samedi 21 octobre 2017

Stage avec Maryline Collioud-Robert, c'était chouette!

Avec mon amie Réjane, nous sommes allées faire un petit tour en Suisse pour suivre un stage de deux jours avec Maryline Collioud-Robert. Quel bonheur!!!
Ce stage a complété celui fait avec Rayna Gilmann. Il était complètement différent. Le thème était "Patch plaisir, utiliser les restes". J'ai énormément appris. Maryline nous a proposé beaucoup d'exercices sur la couleur, les contrastes, les valeurs et bien sûr, l'utilisation des restes. Je ne vous montrerai qu'un exercice, celui avec les vols d'oie. Je suis pas une fan des vols d'oie et Maryline m'a ouvert une autre perspective.
La consigne était deux tissus unis, un clair, un foncé. Nous étions douze participantes. Voici la première disposition proposée par Maryline . J'aime le fait que les vols d'oie soient dans des directions diverses et même parfois séparés. Mais ça ne me donne pas plus envie que ça de faire un quilt.

Deux autres dispositions. Celle de gauche me tape dans l'oeil. je l'aime beaucoup et me donnerait envie de faire un quilt.

Comme Rayna l'avait fait, Maryline nous recommande de prendre nos exercices et plus tard nos essais en photo en noir et blanc. Ici, les tons sont plutôt des fondus de gris (je ne maîtrise pas bien le fonctionnement de ma tablette!) mais ça donne quand même une bonne idée de "clair,moyen, foncé"

 J'avais eu connaissance de ce stage par Sophie du blog Luna lovequilts. Merci Sophie!
Allez sur son blog en cliquant sur le lien. Elle montre d'autres exercices proposés par Maryline et vous y admirerez ses quilts que j'admire beaucoup.

Non seulement Maryline est généreuse dans ses exercices, mais elle l'est aussi dans la présentation de ses quilts. Nous avons eu droit à un très beau défilé de quilts, finis ou pas, chaque quilt étant commenté pour nous enrichir.

Maryline était secondée par Edith Savioz, propriétaire de la boutique Patchdomino et organisatrice parfaite de ce stage.

Les voici toutes les deux nous présentant un quilt que j'aime énormément. Vous pouvez le voir et en voir beaucoup d'autres sur le site de Maryline.

Réjane et moi venant de loin, nous avons en plus eu droit à un accueil particulier. Merci à toutes les deux!

La dernière partie du stage permet de démarrer un projet personnel.  J'avais apporté mes restes de bandes et mes restes du quilt "cherchez l'oiseau" dont une des faces est faite avec un patron de Maryline. 
J'ai décidé de faire deux miniquilts qui iront entre les vitres de mes deux tables basses. Les mesures finales sont donc 40 cms x 50 cms. Vu la taille de mes restes noirs et blancs, je fais deux rangées de bandes pour chaque miniquilt. Un sera avec des restes à fond noir, l'autre avec des restes à fond blanc

Je suis partie de stage avec ce début

J'avais fait un premier tri dans les bandes colorées. Maryline conseille de préparer un maximum son choix de tissus pour ensuite se lâcher dans l'assemblage et ne pas réfléchir. J'avais éliminé les bandes à fond clair. L'autre conseil était de faire des bandes assez fines, sauf pour les tissus à gros motifs.
Un peu impatiente d'avancer, je n'ai pas trop respecté les conseils. Mais ce premier jet me plaisait assez.

J'ai continué à mon retour et ai été aussi impatiente d'avancer. 
Pour les bandes colorées, j'ai aussi utilisé les restes de bandes assemblées que j'avais. Ca a été mon moment "souvenirs, souvenirs". Un coeur thème couture pour une amie, la housse pour queue de billard pour mon fils, un coeur gourmand pour une autre amie. J'ai aussi un peu fouillé dans ma boite "noir et blanc" ou utilisé des tissus fraîchement achetés chez Edith. Je n'avais pas résisté à quelques tissus noirs et blancs!
J'ai expérimenté différentes dispositions.




J'ai opté pour celle-ci, ai coupé mes rectangles à la bonne taille et assemblé.

Et plus je regardais es deux rectangles, moins je les aimais. J'avais montré à Réjane qui n'avait pas été enthousiasmée. Je trouvais que ça faisait un gros paquet coloré au milieu, sans caractère. Ca me trottait dans la tête. En commençant à préparer cet article, j'ai revu les photos de mes essais. Et j'ai décousu la couture du milieu... Mon mari m'a dit : "en fait, en patchwork, il faut d'abord apprendre à découdre avant d'apprendre à coudre".
J'ai assemblé selon la première idée que j'avais eue. Les pointes noires ou blanches vers l'extérieur, les grands côtés des triangles dos à dos décalés. Et là, je trouve que ces miniquilts ont un rythme, une structure. Donnés plus par les bandes colorées dans celui de gauche, plus par les triangles noirs dans celui de droite.

Mon idée pour l'arrière est d'encore utiliser les bandes mais elles seront en minorité sur un fond blanc uni et pour l'autre sur un fond noir uni. Après le foisonnement, un peu de simplicité fera du bien.

Mon Sourire de la Semaine a bien sûr été influencé par le stage. Des restes de bandes pour le fond, un gros reste pour le visage, un petit reste de jaune pour la bouche et des chouettes yeux découpés dans un reste.



D'où le titre de mon article!
Ce sourire a clos une semaine de rangement. J'ai trié et donné des choses dont je ne me servirai plus, laine, boutons (j'en avais vraiment beaucoup), galons (les plus fantaisie). J'ai trié mes restes. Bandes, restes réguliers (carrés, rectangles, triangles) ou restes irréguliers. Puis dans chaque catégorie, couleurs chaudes, couleurs froides, fond clairs, fonds foncés. Quel boulot!!! Mon atelier a été en chantier pendant quelques jours mais je suis très contente.

A mon retour de quelques jours en Hollande, je vais trouver un atelier rangé. Juste avant de partir, j'ai trouvé pourquoi lors de mes premiers essais de quilting libre, l'arrière n'était qu'un amas de boucles. Le fil n'était pas bien passé entre les deux roues de réglage de la tension. la base!!! Je vais commencer à m'exercer.

J'ai fait la liste de mes projets en cours, les petits, les plus grands, ceux qui ne sont encore qu'en ébauche dans ma tête, ceux qui sont en ébauche sur papier, ceux à quilter, ceux du Projet 70 273 à continuer et finir... La liste est longue mais ça m'a fait du bien de faire ce bilan. 
Et votre liste, elle est longue???

Prenez bien soin de vous. 
A bientôt :-)

samedi 7 octobre 2017

Sourires de la Semaine 6 et 7, Festival et Sweet sixteen

Deux Sourires de la Semaine faits le même jour.
Charleville-Mézières a vécu du 16 au 24 septembre au rythme du Festival International des Théâtres de Marionnettes. Moi aussi! Deux amies sont venues pour quatre jours. J'ai chouchouté mes amis artistes de la compagnie Créature pendant six jours et un de mes fils est venu les deux week-ends et le mercredi. C'est très agréable d'aller voir des spectacles avec mes amies et mon fils. J'en ai vu dix-sept plus quelques spectacles de rue. Je n'ai pas touché ni à une aiguille, ni à une machine à coudre pendant la semaine sauf pour faire un ourlet pour mon fils. J'ai fait mon Sourire de la Semaine la semaine suivante.
Au Musée  de l'Ardenne, il y a un étage consacré à la marionnette. Je suis allée prendre quelques photos de marionnettes dont j'aime beaucoup les visages. Elles ont été faites par Jacques Chesnais en 1956. C'est lui qui a fait l'affiche du premier festival en 1961, affiche que j'avais reproduite en tissu. Vous pouvez la revoir à la fin de cet article (comme toujours, cliquez sur le mot en couleur).

L'histoire

Les décors et les marionnettes. Cliquez sur les photos pour les voir mieux et en savourer les détails.



 J'ai choisi parmi ces quatre têtes.
 Je fais toujours mes sourires un peu dans l'urgence. J'ai donc pris le plus facile, celui de gauche... Le tissu de fond était facile à choisir, un ciel bleu constellé d'étoiles
Mon Sourire n'est pas très souriant. J'aurais pu déformer un peu le losange de la bouche et lui faire ses cheveux et son chapeau bizarre. Ca, c'est si je prenais mon temps!!!

La maison redevenue à peu près calme et surtout la ville, un livreur a pu venir  pour me livrer mon cadeau de la soixantaine.
                                Oui, c'est gros, heureusement que le couloir est large!

             Non, Madame, on ne reprend pas la palette (depuis, elle est dans la cour)

                                                      Les cartons à déballer

Elle est maintenant installée mais pas encore utilisée. Entre ranger la maison, faire les lessives post-maison pleine et préparer le matériel pour le stage en Suisse, revenir du stage et vouloir avancer ce que j'y ai commencé, je n'ai pas voulu y toucher. Je veux prendre mon temps, faire ça au calme. Peut-être la semaine prochaine juste avant de repartir un peu dans l'autre maison et ensuite d'embrayer sur quatre semaines de travaux au retour. 
Bine sûr, le Sourire de la Semaine allait évoquer ce moment important. Le tissu de fond était évident. Le tissu du visage est aussi un tissu à thème couture! Les yeux et la bouche évidents aussi. Parce que j'ai pu acheter cette machine en grande partie grâce à des gens que j'aime et qui m'aiment. Et parce que bien sûr, j'aime le patchwork. Le quilting, parce que quand même c'est une machine à quilter, je ne sais pas encore trop si j'aime. Surtout le quilting libre. Mais je pense que j'y prendrai goût au fur et à mesure que je m'exercerai. Parce qu'il n'y a pas de secret, il faut s'exercer!!! J'avais fait un stage aux Pays-Bas il y a bien une dizaine d'années et au bout d'une journée, je ne me débrouillais pas trop mal. C'est aussi pour ça que je veux être au calme (relatif)pour commencer.

Quand mon Sourire de la Semaine est relié à un évènement, j'écris une petite référence. Ici, bien sûr, c'est "Sweet 16", le nom de ma machine à quilter.

J'ai fait un système tout simple pour relier mes SdlS. Des sortes de boutonnières rondes que je perce à l'aide d'un découd-vite et j'y enfile des rubans. J'ai planté un clou dans ma porte. C'est une porte d'amitiés et de sourires.
Prenez bien soin de vous. 
A bientôt, je vous parlerai du stage en Suisse.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...