vendredi 31 juillet 2020

Le quilt de Julia 3, terminé

Je pensais bien que j'allais m'amuser avec le quilting. Je ne pensais pas à quel point!
Pour avoir fait du quilting libre de temps en temps, je sais que plus j'en fais, mieux je me débrouille. Pour simplifier les choses, je vais appeler "dos" le côté que j'ai fait en deuxième. Et devant, le côté avec les fleurs.  J'avais décidé de quilter en me basant sur le dos, sauf les deux parties du devant où il y a des fleurs.Et ces fleurs, de les quilter en dernier une fois que j'aurais plus de dextérité.

D'abord, mettre le molleton entre les deux épaisseurs. J'utilise mon design wall. Si quelqu'un a un nom approprié en français je suis partante. Mon tableau d'essais?
Je pose le dos du quilt, envers vers moi. Puis je l'entoure de papier journal car je vais mettre de la colle en bombe et je n'ai pas envie qu'il y en ait partout. J'en mets aussi par terre car une partie de la colle retombe. J'encolle le dos. Je pose le molleton en l'aplatissant bien, je l'encolle et je finis par poser le top. Là aussi, je l'aplatis bien. La colle étant repositionnable, je n'hésite pas à décoller et recoller. Ensuite, je retire tout le quilt du tableau et je le repasse des deux côtés. J'ai un meuble central sur roues sur lequel sont posées deux plaques de coupe. Je les pose par terre et je repasse directement sur le bois. C'est plat, grand et très pratique.
J'ai d'abord cousu dans la couture des deux parties avec les fleurs pour les fixer et savoir où ne pas quilter. Puis, j'ai commencé par quilter une partie facile, droite, dans le tissu chargé pour me remettre en route. A chaque fois que je vais quilter une partie, je la repasse à nouveau et je pose des épingles pour sécuriser. On devine le quilting à gauche, on voit mieux à droite de l'autre côté du quilt.
























Je ne vais pas vous montrer dans quel ordre j'ai quilté. Après la première partie montrée au dessus quiltée, j'ai fait tout mon possible pour partir du centre et allez vers l'extérieur. La grande partie bleue a été quiltée en deuxième en laissant les partie des fleurs vierges. J'ai commencé par le petit morceau en bas en faisant des lignes ondulées. Puis arrive la partie plus large. Allez, quelques vagues plus régulières. Ligne suivante, quelques ronds se forment. Comme à chaque fois, je suis incapable de faire quelque chose de régulier, je m'amuse à essayer. C'est tellement plus drôle. Parfois, quand je plante mon aiguille dans la partie à quilter, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Et je commence et ça part et je m'amuse. Parfois, c'est plus construit comme dans les parties jaune et mauve.
 
Mais qu'est-ce que c'est en bas à gauche? Une tulipe, une fleur, un escargot???
Isabelle, la Mamys de Julia m'a dit d'une voix gourmande en voyant le devant du quilt : "je lui montrerai tous les dessins, les coeurs, les fleurs..." La tentation était trop forte. Pourquoi ne pas enrichir le quilt avec des dessins pour qu'Isabelle ait plein de choses à montrer, d'histoires à inventer et que Julia s'amuse à les retrouver, à rêver, imaginer...
La première bande était celle du milieu et on y retrouve ma signature mais pas que...
De l'autre côté, on peut deviner l'escargot, la fleur en coeurs. On voit bien le lapin.
En haut, une bande jaune. C'est un peu difficile de voir. En cliquant sur la photo, vous devriez la voir en plus grand. Je dessine avant de quilter car je ne suis pas une dessinatrice très douée. Un hérisson, une libellule, des champignons, des oiseaux, encore une tulipe(celles-là, je les fais sans les dessiner!!!) un mouton, un canard, un papillon.
Et la suite de la bande. Pourquoi un lapin et une tortue? Mystère, c'est venu tout seul. Une histoire à raconter, une fable à dire... 
Et que vient donc faire une voiture au milieu de tous ces animaux? Le papa d'Isabelle a eu un garage spécialisé dans la remise en état de moteurs de voitures sportives, haut de gamme ou de marque plus simple. Mon fils aîné y a fait son stage de première année d'Estaca. Trente ans après, les deux s'en souviennent. Isabelle aime bien les voitures. C'est donc mon clin d'oeil à l'histoire familiale.
La dernière bande horizontale est tout en bas du quilt. le thème de la mer est venu tout naturellement et là aussi, il fait référence aux vacances familiales à Cavalaire. Des étoiles de mer, des coquillages, des poissons, un hippocampe(je me sentais assez sûre de moi pour le faire, c'est la dernière chose que j'ai quiltée), un crabe, des algues et une baleine.

Il y a aussi une bande verticale que j'ai quiltée au début. Une maison, un arbre, des fleurs, des oiseaux, des nuage, le soleil, des étoiles.
Imaginez un instant que Julia, un soir où elle n'a pas envie de dormir, un soir où elle a envie d'avoir ses parents avec elle, demande qu'on nomme tous les éléments!!! Il ne faudrait pas que ça devienne un rituel comme les enfants les aiment ou en ont besoin! Ses parents risqueraient de me maudire un peu!!! Il leur faudra négocier une bande par soir, ça marchera peut-être???
Je suis contente d'avoir fait tous ces dessins car ça donne un côté enfantin qui aurait manqué sur ce côté si particulier.
Pour le plaisir, une étoile de mer et une algue vues de l'autre côté . Le cauchemar suprême pour les parents. On cherche toutes les choses à voir de côté là du quilt! Mais oui, Adrien (le papa), tu m'aimes bien quand même ;-)
Cette petite-fille s'appelle Julia, elle a 18 mois. Julia est très dynamique mais sait aussi être calme et concentrée. Chaque lettre est quiltée différemment. D'un quilting assez "électrique", vers un quilting plus souple pour finir par des lignes pour le A. Pas facile à quilter, ce A. Le I est fait de coeurs car Julia est un amour. J'avais amélioré la façon de consolider les trois épaisseurs ensemble en utilisant à la place des épingles, des épingles de sûreté courbes qui, avec un petit outil spécial sont très faciles à mettre et retirer.
Je n'ai pas encore beaucoup l'habitude d'utiliser ma machine à quilter et le réglage de la tension n'est pas toujours facile. Je ne me suis pas facilitée la tâche en utilisant des fils différents dessus et dessous. Pour le dessous donc le devant en réalité, j'ai utilisé un fil Aurifil dégradé dans les jaunes numéro 4658. Pour le côté que je voyais, j’adaptais le fils à la couleur de l'endroit que je quiltais. Toujours Aurifil Mako 40.
Du coup, de temps en temps, on voit le fil utilisé de l'autre côté. Ici, ça ne me dérange pas, on voit mieux les coeurs!

Voici toutes les couleurs de fils utilisés.
J'ai quilté les fleurs du devant en dernier. Je ne savais pas si je quilterais le fond blanc. Une fois les fleurs quiltées, le grand fond paraissait bien vide. Cette fois, je ne voulais pas faire n'importe quoi, j'ai préféré dessiner ce que j'allais quilter. J'ai dessiné avec un crayon fin en craie colorée. Je n'ai aucune idée de là et quand j'ai acheté ce set de craies colorées. Je le trouve bien pratique et il ne laisse pas de trace contrairement au Frixion. Par contre, il faut quilter aussitôt dessiné car la craie part à la manipulation. Je me suis inspirée du travail de Leslie sur le quilt de Lou






















Ma signature est simple, près de la baleine.
Le biais est simple. Seul le tissu jaune convenait pour les deux côtés. J'ai ajouté un peu de violet et de rose vif pour le dynamiser un peu. 
J'aime beaucoup les deux faces. Avant le quilting, le dos ne me plaisait pas plus que ça. Avec le quilting, je l'aime beaucoup. Il est vivant et ludique.

Le devant est lumineux, coloré, tonique, plus en phase avec une petite fille.

Ce sont vraiment deux quilts en un. 
Si vous souhaitez revoir sa construction, c'est  ici pour le devant  et là pour le dos

Je ne savais pas trop quand Julia allait recevoir son quilt. Hier, je suis allée voir Isabelle et nous avons passé une partie de la journée avec Julia. C'était fascinant de voir cette petite fille de 18 mois s'approprier son quilt! C'était très émouvant pour moi. Elle s'est enveloppée dedans, puis l'a étalé, s'est allongée dessus, s'y est enveloppée, a littéralement attrapé sa Mamyz par le chemisier pour qu'elle vienne s'allonger avec elle sur le quilt. Quel cadeau!!! Clairement Julia préfère le côté le plus joyeux, le plus coloré. Moments magnifiques, cadeaux de la Vie, cadeau du Patchwork, cadeaux de l'Amitié.


A bientôt. 
Prenez bien soin de vous.
Annie🌷

mardi 21 juillet 2020

Oh, la vache!

Mon amie Catherine a tout juste 3 ans de moins que moi, jour pour jour. Cette année elle a 60 ans.
Elle adore les vaches. Pour ses 50 ans, je lui avais fait un panneau avec des vaches.
Cette année, je lui ai fait un panneau avec une seule vache.
J'aime ce que dessine Lorna de Sew fresh quilts. J'aime son blog.  Elle créé une foule de patrons simples à faire et très sympas. Essentiellement des animaux mais pas que. Je lui ai acheté ce patron de vache dès que je l'ai vu ayant en tête la passion de mon amie.
Le patron est en piécé, simple, des carrés, des rectangles et quelques triangles. Je voulais le faire en appliqué collé, à bords francs, mais avec des lignes plus douces. J'ai demandé à mon mari de me redessiner la vache et il l'a fait avec plaisir. Je lui ai demandé de faire un col Claudine. J'adore la forme des oreilles et les yeux aux cils si élégants!
J'ai vite trouvé le tissu de la robe, tissu acheté à Rochester. J'ai choisi un tissu qui tranchait pour le col et le bas des manches. Tant qu'à faire une vache un peu déjantée, allons jusqu'au bout! J'ai fouillé dans mes gris pour la tête et quand j'ai vu ce gris à petits points blancs j'ai su qu'il serait parfait! Le rose est avec de petits motifs floraux stylisés. Le blanc et le noir unis reposent un peu! Ce fond jaune est doux mais lumineux. Rien qu'à cette première étape, j'adore déjà cette vache!
Comme elle est collée à bords crus, il faut la coudre. Soit je faisais ton sur ton, soit je faisais en noir, ce qui lui donnerait plus de caractère. J'ai cousu avec ma machine à quilter , en quilting libre. J'ai pris de l'assurance depuis trois mois, j'ai osé me lancer. J'avais mis le molleton et le dos, donc je quiltais en même temps.

 La voici de dos
J'ai quilté uniquement le fond en faisant des ronds plus ou moins gros. Je faisais en général trois ronds sur place, plus ou moins précis. J'ai quilté avec du fil Aurifil 40, coloris 6001. Il est un peu plus clair que le tissu. Ca se voit. Je me rends compte qu'il vaut mieux prendre un fil plutôt un peu plus foncé que plus clair si on veut être plus proche de la couleur. 
En bas de la photo à droite, on voit mes essais en noir. Je teste toujours la tension du fil sur un échantillon mais je me suis rendue compte qu'il y a souvent une petite différence entre l'échantillon et le quilt. Comme je savais que je recouperais, je pouvais faire des essais sur un bord.
J'ai mis deux bonnes heures à faire les ronds avec une pause au milieu. Mes yeux fatiguaient. C'est ludique. Ce qui est drôle c'est qu'il y a un peu plus de dix ans, j'avais fait un stage de quilting libre et que je m'étais lancée pour quilter le quilt de Catherine. Je lui avais même donné le titre "les vaches cobayes". Et il m'aura fallu dix ans pour oser vraiment faire du quilting libre.
J'ai très vite su que je ferais un biais. Pas jaune, ça aurait été fade. Il fallait continuer à donner du caractère à ce quilt. Le biais avec le tissu de la robe n'allait pas, trop terne lui aussi. Le biais avec le tissu du col et des bords des manches était évident mais il le fallait fin. Trop large, il aurait tout mangé.
 La voilà donc finie. Je l'adore!!!
Le dos. Je trouve qu'il pourrait presque s'accrocher aussi de ce côté là. Mais j'ai du faire après avoir pris la photo deux petits manchons pour pouvoir l'accrocher. J'ai oublié de le mesurer mais il doit faire environ 80 x 52 cm.
 J'ai signé dans les sabots de la vache. 


J'aurais adoré voir la tête de Catherine découvrant son quilt. J'avais programmé mon voyage aux Pays-Bas puisque c'est là où elle habite. Et puis la peur de côtoyer trop de gens et de risquer de rapporter ce foutu virus à mon mari m'a fait tout annuler. J'ai envoyé le paquet en écrivant dessus "à ouvrir le 21"! J'ai cru qu'elle ne l'aurait pas à temps, que la poste néerlandaise allait même me le renvoyer, mais elle l'a récupéré à temps. Elle a eu à patienter une journée avant de l’ouvrir!
Et j'ai reçu un message, elle a aimé et la vache a déjà trouvé sa place!

J'ai dix ans pour trouver la prochaine idée!

                            Je participe à la linky party de Patchwork & Quilt

Prenez soin de vous.
A bientôt.
Annie  🌷🐄

dimanche 5 juillet 2020

Quilt météo, Météo carolo 2020, les six premiers mois

Six mois, nous sommes à la moitié de l'année, déjà. Tous les mois je me disais, allez Annie, écris ton article. Ça y est, je me décide!

Je n'étais pas sûre de mon choix de tissu de fond pour le mois de mars. J'en ai trouvé un avec des bottes et des parapluies mais son fond est bleu pâle. Comme j'utilise les bleus sous les 10°, j'avais des doutes. J'ai décidé de préparer les carrés de la première semaine mais de ne pas les coller. Juste les positionner au bout d'une semaine et voir ce que ça donne. J'ai vite fait un test et j'ai vu que ça n'allait pas. J'avais acheté à Haarlem il y a longtemps, un tissu avec des parapluies. J'avais eu un coup de coeur. J'avais fait une pochette pour transporter ma brosse à dents électrique et son chargeur. Je m'en suis peu servi. J'avais prévu grand. Bien m'en a pris car une fois la pochette décousue, le morceau de tissu était à le bonne taille. Début mars, il a plu tous les jours et pas que des giboulées! Tissu parfait!
Et puis en milieu du mois, le confinement est arrivé. Je voulais symboliser ce moment important. J'ai tout de suite pensé à un tissu qui symbolisait bien ce virus. Voici le mois de mars. Les jaunes commencent à 10°. On voit nettement que la deuxième moitié de mars a été plus chaude avec un petit rafraîchissement en fin de mois.
J'aime tellement ce tissu avec les parapluies et le contraste est tellement fort entre les deux tissus que j'ai eu un peu de regrets d'avoir changé de tissu. Et puis, non, j'ai bien fait pour deux raisons. Il a fait beau tout le temps du confinement. Le soleil a aidé à tenir le coup. Je me souviens aussi du choc qu'a été ce début de confinement, cette sidération pendant deux semaines. C'est d'ailleurs à partir e ce moment-là que je n'ai plus coupé mes morceaux de tissus tous les jours. Le choc entre les deux tissus symbolise le choc du confinement. Ce symbole est important pour moi. Il symbolise aussi ce changement dans nos vies. Mon mari étant "personne à risque", nous sommes vigilants et nous le serons toujours. 

Avril, le mois des tulipes aux Pays-Bas. Je crois que c'est le premier tissu dont j'ai été sûre quand j'ai démarré ce projet. J'avais plusieurs tissus avec des tulipes mais peu à la bonne dimension. Le tissu choisi est chargé, l'effet est différent de près et de loin. 
Ça fait un peu mal aux yeux! Des journées chaudes pour un mois d'avril. Un petit coup de froid le 14 pour se souvenir "en avril, ne te découvre pas d'un fil". Non, mais on est coincé chez nous!! Et des nuits bien froides dont celle du 15 avec 0° et la température du jour à 18°.

Pour le mois de mai, j'avais trouvé un tissu avec du muguet. Mais il était vraiment trop ringard. Et les couleurs étaient trop ternes. Va donc pour un tissu vert tonique et des motifs colorés comme les premières fleurs de printemps.
En voyant tous ces grands carrés de couleurs chaudes, on se dit qu'il a fait chaud tout le mois de mai. Ce mois-là, je me suis dit que je si j'avais fait mon choix de tissus des températures à ce moment-là, mon choix aurait été différent. En plein mois de décembre, quand j'ai choisi mon échelle de tissus, 10° me paraissait "chaud" donc je suis sortie des bleus. En mai, 14 ou 15°, je suis dans les jaunes et pourtant, je trouve qu'il fait froid! Ça a été un mois de contrastes avec quelques journées bien chaudes.

Pour le mois de juin, j'avais choisi depuis longtemps un tissu avec des fraises. Et j'en ai mangé beaucoup! Il est bien rouge et je craignais que les carrés ne ressortent pas. Je n'ai pas eu à introduire de tissu rouge et s'il l'avait fallu, le rouge aurait fondu dans le rouge. Pas grave! J'espère ne pas utiliser trop de rouge en juillet et août car à ces températures là, je suis en mode survie! Pour le moment, ça devrait aller!
Comme je fais le panneau à la fin du mois, j'ai pris en photo le panneau avec les températures maximum. J'aime beaucoup! On a commencé le mois en ayant chaud, puis un peu frisquet, puis ça s'est réchauffé, puis j'ai eu trop chaud et on a fini rafraîchi! Là aussi, que de contrastes dans ce mois. Je dois vous dire que je suis bien jusqu'à 25 ou 26°. Au delà, j'ai trop chaud. Au dessus de 30°, ça devient très compliqué.
 Quelques nuits sous les 10°. Ça j'aime!!!
 Voilà les six premiers mois. Je n'assemblerai qu'à la fin de l'année.
Je pense que je réduirai très sérieusement les dimensions des tissus de fond. Est-ce que j'ajouterai des bandes intermédiaires avec les couleurs des températures? Pourquoi pas. Je me dis que ce serait peut-être mieux de séparer tous ces fonds tellement différents. Les carrés de températures font déjà l'unité du quilt. Ajouter des bandes intermédiaires l'unifierait peut-être encore plus. Je viens de faire un test avec quelques morceaux de bandes coupées. Le choix des couleurs ne va pas être simple. Peut-être juste réduire les tissus de fond et une petite bande toute fine. A cogiter! J'ai encore six mois.
J'ai choisi les fonds pour les six derniers mois. Seul, celui du mois d'août est un ?.

Je vous souhaite un beau mois de juillet. 

Prenez bien soin de vous.

Annie🌷
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...