vendredi 30 janvier 2015

l'aventure du massage, épisode 2. Avec quelques gouttes d'huile

Là voilà, la suite!


Mon article est très long mais je ne pouvais pas faire autrement. Ce quilt est trop particulier. J'ai mis en caractères gras quelques repères. Vous le reconnaissez mon fouillis de tissus?
Je vous copie le texte que j'avais écrit en décembre 2005 sur notre lettre de voeux pour présenter mon quilt à nos amis :

Avec quelques gouttes d'huile...

L'idée a dû me venir quand Régis et Corinne, nos formateurs nous ont annoncé qu'il y aurait une fête à la fin de notre formation, une fête que nous devions organiser et dans laquelle nous montrerions ce qu'était notre groupe. J'ai eu rapidement l'idée de faire quelque chose avec des tissus, les mains et les coeurs des huit personnes constituant notre groupe. J'ai donc demandé à chacun le dessin d'une main sur une feuille A4, le dessin de son coeur et un morceau de tissu. Mon plaisir a été très rapide. Une main et un coeur, deux mains et un coeur, une main avec le coeur dedans, le coeur au creux des deux mains, une main seule...la créativité de chaque personne s'exprimait déjà. Je n'avais donné aucune consigne pour le tissu, je tenais à ce que chacun et chacune me donne le tissu qu'il ou qu'elle aimait. Les tissus n'étaient pas toujours faciles à travailler mais quel bonheur de travailler avec des tissus choisis par chaque personne, tissu qui souvent faisait partie de leur décor personnel. J'ai finalement demandé à Régis et Corinne le dessin de leurs mains. Un quilt symbolisant notre formation avancée sans leur présence n'aurait pas eu de sens pour moi. Je ne m'attendais pas du tout au pouvoir émotionnel de ce travail. Travailler avec les mains, les coeurs, les tissus de personnes avec qui je partageais depuis plusieurs mois des moments très forts, émouvants est d'une puissance extraordinaire. Il m'est arrivé régulièrement d'envoyer un courriel au groupe pour partager ce bonheur. Ce quilt a été un défi technique. Les idées que j'avais au départ ne sont pas restées. Je me suis constamment adaptée. Je pensais faire les mains avec les tissus donnés. Patricia m'a donné son tissu en me disant : « ça, c'est pour le coeur, je n'ai pas trouvé de tissu pour les mains ». Mon idée, à la poubelle! Pas grave! Son tissu sera pour son coeur. Le tissu de Véronique allait magnifiquement pour les mains, celui-là sera pour ses mains. Celui de Laetitia est impossible à travailler dans la technique que j'ai choisi pour tous les coeurs, le sien sera pour ses mains. Celui de Thierry va bien pour son coeur, je prends pour le coeur. Je suis allée acheter le tissu de fond avec les mains et les coeurs découpés, il y en avait de toutes les couleurs. J'ai expérimenté plusieurs dispositions, j'ai constamment cherché, expérimenté et j'adore ça. J'ai réalisé ce quilt en un temps record. Il a plein de défauts techniques mais je m'en moque. J'ai beaucoup appris en le réalisant. J'ai surtout appris que j'étais créative. Je l'ai fait seule, avec mes idées. Gilles avait interdiction de me donner des idées. Dur, dur pour lui, il participe ou inspire beaucoup de mes quilts. J'ai été capable de terminer un travail dans le temps que je m'étais donné, moi qui ai beaucoup de mal à finir. Quand le quilt a été fini, je n'étais pas consciente du pouvoir émotionnel qu'il avait. Lors de la fête, j'ai reçu énormément de compliments et encore beaucoup d 'émotion. A postériori, je me suis rendue compte que j'avais senti l'émotion que dégageait ce quilt mais je n'avais pas voulu la voir, la sentir. Ce quilt est pour moi la concrétisation de ma valeur, de ce que je suis, un être d'émotions, qui donne et qui reçois, créatif. En réalisant ce quilt, je me suis donnée les moyens de ne plus me fuir, de me voir telle que je suis, quelqu'un de valeur. Avec quelques gouttes d'huile...c'est le titre du quilt. Les trois points de suspension sont les plus importants!

Quand je relis ce texte presque dix ans après, (la fête avait lieu le 20/05/2005) j'en ai des frissons d'émotions. Rassurez-vous, je me fuis et je doute encore de moi très régulièrement, mais souvent je repense à mon quilt et je me dis stop!
J'ai décidé d'arrêter de masser il y a deux mois. Décision juste mais vider ma pièce a été un moment remuant. Mon mari y a maintenant son bureau et c'est très bien, là aussi, juste. A chaque fois que je donnais un massage, quand j'étais face au quilt, je faisais le tour des mains et des coeurs, Thierry, Laetitia, Anne, moi, Véronique, Pascal, Corinne et Régis, encore Véro, Patricia, Pierre et encore moi. Il est maintenant accroché dans le couloir. Enfin, non. Pour le reprendre en photo, je l'ai accroché dans mon atelier et je l'y trouve très bien!

Quelques détails techniques maintenant. Les mains sont en appliqué-collé avec Vliesofix et point de bourdon. Les coeurs sont en chenille. Dans chaque coeur, il y a un tissu commun à nous tous et j'ai choisi au moins un tissu en relation avec l'histoire ou la personnalité de la personne.
A Corinne et Régis, je n'avais demandé que le dessin de leurs mains et je les ai posées l'une sur l'autre. Régis aimant le vert, écrivant en vert, je lui ai choisi un tissu vert. J'admirais la féminité de Corinne, moi qui avais tant de mal avec la mienne. J'ai aussi fait des stages de thérapie personnelle avec Corinne où nous n'étions que des femmes. Sa main est donc en dentelle.
J'ai disposé les mains  en fonction des relations personnelles au sein du groupe. Je voulais une de mes mains entre celle de Thierry et celle de Pierre. D'autres mains ne pouvaient absolument pas être côte à côte.
Une histoire particulière : Si vous regardez bien la main bleu glacier à droite avec un coeur à l'intérieur, vous pouvez deviner un épi de blé et une fleur. Pierre m'avait donné la dernière serviette du service que ses parents avaient reçu en cadeau de mariage!
Ma main droite est au milieu à gauche dans un tissu avec des vagues jaunes et rouges, les personnes que je massais s'étonnant et savourant la chaleur de mes mains.
Ma main gauche est en haut avec un tissu avec des coeurs offert par mon mari. Je l'ai réutilisé pour mon triangle guimauve.
J'ai quilté des lignes partant du centre avec un fil multicolore et j'ai ensuite ajouté une ligne jaune partant de chaque main et rejoignant la petite bande jaune du cadre.
Et j'ai ajouté deux perles jaunes nacrées pour représenter l'huile. 






une autre histoire que celle de l'étiquette : 



La main est celle d'Odile Texier, artiste bien connue du quilt contemporain. Je l'avais rencontrée en mars au salon Créativa de Bruxelles. Elle y exposait ses oeuvres et j'avais adoré. J'ai entamé une discussion avec elle. Elle avait été esthéticienne et avait beaucoup aimé masser. Quand je lui ai expliqué ce qui n'était encore qu'à l'état de projet,  : mains, coeurs, tissu, elle a été enthousiaste et m'a proposé très spontanément le dessin de sa main gauche car elle est gauchère. J'ai accepté avec plaisir tout en ne sachant pas ce que j'en ferais. Je ne souhaitais pas qu'elle soit sur le quilt mais je voulais l'utiliser. Voilà comment, comme une évidence, sa main est devenue mon étiquette.
L'année suivante, j'ai retrouvé Odile à Lyon. Elle y exposait ses quilts dans un écrin dans son quartier. Elle se souvenait très bien de moi et m'a expliqué avoir fait un quilt avec des femmes turques en partant du dessin des mains et avoir beaucoup pensé à moi en le faisant. J'ai été très touchée!

Kadiköy d'Odile Texier
Odile et moi à Croix Rousse en 2006
  J'ai donné chaque personne de mon groupe un petit livret avec la photo du quilt, le dessin de chaque main ainsi qu'un petit morceau des tissus personnels et deux pages d'explications sur la façon dont j'avais fait ce quilt et tous les symboles. Oui, vous n'avez eu qu'un résumé!

 Il me restait de petits morceaux de tissus et j'ai fait pour chacun un petit panneau avec des restes de leurs tissus ou rappelant le tissu du quilt. J'ai utilisé les restes du tissu bleu glacier de la serviette de Pierre pour faire la banquise de l'ours blanc, son animal fétiche. Au centre, c'est le coeur de Thierry avec les mains de son filleul. J'avais demandé aux personnes venues à notre fête de dessiner leurs mains.



Dernier détail. Vous souvenez-vous du soleil vert du précédent article? Je lui ai ajouté une agrafe, j'ai cousu l'autre partie de l'agrafe au centre et suivant mon humeur, je l'y accroche. Les petits fils jaunes symbolisent la flamme. C'est la bougie verte qui nous a accompagnés tout au long de cette formation. Il y avait donc une bonne raison pour que personne ne l'aie choisie!

 Merci à vous de m'avoir lue jusqu'au bout :-) ou pas...:-)
Il y aura un dernier épisode, beaucoup plus court.

A bientôt

30 commentaires:

  1. Moi qui aime les travaux qui ont des histoire, je suis servie! ;)
    Petit détail que j'adore les deux mains jaune et bleu, l'une sur l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est plutôt du vert mais pas grave. J'aime aussi ces deux mains-là mais j'aime encore plus les personnes à qui elles appartiennent :-) Elles sont vraiment chères à mon coeur.

      Supprimer
  2. Superbe quilt plein d'émotions. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aline. Et je crois bien que les commentaires vont encore m'en apporter!

      Supprimer
    2. je viens depuis peu vous lire avec plaisir .Je ne couds pas mais j'aime l'histoire de ce travail de longue haleine ,il me fait penser a ces femmes qui dans mon Sénégal natal travaillent ensemble au village sur des nattes ou tapis en matière végétale et tissus et ou chacune a sa part d'histoire pour faire un tout et ceci sans aucune notion particulière sauf le plaisir d'être ensemble , en chantant de travailler sur un objet commun qui ira ensuite chez l'une d'entre elles pour être utilisé au quotidien et ces femmes peuvent vous raconter l'histoire commune et individuelle des années après
      Vôtre travail est magnifique je pense mais je préfère l’histoire de ce travail Je reviendrais lire vos articles car pour une première lecture j'ai pas du tout comprendre
      Merci de ce partage Marie-Pierre

      Supprimer
    3. Merci Laouen. Votre commentaire me touche beaucoup. L'histoire que vous racontez est l'histoire des quilts aux Etats-Unis quand ils étaient surtout utilitaires. Dans le patchwork, j'aime le travail individuel comme celui-ci, le travail dans un groupe sur un même thème et j'aime partager, échanger idées et conseils. Tout ce qui fait qu'on vit ensemble! Merci

      Supprimer
  3. Je me souviens bien de tes cœurs et tes mains et aussi de l'expo avec Odile Tessier, de beaux souvenirs. Je ne l'ai jamais revue dans des expo depuis celle là, est ce que tu sais si elle fait toujours des expos?
    Et puis sur ta façon de dire que tu ne te sentais pas créatrice, tu liras la phrase que Toinette a écrite sur moi dans Cartonnage et Broderie : chacun se construit avec ses propres freins.
    Pour moi tu es une belle créatrice car tu fais tout avec le cœur
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne, ma belle Anne. Toi aussi, tu me fais chaud au coeur. J'ai aimé l'article sur toi, je t'y ai bien retrouvée. Merci pour tes mots, toi qui me connais si bien.
      Je pense qu'Odile fait encore des expos. En tout cas, elle animera un stage en avril à Marrakech.
      bisous du fond de mon coeur pour le fond de ton coeur.

      Supprimer
  4. C’est très généreux de partager avec nous cette histoire, ton projet et tes émotions ! Et c'est fort intéressant de "comprendre" un quilt aussi personnel ! Bravo et merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raconter l'histoire d'un quilt permet aussi de le regarder différemment. C'est aussi ça pour moi, le patch. Merci à toi!

      Supprimer
  5. C'est un très beau quilt, et une très belle histoire aussi, très touchante ! On crée toujours avec le coeur. bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Patchacha. Avec le coeur, c'est quand même un bonheur en plus! Bisous

      Supprimer
  6. Merci pour ce partage et cette histoire! Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir , d'autant plus en lisant toutes vos réactions:-))) Bisous

      Supprimer
  7. Que d'émotion dans ce quilt!!! Merci Annie de nous en avoir confier les secrets. Et un très grand BRAVO pour ta générosité! Je t'embrasse.Marie-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie-Pierre. Toi, ce sont avec les fleurs et ton appareil photo que tu exprimes ta générosité et ta sensibilité et c'est aussi un bonheur. Bisous

      Supprimer
  8. quelle belle histoire, tant de coeurs, tant de mains, tant d'émotions, gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça a été et ça reste une très belle histoire. Bisous doux.

      Supprimer
  9. Les émotions me submergent en regardant ce quilt et en lisant l'histoire. Merci. J'ai eu le plaisir de faire deux stages à Marrakech avec Odile Texier. C'était divin ! Biz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Veinarde! Ton commentaire me laisse sans mots mais avec beaucoup d'émotion... Bisous très doux.

      Supprimer
  10. J'aime beaucoup cette aventure textile, cette histoire, cet article, ses photos. Et les massages d ema fille; elle n'est pas esthéticiennemais ingénieur; comme elle s'intéresse au massage, au yoga, etc..............elle a acquis en travaillant un art merveilleux et bienfaisant.
    ton patchwork a un sens, et de plus un sens FORT!
    Bon week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ANNE. Ce qui m'avait touchée tout au long de ma formation, était la diversité des professions et des sensibilités. Les défenses aussi que l'humain met aussi en place pour ne pas trop sentir. L'HUMAIN dans sa grande variété. Bon week-end à toi aussi. Ici, la neige se fait plus ou moins présente. Bisous

      Supprimer
  11. Bonjour ! Je reviens sur la blogosphere apres un mois et demi d'absence ! Je reviens te lire avec grand grand plaisir ! Bises et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon retour sur la blogosphère :-) Je vais aussi te lire à nouveau avec grand plaisir. Bises

      Supprimer
  12. Je suis très impressionnée, quel joli post qui permet de mieux vous connaitre, et quel joli quilt dégageant beaucoup d'emotions!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je me dévoile de plus en plus dans mon blog! En tout cas, j'y mets toute ma sincérité. Merci Christine

      Supprimer
  13. Super original j'adore - je te souhaite une bonne soirée bisous

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique composition pleine de réflexion et d'émotion ! Tous les patchwork ont une histoire, mais celle de celui-ci est particulièrement touchante ! Bravo pour le quilt et l'article qui nous le présente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Ce n'est pas mon plus beau quilt mais c'est celui dans lequel j'ai mis le plus d'émotions. Il a une place bien particulière! En écrivant cette réponse, je me rends compte que j'en ai un ou deux autres très particuliers dont celui que j'ai montré dans mon premier post il y a deux ans aujourd'hui!

      Supprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...