dimanche 15 novembre 2015

13.11.15, Paris

Parce que j'avais besoin de faire quelque chose avec mes tissus, parce que le dessin de Jean Jullien m'avait touchée, parce que  Katell et Sujata Shah m'ont orientée vers une idée, j'ai fait ceci aujourd'hui.


Le tissu est un plan de Paris acheté il y a longtemps. Les boutons sortent de ma boite à boutons. Il y a des boutons bleus et des rouges que ma maman avait cousus sur deux gilets quand j'étais petite. Ils symbolisent pour moi cette innocence de l'enfance que nous avons perdue et que tous les enfants qui vivent avec les attentats ou les guerres perdent vite. Il y a trois boutons avec des rollers. Mes fils ont fait des randos rollers dans Paris sans crainte et j'espère que cette liberté reviendra...
Bien sûr les trois couleurs de mon pays que j'aime, séparées et rassemblées dans le dernier bouton car aussi divers que nous sommes comme tous ces boutons, nous rassembler est important.

En bas, j'ai écrit la date en bleu. Je l'ai aussi un peu quilté en bleu, le bleu des drapeaux des organismes internationaux, le bleu de la sagesse et de la liberté.




En faisant ce quilt, en cousant les boutons, en le quiltant, j'ai pensé à toutes ces personnes décédées, aux personnes blessées physiquement, psychologiquement.

J'ai pensé aussi aux Libanais, aux gens de Beyrouth qui ont été attaqués jeudi. Céline, je pense à toi et aux tiens.

Je pense à toutes les personnes victimes de part le monde de la folie meurtrière. 

A bientôt

18 commentaires:

  1. Ton travail est beau, ces boutons sont des coeurs qui palpitent. Restons tous unis dans l'épreuve. Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Albine, j'aime ce que tu dis de mes boutons et oui, rester unis est vraiment essentiel. Bises

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Marino. J'ai la chance de pouvoir m'exprimer de cette façon-là.

      Supprimer
  3. Un message pleins d'émotions. ..

    RépondreSupprimer
  4. C'est très beau. Je vois le petit bouton bleu-blanc-rouge tout en bas, la brillance des boutons du milieu, et tous ces autres boutons qui ont une histoire...
    Les parents d'enfants et d'ados ont une lourde tâche aujourd'hui, pour que ces jeunes ne soient pas complètement désespérés par ce monde. Il faut agir pour revivre dans un monde où l'optimisme aura sa place de nouveau.
    Merci pour ce bel article la Tulipe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Katell. Je pense à la fin de la chanson "Dialogue"de Maxime Le Forestier : "Ce monde, je l'ai fait pour toi.",
      Disait le père.
      "Je sais, tu me l'as dit déjà.",
      Disait l'enfant.
      "J'en demandais pas tant.
      Il est foutu
      Et je n'ai plus
      Qu'à le refaire
      Un peu plus souriant
      Pour tes petits enfants."
      C'est vraiment complètement raté mais il faut aller de l'avant, garder la tête haute et leur montrer les belles choses car il y en a.

      Supprimer
  5. Une création pleine de symboles qui sont notre expression. J'aime ce petit bouton rassembleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce bouton, j'ai été contente de le trouver dans ma boite à boutons. Il n'y a pas de hasard...

      Supprimer
  6. Je n'arrive pas encore à transformer toute cette horreur en création. Je reste un peu figée pour le moment... bravo pour cette belle réalisation pleine de sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca viendra, Claire ou ça ne viendra pas. Chacun réagit à sa façon. Je pensais à vous la nuit dernière et je m'attendais à votre réaction. Je me souvenais de janvier, hélas...

      Supprimer
  7. ton quilt est très réussi et permet d'agir à notre manière , pour continuer à vivre sans flancher

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour tes mots, oui, surtout ne pas flancher et continuer.

      Supprimer
  8. Ton quilt restera comme le symbole de ce qu'est PARIS et doit le rester, une ville de beauté, de paix, de joie de vivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment comme ça que Paris est décrit par les étrangers qui lui rendent hommage depuis samedi, beauté, joie de vivre, paix, Champagne, la vie, quoi :-)

      Supprimer
  9. Merci bien, la tulipe ! Le canal Saint-Martin en agite ses eaux de plaisir. C'est bien de voir la création de la paix sourdre de toutes les directions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j'avais oublié de te laisser un petit mot. Nous retournerons nous promener le long de ce canal que nous aimons!

      Supprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...