en ayant un seul moment de gros doute, de découragement. Plein de moments de bonheur, de découvertes. Maryline est toujours très généreuse, nous montrant plein de façons d'explorer. Nous avons eu droit à un défilé de quilts. J'ai beau en avoir vu beaucoup sur son blog, les voir en vrai, c'est autre chose!

C'était le dernier stage que Maryline faisait à Orbe, stage organisé par Edith de patchdomino
Les voici toutes les deux nous présentant un quilt fait dans les années 80. Eh oui, il était moderne!!!

J'ai été encore plus gâtée car je logeais chez Maryline, les bons moments se sont donc prolongés. Edith nous a gâtées toutes les deux pour les deux repas de midi. Ces deux femmes sont des amours! Merci à toutes les deux! Habiter loin de lieu de stage a des avantages indéniables. Et lundi, je suis allée compléter mon stock de tissus unis chez Tomorrow's Quilts.
Le vendredi, j'avais eu un temps épouvantable pour venir. Le lundi, j'ai eu grand soleil et je me suis remplie les yeux des paysages du Jura.
Et en arrivant le soir, j'avais un repas tout prêt qui m'attendait. Que demander de plus? Rien :-)

Je viens de finir de ranger mes tissus. Mon agenda devient routinier, le bonheur pour moi!!! Nous irons une bonne dizaine de jours en Alsace mi-octobre. Ensuite, je range ma valise jusqu'au printemps sauf besoin impératif, bien sûr!!! Plus d'appréhension de devoir voyager par temps neigeux. Des semaines régulières, des mois réguliers, je ne sais pas ce que c'est depuis 1995! Mes amies me disent que ce n'est pas pour moi, que j'aurai la bougeotte. Pas cet automne, pas cet hiver!

Vous entendez souvent le matin à la radio les températures ardennaises! Oui, ça caille de bon matin mais quel soleil dans la journée, quel beau ciel bleu! Je savoure. Portez-vos bien, prenez soin de vous, savourez ce ciel bleu et ces couleurs d'automne qui arrivent. 

A bientôt :-)

dimanche 2 septembre 2018

les coeurs de l'été et de l'amour

Un retour lent sur mon blog. J'ai du mal à me remettre en route. Et pourtant, j'ai pas mal de choses à vous montrer. Je vais y aller en douceur! Mais avec amour!!!

Deux mois et demi bien remplis et en même temps avec un gros vide de temps en temps. Le gros vide, c'est celui que j'ai ressenti surtout en août, quand mon mari commençait à me manquer sérieusement. Il est rentré, heureux de ses deux mois et demi en Guyane, heureux que de tout ce travail fait depuis 17 ans soit couronné par un lancement parfait, un déploiement des générateurs solaires, aeolus qui fait maintenant le tour de la Terre. Premières exploitations des données en début d'année prochaine. Et heureux d'être rentré en vacances, puis en retraite...et de m'avoir retrouvée! Et moi, heureuse de l'avoir retrouvé!

Nos avons fêté nos 40 ans de mariage loin l'un de l'autre, le 8 juillet. Gilles avait dessiné et fait imprimer en 3D ce coeur en laiton et l'avait fait livrer chez un ami. Il est à mon cou, en compagnie du cadeau de nos 25 ans.


Je vous avais écrit que je passerais chez Anne dans le Périgord. 24 heures de bonheur, un premier cyanotype fait ensemble qu'elle montre là.
Anne est une experte, une exploratrice en cyanotypes. Elle m'avait promis que nous en ferions un. Malgré la tempête de la nuit et le travail qui ne manquait pas, Anne a pris le temps de me faire découvrir cette magie. 
Et puis, juste avant que je ne parte, elle m'a donné un cadeau à ouvrir le 8 juillet. Voilà ce qu'il contenait avec une carte remplie de mots émouvants. J'ai envoyé la photo à mon mari, bien sûr. Ce beau gros coeur en broderie suisse est maintenant dans notre chambre.

Le 26 juillet Maud et Sam se sont mariés. J'ai connu Maud quand elle avait 18 mois. Nous habitions dans la même ville au nom imprononçable Oegstgeest. Je l'ai vue grandir et pendant quelques années, elle habitait juste en face de chez nous à La Haye.
Je leur ai offert un coeur simple mais avec quelques idées précises :
- reproduire une partie de leur faire-part, 
- un tissu de fond avec des coeurs, je le réserve pour les coeurs de mariage
- un tissu en broderie anglaise, Sam est anglais et lors de leur mariage civil en mai, Maud avait une robe en dentelle. La superposition de broderie anglaise rappellait un peu la dentelle.
 J'ai décalqué leurs prénoms et les ai brodés avec du Perlé 12 DMC, rose foncé dégradé. Point de tige doublé pour épaissir le trait si besoin.










Des petites perles blanches cousues tout autour. Trois roses en tissu pour symboliser le bouquet apporté des Pays-Bas par la maman de Maud en mai. Un ruban en Liberty of London, of course! puisque Maud et Sam vivent à Londres.


Les mariés ont aimé :-)










Voilà ma façon de clôturer ces mois d'été, non, non, il n'est pas fini!  et de reprendre doucement mon blog.

Prenez bien soin de vous, avec amour pour vous-même.
A bientôt :-)




vendredi 15 juin 2018

Une seule maison, enfin! Des amies, toujours...

Ca y est, nous sommes posés en France. Les cartons ne sont pas tous déballés. Les pièces principales sont rangées. Les cartons de mon atelier sont vidés. J'ai posé sans réfléchir dans les étagères, je rangerai et réorganiserai plus tard.
Quelques photos symboliques :
Ce moment que nous avons tant attendu : le camion sur le parking derrière chez nous aux Pays-Bas
 1/4 d'heure après l'arrivée des déménageurs, les cartons s'entassent dans le couloir et la cuisine. Ca démarre fort!
Dernière chose chargée, le canapé de mon atelier sur lequel j'ai fait de belles siestes, bouquiné ou récupéré de deux opérations. En début d'après-midi, il était au soleil derrière une grande fenêtre. L'hiver, c'était un bonheur!!! Ces moments vont me manquer...
Et voilà, le camion est arrivé devant la maison! Moment très attendu lui aussi!
La cache secrète entre le container et la cabine! Les arbres et bonsais de mon mari avec sa planche à dessin optimisée.
Les déménageurs sont des sportifs et des experts en rangement! Ils sont été tous les deux absolument adorables. Et rien ne les effrayait!
Et pourtant, les deux gros ficus sont maintenant au premier étage. Celui sur la photo ci-dessus est le ficus "Envisat". Il appartenait au chef de projet de ce satellite sur lequel Gilles a travaillé pendant une douzaine d'année et qui a été lancé en 2002. Le ficus a failli passer à la poubelle. Gilles l'a récupéré, soigné, taillé...Il était dans son bureau à l'Estec et il est maintenant dans son bureau à la maison.
Celui ci-dessous, nous l'avons depuis 25 ans. Gilles l'a acheté 125 florins, malade. Nous l'avons rapporté à la maison dans notre Toyota Previa. C'est un souvenir cher à nos fils. Quelle aventure pour des enfants de 7 à 12 ans! Gilles l' a choyé et il a repris vigueur. Gilles le taille 3 fois par an. Quelquefois, ça a été un bon moyen d'évacuer le stress! Le ficus a grandi ou rétréci en fonction de la taille de la pièce dans laquelle il était. Il a vécu dans deux maisons différentes à hauteurs de plafond différentes. Dans notre couloir, il va pourvoir prendre de l'ampleur.
En ce moment, les deux ficus perdent des feuilles. Ils ont moins de lumière et vont prendre le temps de s'adapter à leur nouvel univers
Aussitôt mon canapé installé et un quilt posé dessus, mon mari a testé la nouvelle installation. J'ai depuis, mis un autre quilt qui y est parfait! C'est le premier quilt que j'avais fait dans cette maison quand mon atelier était sommaire. On le voit là dans mon atelier aux Pays-Bas. Le canapé et le mannequin ont échangé leur place. J'ai déjà testé l'installation et j'y suis très bien pour bouquiner et faire la sieste! Un déménagement, ça fatigue un tantinet!!!
Après deux jours de déballage, je suis repartie aux Pays-Bas pour finir de nettoyer la maison néerlandaise, rendre les clés et dire au revoir aux amies. Nous avons déjeuné ensemble dans la joie de se voir encore. Certaines se retrouvaient après de longues années. Je suis heureuse de leur avoir aussi permis ça. Elles m'ont gâtée! Marie-Jeanne s'est chargée du cadeau et leur a demandé de m'écrire une carte avec le thème "des tulipes et des coeurs". Certaines ont été très créatives. Toutes m'ont écrit des mots chaleureux. Lus au calme, le soir, ils ont été arrosés de quelques larmes!!! Merci les copines, je vous aime!
Les cartes étaient rangées dans une belle boite à chapeau reconvertie. Elles  étaient montées en guirlande sur un ruban qui ressemble à un mètre-ruban et elles étaient accrochées avec des pinces Clover. J'ai reconstitué la guirlande et l'ai accrochée au dessus de ma porte. J'adore!
J'ai gribouillé sur le quilt qui est sur mon tableau en tissu car je ne vous ai pas encore montré ce quilt en cours, le dos des sapins...
Mes amies m'ont offert une très belle cagnotte. Elle complète celle offerte par mes amies anglophones. Mon idée est de compléter mon stock de tissus unis.
Rendre les clés de la maison néerlandaise a été une délivrance. Vivre sur deux maisons devenait vraiment compliqué et usant. Je chantais dans ma voiture aussitôt les clés rendues!
J'ai eu un gros coup de blues le soir où j'ai vidé les cartons dans mon atelier à mon retour. Face à mes deux bureaux (un pour le patch et un pour l'ordi, oui, j'étais et je suis encore gâtée) j'avais un mur sur lequel j'avais accroché un tas de bricoles fabriquées par moi ou offertes par des copines, des photos de mes fils et de mon mari... A Charleville, mes deux bureaux se font face, c'est une toute autre atmosphère. En déballant mes cartons, j'ai ressenti cette atmosphère perdue et j'étais perdue! On ne quitte pas tant de souvenirs le coeur toujours léger!

Une autre page de ma vie commence. Elle commence de façon un peu étrange. Je vais être seule pendant deux mois et demi. 
Mon mari vient de partir en Guyane pour la préparation et le lancement le 21 août du satellite sur lequel il travaille depuis 17 ans. Un bon mois après son retour, il sera en retraite. Fin d'une carrière entièrement consacrée au spatial idéale!!! Il consacre un blog à aeolus, le satellite. Il alimente aussi un blog de dessins qui va être en dormance pour deux bonnes semaines mais reprendra ensuite.
Pour couper ces deux longs mois et demi, je vais aller voir un de mes fils à Liège pour lui apporter quelques meubles dont nous n'avons plus l'usage. Puis je partirai deux semaines pour aller voir mon fils aîné à Toulouse. J'y verrai aussi Katell. La route étant longue je ferai des étapes chez une vieille tante un peu espiègle, chez l'Artis'Anne et chez d'autres amies... Et fin juillet, je vais avec mon amie Réjane faire un stage de quilting libre chez Claude. Elle a la même machine mid-arm que moi, une Sweet Sixteen. Elle va pouvoir m'y familiariser pour que je ma lance enfin.
Juste après un petit saut aux Pays-Bas pour trois jours de stages de Qi Gong avec mon adorable Daisy. Retour pour le plaisir :-)

J'espère avancer des projets qui dorment et j'ai pas mal d'administration à faire pour le Projet 70 273.  Evidemment, j'en ferai moins que je ne pense! Mais j'ai déjà replongé dans mes tissus pour faire un sac pliable à mon mari avant son départ. Ca m'a fait un bien fou!!!

Question pour celles qui sont sur blogger. Je ne reçois plus de courriel d'avertissement quand un commentaire est publié sur mon blog. Est-ce qu'il vous arrive la même chose? Comme je m'en suis aperçue hier alors que je reprenais une vie de blogueuse et que mon mari était déjà parti, je n'ai pas pu lui demander d'aide.

A bientôt. Prenez soin de vous :-)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...