dimanche 23 décembre 2018

Sapin, maison, Noël :-)

Gilles a cette année encore fait un sapin en bambou. Encore une autre forme.
Si vous avez envie de voir ou de revoir les précédents, ils sont  là,   , et là 
(cliquez à chaque fois sur "là").
Cette année, c'était un peu plus compliqué. Notre couloir est grand et large mais depuis notre emménagement, un gros ficus et une bibliothèque ont réduit l'espace disponible. Pas de souci, ce n'est pas ça qui va arrêter mon mari! C'est lui qui en a fait aussi la déco et a posé quelques pères Noël sur la bibliothèque.
Avec le ficus en arrière plan, c'est plus compliqué de voir la forme du sapin
 de plus près
de dos, le soir,
J'ai décoré le rez de chaussée. Après m'être dit que cette année, je n'achèterais rien, j'ai craqué petit à petit pour faire cette déco douce sur la table dans notre entrée
J'ai accroché hier soir cette broderie au point compté. J'aimerais la mettre en valeur dans une couronne mais ce sera pour l'année prochaine. Hier, je me suis rendue compte qu'elle tenait pile poil dans ce cercle à broder. Certes, elle n'est pas centrée... Le modèle est de TournicOtOn.
Bien sûr, je l'ai fait à ma sauce. Je n'avais pas les fils recommandés. Poussée par mes copines du jeudi, j'ai expérimenté les nouveaux fils DMC "mouliné spécial étoilé", autrement dit "un peu brillants" pour les rennes et le rouge du Père Noël. Et je suis très contente du rendu. Ca ne se voit pas sur la photo!!!
Je n'avais plus envie de faire de point compté depuis des années. Je me suis laissée tenter en mars au salon de la broderie près de chez moi. Je ne pensais pas finir cette broderie pour ce Noël 2018. Un bon rhume bronchitique m'y a aidée. Pas besoin de réfléchir, juste se laisser guider, ça m'allait à la perfection à ce moment-là!
J'avais envie de faire quelques cartes textiles. J'en avais fait quelques unes l'année dernière. J'ai mis du temps à trouver le thème de cette année. Et puis, plus le temps venait, plus un mot me trottait dans la tête : maison, maison... C'est devenu une évidence en cette année qui nous a vus nous poser dans notre maison! Elles ont la taille d'une carte postale. Coupe libre et quilting libre. . J'ai d'abord fait le quilting libre sur ma machine à coudre classique puis je me suis lancée sur ma machine à quilter et je me suis amusée et ça m'a donné envie de persévérer dans le quilting libre. Elles n'ont pas toutes des tulipes mais elles ont toutes au moins un coeur!

Et puis, nous avons eu Noël avant l'heure. Les fenêtres du salon se sont habillées hier de nouveaux rideaux. Nous nous sommes fait plaisir!
Le tableau entre les rideaux va changer de place. Les rideaux sont une des étapes de l'aménagement du salon. L'année prochaine, les poutres seront peintes en clair et nous avons d'autres idées. C'est tellement bon de prendre soin de sa maison! Elle nous le rend bien!

Je vous souhaite un excellent Noël  et de bonnes fêtes de fin d'année.

Prenez bien soin de vous. A bientôt, sûrement l'année prochaine.

mercredi 12 décembre 2018

20 berlingots pour ses 20 ans

C'était il y a bientôt 15 ans, mon fils numéro 2 allait avoir 20 ans. Ca donne un peu le vertige!
Si je me souviens bien, plusieurs raisons m'ont guidée vers les berlingots. La première était les pères Noël berlingots. Mon fils avait fait plusieurs stages dans une école de cirque et jonglait. Les berlingots, c'est pratique pour jongler et plus facile à faire que des sphères!
Voilà tous les berlingots vus du dessus, regroupés par thèmes
Les quatre saisons, avec forcément une tulipe pour le printemps. Certaines faces de l'automne et de l'hiver sont en log cabin en triangle. Les triangles de l'été sont en deux morceaux, je devais sûrement avoir trop de tissus qui me plaisaient.
Je me souviens que j'avais posé toutes mes boites sur le sol de la chambre du dernier étage. J'ai eu un plaisir fou à fouiller, chercher les associations.
Le berlingot de droite a pour thème les oiseaux, celui du milieu les légumes. Celui de gauche, la Hollande. J'ai voulu qu'il y ait un peu la vie de mon fils dans ces berlingots. Notre fils avait 3 ans et demi quand nous sommes arrivés aux Pays-Bas. Mon mari a dessiné ce moulin dans un triangle. On aperçoit une autre face, rouge, blanc, bleu. Ca peut aussi être bleu, blanc, rouge, je suis d'accord!
Une autre face... si vous posez le berlingot hollandais sur la pointe, vous voyez une tulipe. Sur le berlingot des oiseaux, voici le seul tissu que j'ai acheté pour ce projet. Je n'avais que trois tissus avec des oiseaux. Je suis donc allée dans une boutique qui n'existe plus, The Border (les copines des Pays-Bas s'en souviendront) et j'ai trouvé ce tissu avec les oeufs.
Les tissus avec les légumes avaient été achetés chez Irma à Haarlem.
Ces deux berlingots sont bien particuliers, ils parlent de mon fils. Celui de gauche est pour le monde du cirque qu'il a adoré et qui lui a permis de mieux se connaître et de s'épanouir. Ici, c'est le clown. Les quatre faces de celui de droite reprennent le  quilt que je vous ai raconté dans mon article précédent. J'étais contente car j'avais encore des morceaux de pratiquement tous les tissus. A droite, le ciel et le soleil.
Le chapiteau du cirque et la maison du quilt
La piste de cirque et l'herbe du quilt
Les trois suivants symbolisent sa famille. A gauche, un satellite symbolise son père. Celui du milieu est fait avec les tissus utilisés pour une fantaisie pour son grand-frère. Celui de droite est fait avec les tissus utilisés pour la même fantaisie pour son petit frère (pas de photo...)
 Une machine à coudre pour la maman à gauche.
Les deux autres faces du berlingot parental reprennent nos A et G emmêlés que mon mari m'avait fait en émaux alors que nous n'étions pas encore mariés. Il est abîmé mais il trône toujours comme magnet sur notre frigo
Voilà réunis, les berlingots personnels que vous venez de découvrir.
Pour arriver à 20 comme 20 ans, j'ai fait ces derniers autour des couleurs
Et puis il y a celui-ci qui est bien particulier lui aussi. Il est fait de deux tissus que je n'utilise que pour des choses faites pour ce fils-là. Il me reste encore pas mal du tissu de gauche. Je l'ai utilisé aussi , je lui ai fait des papillons et je lui ai fait le mois dernier un porte-clés en feutrine sur lequel j'ai appliqué un peu du tissu . J' ai utilisé les deux pour faire des cubes fous...Encore un article à écrire
Je vous ai montré les 20 berlingots que j'avais confectionnés. J'avais fait un sac en tissu pour les ranger. J'avais ajouté deux berlingots tout blancs que mon fils pouvait décorer comme il le souhaitait. Il en a décoré un très simplement avec une forme sur chaque face, à chaque fois de couleur différente, ici une étoile verte.
Les voici avec le berlingot coloré et le dernier côté du berlingot du quilt qui reprenait la ligne jaune qui le structurait, le 8 de ces 8 ans, âge qu'il avait au moment du quilt.

Mon fils me les avais prêtés pour que je les prenne en photo et je les ai gardés un bon moment. Je les aime bien réunis dans ce vase
Dans sa chambre d'étudiant, mon fils jouait avec ses berlingots. 
" qu'est-ce que c'est? lui ont demandé ses copains"
" 20 berlingots faits par ma mère pour mes 20 ans"
" Mais ça sert à quoi?"
" A rien". Et quand il me racontait ça, je sentais bien son incompréhension face à cette question et sa satisfaction amusée. Et il ajoutait :
"N'empêche qu'ils aiment bien jouer avec!" Je pense qu'ils ont bien valsé dans tous les sens et c'est très bien comme ça!
Après son diplôme, il est parti travailler quelques mois à Montréal. Il avait emporté deux valises et il s'en est fait voler une dans le train. A son grand soulagement, les berlingots étaient dans l'autre, donc saufs. Quand il m'a raconté ça, j'ai été touchée qu'il ait emmené ses berlingots au moment où il partait loin.

Voilà l'histoire de 20 berlingots, ou plutôt de 22 berlingots!

A bientôt avec grand bonheur!
Prenez bien soin de vous!

lundi 3 décembre 2018

Il a 28 ans mais je l'aime toujours autant

En ce moment, je passe pas mal de temps à m'occuper de la maison et des améliorations que nous y faisons. Je m'occupe aussi un peu du Projet 70 273. Bref, mes projets personnels sont en pause. 
J'en profite donc pour vous parler de mes débuts en patchwork. Je vous avais parlé du premier quilt que j'avais fait en log cabin pour mon fils aîné.
J'en ai fait un autre pour ma mère puis j'ai eu envie de progresser. J'ai proposé à mon deuxième fils de lui faire un quilt et qu'il le dessine. Il avait à l'époque un lit Ikea, un peu en hauteur avec les montants verticaux blancs, et le coffre du lit bleu et rouge. Certaines doivent s'en souvenir! 
J'ai eu envie de me lancer dans une autre technique que le log cabin. J'avais dessiné sur une feuille à petits carreaux les proportions du quilt.. Le quilt serait donc en plateau, à peu près 1,90m x 90 cms. Mon fils savait que je ne voulais faire que des carrés et des triangles.
Il a fait ce dessin que je garde précieusement.
 Travail en équipe : son père l'a transformé en carrés et triangles, sauf le toit de la maison.
Nous sommes allés choisir les tissus chez Irma' Sampler à Haarlem. Quand je dis "nous", en fait c'est mon fils. Il a choisi tous les tissus et c'était impressionnant de voir ce garçon de 8 ans très déterminé dans ses choix. J'ai émis une réserve sur le tissus de fond mais il a bien affirmé son choix haut et fort. J'aime beaucoup le bleu foncé, toutes les couleurs unies qu'il a choisies. La vendeuse qui l'a aidé était adorable comme toute l'équipe d'Irma d'ailleurs.


Pendant qu'il choisissait les tissus, son petit frère a reçu un dessin à colorier. Un peu après un verre de jus de fruit, puis comme le choix des tissus prenait encore du temps, un gâteau. Et là, le petit frère de 5 ans de me dire "et tu crois qu'elles vont me donner un patchwork?" en articulant bien patch-work. Je l'entends encore, c'est trop mignon! Je lui ai bien sûr répondu que non et j'ai raconté aux vendeuses qui étaient attendries. Je crois que nous leur avons fait passer un bon après-midi.

Retour à la maison pour faire le quilt. Je ne sais plus si j'ai fait les carrés bicolores en méthode rapide ou pas. Je pense mais je n'en suis pas sûre.. Le voici, ce quilt que j'aime toujours autant. 

J'avais utilisé la seule méthode que je connaissais pour le terminer, c'est à dire, le top, le molleton, l'arrière cousus ensemble avec une ligne non cousue pour pouvoir le retourner et le terminer à la main. Je ne connaissais que les noeuds pour maintenir le quilt. Je ne les ai pas utilisés, je n'ai pas quilté non plus, je ne savais pas.
Régulièrement, je me dis que je vais démonter les trois épaisseurs, l'agrandir pour qu'il aille sur un lit d'une personne, le quilter... et je ne le fais pas car il va perdre son caractère, sa spécificité.
Si un jour, j'y touche, ce sera pour le quilter. En le regardant à nouveau, une autre idée vient. Je ne veux pas ajouter d'autre tissu ou un strict minimum. Le dos est de la même couleur que la bordure. Je pourrais donc ajouter une large bande sur les côtés et le bas pour qu'il puisse aller sur un lit. Et jouer avec le quilting et un fil multicolore ou dégradé pour casser un peu tout ce grand morceau vert... Un jour, peut-être!
Je trouve que je me suis plutôt bien débrouillée pour un premier quilt précis. Bien sûr, il y a quelques décalages. Les coutures sont soit ouvertes, soit rabattues et du côté le plus clair mais elles sont régulières et propres.
J'ai juste ajouté un détail à ma sauce, une fleur sur une fenêtre. Les fenêtres et la porte sont dans un tissu traditionnel néerlandais.

Il y a une suite à ce quilt, vous la découvrirez dans mon prochain article.

A bientôt avec bonheur.
Prenez bien soin de vous :-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...