mardi 25 juillet 2017

Log cabin et dyslexie, mon amie Jennifer

Mon premier quilt était un log cabin pour mon fils aîné. Etonnant, non!
C'était en 1988 je pense. C'est Jennifer Delrieu qui m'a initiée au patchwork et je l'en remercie encore. Nous étions arrivées toutes les deux à peu près en même temps aux Pays-Bas et comme nos maris avaient tous les deux travaillé à l'Aérospatiale, ils se connaissaient.
A l'époque, je me faisais quelques vêtements, nous avons dû parler couture et
Jennifer m'a assez rapidement proposé de m'initier au patchwork avec une méthode rapide. Elle a commandé ce livre.
Les magasins de tissus de patchwork n'existaient pas vraiment. Les tissus ont été commandés par correspondance. Sentimentale comme je suis, j'ai gardé le classeur que j'avais reçu avec les échantillons.
Le quilt était pour mon fils aîné. Jennifer m'a aidée dans le choix des couleurs. La tradition a été respectée avec le carré central rouge représentant la cheminée de la cabane de rondins (log cabin en anglais). Les autres tissus sont jaunes et bleus. Les tissus à carreaux sont des tissus traditionnels hollandais qu'on trouve encore maintenant.

J'ai perdu la photo que j'avais prise quelques années après avoir terminé le quilt. Les photos ont donc été prises ces jours-ci.

Le carré de base
Le quilt
J'avais fait plus de carrés, j'en ai fait deux coussins. Enfin, plutôt des housses de coussins qui n'ont jamais été remplies et qui ont donc dormi dans un placard à l'abri de la lumière. C'est intéressant de voir comment un des tissus a très mal vieilli. On voit nettement la différence sur cette photo. C'est le tissu extérieur bleu qui était le plus foncé et est devenu le plus clair ou similaire au bleu central.



Comme vous l'avez vu, tous les carrés sont similaires. Le livre s'appelle "Quilt in a day" ou "quilt en un jour". Le but était de faire un quilt en 10 à 16 heures. C'était du travail à la chaîne avec des bandes.

Quand j'avais assemblé le quilt, j'avais été un peu déçue car je n'aimais pas beaucoup la forme qui ressortait avec le bleu foncé. Bien que le tissu soit passé, je préfère le rendu actuel où c'est le bleu du milieu qui ressort. C'est un des tissus traditionnels dont j'ai utilisé un reste pour mon bouquet de tulipes offert à Master Wan.

Pas de quilting mais juste des noeuds aux coins des blocs.

J'ai une grande tendresse pour ce quilt comme pour les premiers que j'ai faits pour chacun de mes fils. Vous les découvrirez un jour. Chacun a son histoire.

Celui-ci, après avoir dormi longtemps dans un placard a repris vie et couvre à nouveau un lit.

Contrairement à nous, Jennifer et sa famille ne sont pas restés longtemps aux Pays-Bas mais nous avons toujours gardé contact. 
C'est elle qui a diagnostiqué la dyslexie de notre deuxième fils. Clément avait 22 ans à l'époque. Il était en souffrance à l'école depuis la maternelle. Il a fait un stage d'une semaine avec Jennifer, facilitatrice de la méthode Ron Davis. Dans la vie de Clément, il y a "avant le stage" et "après le stage". Clément a enfin su qu'il avait des forces, des aptitudes et a mieux compris comment il fonctionnait. Sa dyslexie est maintenant une force dans son travail. Grâce à Clément, son père a découvert à 48 ans qu'il était dyslexique et a compris lui aussi un tas de choses de sa vie.
Je ne suis pas du tout dyslexique et j'ai mieux compris en lisant le livre de Ron Davis "le don de dyslexie" comment fonctionnaient Clément et mon mari, les erreurs à ne pas faire, les bonnes attitudes à avoir, certains de leurs comportements. Il m'arrive parfois de me sentir handicapée face à eux tellement leurs capacités visuelles sont immenses.

Jennifer est une grande pédagogue et une grande professionnelle passionnée par son travail. Trois collègues et elle ont fondé l'association "Dyslexie France" (clic) dont la devise est : Mettre en avant les points forts des dyslexiques et les utiliser pour corriger les points faibles
Si vous avez un ou des personnes "dys" dans votre entourage, enfant, petit-enfant dyslexique, dysorthographique, dysphasique.. lisez ce livre, offrez ce livre publié chez Hachette. Il est sorti il y a peu de temps et est très intéressant, pragmatique.
Je précise que je n'ai aucun intérêt financier à vous en parler. J'ai juste l'envie de partager et d'aider. Si nous avions eu ce genre de livre et de conseils plus tôt, nul doute que Clément aurait moins souffert et nous aussi.

Jennifer Delrieu aura vraiment marqué notre famille pour le meilleur. Grâce à elle, j'ai découvert le patchwork. J'ai tout de suite été enchantée et n'ai pas cessé d'en faire, de progresser, de m'y faire des amies et c'est aussi grâce au patchwork que je me suis aussi bien réimplantée dans mes Ardennes natales près de 35 ans après en être partie.




A bientôt. Prenez bien soin de vous.

28 commentaires:

  1. Bel article. Il est bon d'avoir ce genre de références littéraires, au cas où... Merci pour tout ce que tu apportes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Je trouve que c'est un livre d'utilité publique à mettre dans toutes les mains pour mieux comprendre ces personnes différentes et tellement riches, enfants comme adultes, nos enfants ou les copains de nos enfants par exemple.

      Supprimer
  2. Un article magnifique avec tout ce que j'aime dedans : de la couture, des dys, un brin de nostalgie et beaucoup d'amour :)
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu :-), surtout le dernier mot! merci! Bises

      Supprimer
  3. Je me souviens que tu m'avais montré ce quilt à l'époque, avec les petits noeuds, je le trouvais magnifique....c'est grâce à toi que je m'y suis mise aussi....à un tout autre niveau, plus modeste, c'est un plaisir, pas une passion (trop d'autres intérêts). Je ne savais pas pour Clément. Bravo pour son parcours avec la dyslexie - et bravo pour les superbes quilts que tu fais maintenant ! Biz. Françoise Dew.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise. Je suis content de t'avoir donné envie de faire quelques quilts pour gâter ceux que tu aimes! et oui, Clément peut être fier de lui! Bises

      Supprimer
  4. Je suis tout perdu maintenant : un livre sur la dyslexie montre des patchworks et la tête d'un dyslexique ressemble à une cabane en rondins avec la cheminée rouge au milieu ! Ou alors j'ai mal lu ? Bisou de <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, tu es vraiment dyslexique de dyslexique :-) suosiB.

      Supprimer
  5. Très émue par votre témoignage ... il faut parfois des années pour comprendre.Heureusement on rencontre parfois un ange sur sa route, pour vous c'était Bernadette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin Jennifer plutôt :-) Et vous avez raison, c'est un ange!

      Supprimer
  6. Merci pour ce conseil....Je vais acheter ce livre ! Bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le deuxième j'imagine. Tu verras, il est vraiment bien, à lire, à picorer et à relire suivant ce qui nous interpelle. Bises

      Supprimer
  7. On a envie de le lire m^me sans connaitre ce souci pour soi ou un proche! Un monde à comprendre ! Bravo pour ce partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, tu as raison, un monde à comprendre et à découvrir. C'est de toute façon intéressant et ça peut permettre de se rendre compte que quelqu'un l'est et de l'aider.

      Supprimer
  8. Magnifique ton billet! Tu me remets en mémoire les cours de patchwork que j'avais suivis il y a 20ans... je n'ai pas continué comme toi, la nature et le jardin prenant toujours le dessus...
    Chacun de tes quilts a, je le sais, une belle histoire ! Celui-ci une histoire rempli d'émotion, d'amour et d'espoir!
    (Imagines que ce matin je suis allée m'acheter des tissus coordonnés avec l'idée de réaliser un petit quilt simple pour l'anniversaire de ma petite fille !... j'en ai très envie, maintenant y arriverais-je?....) Bisous Annie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr que tu vas y arriver. Si tu es en panne de modèles simples, il y a beaucoup de vidéos sur internet et de patrons à télécharger gratuitement ou pour une somme raisonnable. Tu me montreras bientôt ou si tu n'as pas commencé, tu peux apporter et on verra. Bisous

      Supprimer
  9. Saisissant... je crois pouvoir me dire amie avec Lady Jennifer qui vient encore de déménager et de laisser ses copines des Yvelines pour d'autres aventures... Quant au livre, j'ai très modestement été témoin de son écriture alors j'adore cet article. Merci. Patch... elle m'a initiée au patch machine puis nous n'avons plus trouvé le temps de continuer. Mais la graine est semée 😍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément le monde est petit et j'aime bien ce monde là :-) Lady Jennifer, ça me plait bien. Elle a semé beaucoup de graines tant dans le patch que dans l'aide aux DYS et elle peut être fière de ce qui a germé et embelli. Jennifer est la générosité personnifiée. Que de souvenirs avec elle :-)

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Thank you Rosa. You are always so kind :-)

      Supprimer
  11. merci de nous comptez l'histoire de ce patch! étant prof, je vais mettre la main sur ce livre au plus vite! merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu y trouveras forcément des choses intéressantes.

      Supprimer
  12. C'est toujours intéressant, et touchant aussi, d'admirer l'ouvrage et de comprendre un peu de son histoire. Je lirai certainement ce livre... Bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patchacha. Toi aussi, tu racontes l'histoire de ce que tu crées. Bises

      Supprimer
  13. Intéressant A lire...quand j'aurai les pieds sur terre...car le stage Glazig m'a fait tellement de bien que j'ai du mal à lâcher ma broderie . Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tard mais je réponds :-) Je comprends que tu aies du mal à la lâcher après avoir vu ton blog :-) Bisous

      Supprimer
  14. bonjour Annie.Bien que ma fille soit grande maintenant,je me sens toujours aussi concernee par la dyslexie ça à empoisonnée toute la periode primaire et secondaire ,alors je vais commander le livre chez mon libraire.je t embrasse Karine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Karine
      J'espère que sa dyslexie est maintenant une force. Mais ces enfants restent marqués par leurs souffrances à l'école. Le livre est vraiment bien, même une fois que les enfants ont grandi. Moi aussi, je t'embrasse :-)

      Supprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...