dimanche 24 mai 2020

Le quilt de Julia, 1

Julia est la petite-fille de mon amie Isabelle. Elle a 16 mois et bien sûr, elle est craquante. Isabelle m’envoie régulièrement des vidéos et je me régale. Elle a profité pleinement de la présence de ses parents pendant le confinement mais a repris le chemin de la crèche avec plaisir. J'ai commencé à lui faire un quilt. Du quilt de Lou, il me restait quelques fleurs. J'ai décidé de les utiliser pour Julia.
J'ai choisi les tissus en partant des couleurs des fleurs. Finalement, j'en ai ôté quelques uns en cours de route. Enfin, plutôt après une nuit de réflexion.

J'ai testé le noir et blanc pour voir les valeurs. Le seul vraiment foncé a été finalement retiré de ma sélection.
Une fois de plus, je me suis inspirée de Sujata Shah. J'avais décidé de faire des carrés qui encadreraient les deux rectangles de fleurs, rectangles décentrés dans le quilt. Les carrés finis cousus font 15,25 cms. Je suis un peu tordue car je couds avec un pied d'1/4 d'inch mais je fais mes mesures en centimètres. Si je me souviens bien, j'ai coupé des carrés de 22 cms au départ. En bas à gauche de la photo, c'est le bloc test. Après avoir coupé mes carrés, j'ai fait des tas de quatre carrés différents.
Première coupe et premiers assemblages
Deuxième coupe de deux ou trois carrés l'un sur l'autre.

J'ai pris quelques risques dans mes lignes de coupe. Si je ne teste pas là, quand le ferais-je? Pas de grand risque, le seul étant de faire de belles découvertes. Il y a quelques carrés avec de petits morceaux couplés à de très grands. J'aime ces différences. L’unité du quilt se fait au travers des couleurs plusieurs fois retrouvées. J'ai des restes un peu grands mais c'est plus confortable pour moi d'avoir de grands restes que de me faire peur en étant tout juste. Cette méthode peut donner parfois des surprises surtout quand on fait des courbes, ça peut vite rétrécir le carré final! Les restes sont dans une boite.
Je suis très contente du résultat. L'assemblage du top n'est pas complètement terminé. Je veux d'abord appliquer en piqué libre ou pas libre... les fleurs. Peut-être en faisant des points de broderie comme pour certaines fleurs du quilt de Lou.

J'ai déjà choisi les tissus de l'envers. Je pensais faire un coussin magique, ou plutôt le principe du coussin magique, fixer la housse du coussin sur le quilt. Mais du coup, le quilting est compliqué. Je pensais aussi faire un dos très simple pour éviter trop de coutures au moment du quilting. Moi, faire un dos simple, vous y croyez, vous qui me connaissez?
Allez, la suite bientôt! Enfin, j'espère!

Prenez bien soin de vous.

Annie🌷

lundi 11 mai 2020

une rose rose, jeu de tissus et encore des fleurs

Tout d'abord, un énorme merci aux personnes du bureau de France Patchwork d'avoir organisé ce challenge du confinement, "ensemble malgré tout". Via le groupe Facebook "Forum France Patchwork", nous sommes beaucoup à avoir montré ce que nous faisions au cours des semaines ou à avoir juste admiré pour certaines qui ne se sont pas lancées dans ce challenge. Il y a eu une très belle convivialité dans ce groupe. Ca a fait du bien à tout le monde. Et quelle diversité, quelle créativité, c'est un bonheur!
J'ai pu suivre aussi le projet de la Marmotte. Chaque semaine, sa petite-fille lui faisait un dessin à base de carrés qu'elle transformait en tissus. Sa petite-fille a attendu plus ou moins patiemment le rose et a eu le temps de peaufiner son dessin. J'ai eu la chance de le voir. Un peu de patience et nous pourrons découvrir la version tissu. 
Pour ma part, mon choix a été très vite fait. Je voulais depuis longtemps faire une rose art déco. J'aime beaucoup celles de Charles Mackintosh. J'ai cherché dans mes livres, sur internet et j'ai pu me rassasier les yeux et trouver l'inspiration sur ce blog.
J'ai interprété à ma façon une des roses d'un superbe vitrail.
J'ai envie de faire d'autres roses, un jour peut-être...
J'ai réuni mes mini tableaux sur la porte de mon atelier. Pour le moment, elles sont posées sur un vieux drap un peu rustique. J'avais envie de ce support simple. J'ai collé des pastilles de Velcro achetées en 1999 à Montréal. Céline, si tu me lis, c'était avec toi.
Il reste de la place! Je me demande si je ne vais pas faire deux petits tableaux avec du blanc et du noir. Et trouver un jour un support mieux fait. Celui-ci est provisoire.
Ce challenge m'a permis de m'ouvrir un peu sur l'extérieur. Autrement, je me rends compte que je me suis pas mal repliée sur moi-même, en dehors de l'aide que j'apporte à mon amie Isabelle. Faire beaucoup de masques m'a permis de ne pas trop réfléchir. J'avoue que ça me laisse une drôle d'impression, peut-être une impression de fuite... Mais bon, c'est comme ça. Mais faire des masques pour famille et amis m'a permis de fouiller dans mes tissus et de me faire plaisir en adaptant à certaines particularités.
Pour Antoine, chef du restaurant le Neuilly's à Neuilly sur Seine. Avec son frère Adrien, ils innovent et s'adaptent. Si vous habitez par là, regardez leur site.
 Pour Céline,ma marchande de fromages de chèvre préférée qui élève aussi des moutons.
Pour mes fils, les premiers pour qui j'en ai faits et qui ont un peu essuyé les plâtres. Comme je leur ai dit, "vous avez été victimes de mon amour maternel!". J'avais sorti mes tissus graphiques.
Pour Martine, ma masseuse préférée. Elle est déficiente visuelle, aime la couleur prune-violet. J'ai jonglé entre ses couleurs préférées et des couleurs vives pour qu'elle distingue les masques.
Pour Nadia, ma belle-soeur, professeur des écoles en école maternelle. Autant mettre un peu de fantaisie!
Pour terminer, quelques fleurs glanées chez ma mère et des arums offerts par sa voisine. Utiliser tout, jusqu'aux fleurs qui tombent car les boules de neige étaient bien avancées. Oui, j'appelle ça des boules de neige et je me moque de quel est le vrai nom. J'aime bien les boules de neige du printemps!
Le bouquet dans la cuisine.
 Le bouquet dans mon atelier
Les fleurs qui restent
 utilisées jusqu’au bout!
Aujourd'hui, il a soufflé un vent à écorner les boeufs. On se serait cru aux Pays-Bas les jours de grande tempête. Nous allons retrouver la forêt cette semaine. Le coiffeur, ce sera en fin de semaine prochaine. Je suis plutôt mouton gris en ce moment. Mon mari apprécie. Je ne me plains pas mais je serai quand même contente de retrouver une coupe moins sauvage.

Autrement, pas de gros changements de rythme. Nous allons rester très prudents. 

A bientôt. Prenez soin de vous et des vôtres.

Annie

dimanche 3 mai 2020

oh, des tulipes oranges!

Alors que j'attendais avec une certaine impatience le orange, c'est là où ça a été le plus compliqué. 
Deux jours avant l'annonce du choix de la couleur orange par l'équipe de France Patchwork, c'était le Koningsdag, ou jour du roi, fête nationale néerlandaise. La fête nationale est le jour de l'anniversaire du roi ou de la reine. Juliana, la mère de Beatrix était née le 30 avril. Beatrix est née le 31 janvier. Quand elle est devenue reine, elle a gardé le 30 avril comme fête nationale. C'est plus agréable de faire la fête au printemps qu'en hiver! Willem-Alexander étant né le 27 avril, le jour férié a donc été avancé de trois jours. La future reine, Catarina-Amalia est née le 7 décembre, le lendemain de Saint-Nicolas, fêté par ailleurs la veille donc le 5 décembre au soir. Vous suivez? Nul doute qu'elle gardera la date d'anniversaire de son père comme fête nationale!
La famille royale est issue de la famille Orange-Nassau d'où le orange comme couleur nationale. Nous avons vus les Pays-Bas parés de orange, des Néerlandais habillés en orange, les étals des magasins regroupant tous leurs produits orange, des gâteaux orange, des bouquets orange... C'est assez étonnant. N'aimant pas la foule, nous ne sommes jamais allés à Amsterdam le jour de la fête nationale mais les images parlent d'elles-même. Allez voir là si vous en avez envie. Cette année, rien du tout!!! au moins dans les rues!
Me voilà donc partie à faire des tulipes orange, bien sûr!
En 2011, j'avais réalisé un quilt offert lors d'un voyage en Chine, ainsi que 33 petits tableaux avec des tulipes. J'aime tellement ce bouquet que c'est mon avatar Google et il est aussi sur ma carte de visite. Il est aussi sur mon tapis de souris... Le voici! Je crois qu'il fait environ 80 cms de côté.
Mon mari aurait aimé que j'en fasse un pour nous. Moi aussi, mais j'ai toujours un autre projet à faire. 
L'occasion de faire un petit tableau était trop belle avec ce challenge. J'ai voulu garder l'idée des carreaux de Delft. Mais le tissu que j'ai est un peu foncé. Et j'aurais dû faire les tulipes plus grosses. Je suis donc un peu déçue du résultat. En vrai, les couleurs sont plus douces et le vert est moins vif donc moins visible.
Du coup, j'ai eu envie de refaire un panneau, toujours avec des tulipes orange. Je suis têtue.
Je commence à couper des tulipes de trois dimensions en Vliesofix, puis je choisis différents tissus orange. J'ai envie de poser mes petites tulipes sur une grosse tulipe. Je découpe donc une grosse tulipe.Un des tissus vient de chez Den Haan & Wagensmakers, celui avec des tulipes tons sur ton.
Je choisis un fond orange très foncé, colle ma tulipe. Mais je l'aime bien comme ça! Je ne vais pas la gâcher en posant de petites tulipes dessus. 
Je  brode au fil vert. je m'amuse à l'intérieur des pétales. Et finalement, rebrode les contours de la tulipe et le tour du panneau en noir.
En route pour un troisième panneau! J'hésite entre deux fonds. Je teste un fond avec un tissu traditionnel néerlandais. Je pense que c'est un tissu traditionnel de Volendam... ou Monnickendam
Je pose sur un fond vert et pas d'hésitation, c'est celui-là le bon. J'ai posé mes tulipes sans trop réfléchir et bien sûr, moins je réfléchis, mieux c'est et ça se confirme! Je prends en photo pour avoir la disposition et je colle mon tissu vert et les tulipes. J'aime!!!
Pour ces petites tulipes, je brode tout de suite les contours en noir.
Me voilà avec trois panneaux aux tulipes! Etonnant, non!!!
Tous les panneaux
Je suis très contente de tous ces petits panneaux. La prochaine couleur serait-elle le rose? Beaucoup l'espèrent. 

Prenez bien soin de vous et des vôtres. Et surtout soyez prudents et vigilants après le 11 mai. Ce déconfinement n'est pas vraiment un déconfinement. Ce n'est qu'une étape et la prudence doit être le maître mot.

A bientôt.

Annie la tulipe 🌷
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...