dimanche 25 avril 2021

Quilt météo, météo carolo terminé.

Tout au long de l'année dernière, je vous ai  fait découvrir les douze mois de mon quilt "metéo carolo 2020".

Je m'étais embarquée dans une sacrée aventure et je me demandais vraiment ce qu'allait donner ce quilt un peu étrange. Dans la famille, je n'étais pas la moins sceptique!!!

Je vous montre les dernières étapes.

Après avoir assemblé les douze mois, je veux intégrer le nom du quilt et l'échelle des températures sur le devant. Je ne trouve aucune solution qui me convienne.

Je décide de faire l'échelle des températures sur le dos. Et de faire une grande étiquette qui explique la symbolique.

Je veux utiliser mes stocks pour composer le dos. J'ai un grand morceau de tissu avec des abeilles. Grand, oui, mais pas si grand que ça finalement! Je fouille dans ma boite de tissus à grands motifs. Et l'idée qui avait germé avec les abeilles prend corps. Un des buts du quilt météo est de montrer le réchauffement climatique. Je vais utiliser des tissus qui montrent sur quoi le réchauffement climatique a un impact : la nature.  Il y aura donc un tissu avec des perroquets, symbolisant les oiseaux, un tissu avec des papillons et celui aux abeilles pour les insectes, un autre avec des poissons pour le monde aquatique et un avec la forêt qui permet de symboliser les animaux et les arbres, les fleurs... Ces tissus sont plutôt à grands motifs, ça va faire très chargé... Et ils ne couvrent pas tout le dos. 

Je décide d'utiliser au moins un morceau de chaque couleur représentant les températures.

Je coupe des bandes de douze centimètres de large.

Je les assemble de manière aléatoire au début et ensuite de manière plus réfléchie pour équilibrer, ce qui ne s'avère pas si simple. Je fais un log cabin qui tourne autour de l'étiquette.

Je souhaite un quilting simple. Les carrés représentant les températures sont appliqués-collés. Il faut donc que je les fixe en les cousant. Pour les carrés, je fais une sorte de grillage

Pour les formes irrégulières, je teste une première idée sur un  échantillon. Je quilte une forme, je ne coupe pas le fil et je passe à l'autre forme que je quilte. Devant, j'aime bien. Derrière, c'est moche car le fil s'emberlificote. Dommage!!! Deuxième idée : je quilte une forme et je continue en cousant jusqu'à l'autre forme. C'est cette solution que je choisis et finalement, j'en suis contente.Tout est en quilting libre. J'ai tenté de passé d'une forme à l'autre en montant ou en descendant. J'aime le mouvement qui rend ce quilting vivant.

J'ai utilisé seulement deux couleurs de fil. Bleu et jaune suivant les couleurs dominantes des mois. Bleu avec le froid, jaune avec plus de chaleur.

J'aime beaucoup le résultat mais il manque encore quelque chose. Je ne veux pas "remplir" avec du quilting. La plupart des tissus sont denses. Je ne veux pas surcharger.

Je brode le nom de chaque mois. J'écris d'abord avec mon stylo bleu Clover effaçable à l'eau et j'écris en quilting libre en passant deux fois. Certains mois se voient bien, pour d'autres il faut jouer aux devinettes. Ça me convient bien comme ça. J'aime beaucoup ces mois écrits.

Je pense n'avoir plus que le facing à faire. Mais quand je pose mon quilt sur mon panneau d'accrochage, je me rends tout de suite compte que le facing n'est pas une bonne idée. Il faut un biais et la couleur me parait évidente. Ce sera le vert qu'on retrouve dans chaque mois sauf en août. Vert c'est 10, 11 ou 12°. Ce qui veut dire qu'il n'y a qu'en août où nous n'avons pas eu de nuit fraîche. 

Je pose donc le biais vert.

C'est mieux mais il manque encore quelque chose. L'idée me vient un matin où je rêvasse avant de me lever. Puisque j'ai brodé les noms des mois, ce serait bien que le titre du quilt apparaisse. Je vais faire des cabochons à chaque intersection des mois. Il y en  a six : météo, carolo, 2,0,2,0! Parfait! Et je vais les faire dans le même vert que le biais.

Je prépare une bande de tissu que j'amidonne afin de faciliter la phase de broderie.  J'avais fait la même chose pour l'étiquette sur laquelle j'ai écrit au stylo. Ça rigidifie bien le tissu et c'est bien plus facile d'y écrire au stylo. Ici, ça évitera que le tissu ne rétrécisse, fasse des plis... Par contre, sur ce tissu uni, là où j'ai aspergé la couleur du tissu a changé un peu. Je colle donc une deuxième bande dessus pour avoir deux épaisseurs et que le tissu soit bien vert.

J'écris avec mon stylo effaçable à l'eau, brode en piqué libre, dessine les carrés au feutre effaçable avec un gabarit et les coupe.

Je couds chaque carré à l'intersection de quatre mois.
Avant de vous montrer le quilt terminé, je vous montre ce que donne le quilting sur le dos.
Première étape, les carrés de température maximum quiltés.

 
Deuxième étape, toutes les températures quiltées et le mois d'avril à l'envers

Le dos 

Le devant


J'ai eu des doutes tout au long de ce projet et jusqu'au bout. Ce n'est qu'une fois les cabochons cousus que j'ai été vraiment séduite par mon quilt. J'ai encore eu des doutes sur la taille des cabochons. J'ai demandé cinq avis, tous identiques : "laisse comme ça"

Ce quilt s'appelle météo carolo car j’habite à Charleville-Mézières dans les Ardennes. Les habitants sont les carolomacériens. "météo carolomacérienne" aurait été un peu long et n'aurait pas rimé. J'habite aussi dans la partie "Charleville" donc carolo m'allait bien!

Je vous montre le quilt dans plusieurs endroits qui sont à deux pas de la maison. 

Tout d'abord, place Ducale. A chaque fois que je passe sur la place ou sous ses arcades, je savoure la beauté de cette place construite au tout début du 17ème siècle. On y retrouve les couleurs caractéristiques de Charleville. le blond de la pierre de Dom le Mesnil, le rouge de la brique et le bleu des ardoises.

La Meuse est omniprésente car elle fait deux boucles. Je vais régulièrement me promener le long d'une des boucles qui enserre le Mont Olympe. C'est une balade d'une heure où je vois la nature de réveiller ou s'endormir, se parer de belles couleurs à l'automne. J'y découvre parfois une arbre dont l'écorce vient d'être mangée par les castors, les canards et les cygnes et leurs petits qui grandissent, un écureuil. Il y a aussi une plaine de jeu et c'est agréable d'y voir les familles et les jeunes s'y retrouver. Si je veux une balade calme, j'y vais le matin et je croise souvent les mêmes personnes. Celles plutôt autour de mon âge en semaine et le week-end, les coureurs.

Je descends sur la quai Rimbaud avec ses chaises poétiques. La maison à droite est "la maison des ailleurs". Rimbaud y a vécu quelques années. La scénographie dans la maison est inhabituelle. En général, on aime ou on déteste. Nous, on aime plutôt.

Puis je passe le long de l'ancien moulin banal, anciennement Porte de Liège, aujourd'hui Musée Rimbaud. Je savoure à chaque fois ces deux arches sous le musée. Quand Gilles a pris la photo, un petit vent soufflait et a fait tomber le quilt sur le pont. Nous n'étions pas tranquilles. Si le quilt tombait de l'autre côté, nous l'aurions regardé partir sur la Meuse...

Pour aller sur le Mont Olympe, je prends la passerelle qui passe sur la Meuse.
Vous pouvez aller en découvrir plus ici. Ou quand les temps seront plus cléments, venir découvrir la ville. Mézières a aussi un patrimoine architectural important, dans un style différent. Des remparts, une basilique aux vitraux splendides... Il y a de quoi s'émerveiller tout près de chez nous!

L'aventure du quilt météo n'est pas terminée. Katell avait lancée l'idée du quilt météo en décembre 2019. Le succès a été immédiat et la créativité a été impressionnante. Et l'aventure continue pour de nouvelles quilteuses en 2021. 

Une première exposition de quilts météo est prévue à sainte Marie aux Mines en septembre et Katell, aidée de deux amies prévoit au moins quatre autres expositions. Tous les quilts ne peuvent pas être exposés en même temps. Il y en a trop! Quelle aventure🌞☔🌈☃

Je partage chez Frédérique de Patchwork & Quilt

Prenez bien soin de vous 💗

A bientôt.

Annie🌷💓

vendredi 9 avril 2021

quilt du hasard vertical, 7, Le bouquet d'Isabelle

 Toute l'histoire de ce quilt est, , , , et

Je vous disais dans le dernier épisode que je ne savais pas encore comment j'allais appeler ce quilt. En fait, le choix était en chemin.

Ce quilt s'appelle "Le bouquet d'Isabelle"

Je vous avais parlé de mon amie Isabelle ici. J'y avais évoqué son cancer. Je lui avais fait un sac et un coeur et au cours du challenge FP, un coeur de six coeurs.

Isabelle s'en est allée le 18 mars. Elle était plus que mon amie, elle était ma soeur de coeur. Son départ est infiniment douloureux.

Elle aimait que je lui envoie des photos de mes projets en cours et terminés. Ce quilt a été le dernier qu'elle a vu alors qu'elle était très affaiblie.

Isabelle aimait les fleurs. Le 30 juillet, j'étais avec elle. Nous allions donner son quilt à sa petite-fille Julia. Isabelle est allée couper des fleurs d'hortensias dans le jardin et en a fait un bouquet. J'avais été frappée par le fait qu'avec ses quelques fleurs, elle avait fait un superbe bouquet. Je lui ai dit mon admiration. "Si je n'avais pas été kiné, j'aurais été fleuriste" m'avait-elle répondu.

Le titre est devenu une évidence.

Ce quilt est là car Réjane avait lancé l'idée du quilt du hasard. Je savais qu'Isabelle ne guérirait pas de son cancer. Réjane et Alexandra ont toujours eu une oreille chaleureuse quand je leur parlais d'Isabelle et de ma peur de la perdre. J'étais chez Réjane quand j'ai appris la mort d'Isabelle et j'ai sangloté dans ses bras. Alexandra a posé sa main bienveillante sur mon bras.

Réjane est en train de faire des cartes textiles. Elle veut en faire 100 en 2021. Elle en a déjà fait une quarantaine. Allez voir ici ou .

Le soir du décès d'Isabelle, elle en a fait une pour moi, pour Julia, comme je voulais, m'a-t-elle dit. Je l'ai offerte aux fils d'Isabelle, à sa belle-fille qui ont été très touchés. Ils raconteront plus tard à Julia d'où vient cette carte lumineuse.

J'ai fait un panier-jardin pour accompagner Isabelle jusqu'au bout. Nous en avions fait un pour mon beau-père. Je n'envisageais pas d'acheter une composition florale.

J'y ai caché quelques symboles

Isabelle avait un amour des livres. Elle prêtait volontiers ses livres. Nous en avons échangé beaucoup. Elle m’entraînait à chaque fois que j'allais la voir dans la librairie proche de chez elle, tant qu'elle a été capable de se déplacer. Le dernier livre qu'elle m'a prêté est "les heures silencieuse"de Gaëlle Josse. Un bijou! J'ai photocopié la couverture et ai fait un mini livre dans lequel j'ai écrit quelques mots.

Un papillon mauve.

Un coeur blanc et mauve, souvenir d'une fête mémorable pour mes 50 ans dont certaines qui lisent ce blog se souviennent encore. Chacune avait choisi un petit coeur en tissu au début de la fête. Isabelle avait toujours dans son porte-monnaie le coeur qu'elle avait choisi. "Ton coeur" me disait-elle. Ils me restaient des coeurs. J'ai choisi ce blanc et y ai cousu un bouton-coeur mauve.

Un petit Buddha dans une corolle mauve. Isabelle a été ma première prof de yoga et le yoga l'a aidée dans ces mois difficiles. 

Un escargot. Les escargots sont une complicité qu'Isabelle avait établie avec Julia. Les dames de la crèche se demandent encore pourquoi Julia adore les escargots!

Hier, la maman de Julia m'a envoyé une photo. Avec Julia, elle replantait les fleurs du panier-jardin dans leur petit jardin. Julia avait un grand sourire. Elle aime déjà beaucoup jardiner! Et Julia a aimé découvrir l'escargot!
 

Voilà, ma belle Isabelle ce bouquet t'est dédié.💜💜



Prenez bien soin de vous, de votre famille et de vos amies et amis. 

A bientôt.

Annie 🌷💜


mercredi 7 avril 2021

quilt du hasard vertical, 6, du 5 au 7 mars 2021

Les différents épisodes de l'élaboration de ce quilt sont , puis et encore et , et enfin

Quand j'étais aux Pays-Bas, la mode a été pendant un moment de mettre des billes ou de petits graviers de couleur au fond du vase. J'en ai encore dans un ou deux petits bocaux. Comme les Néerlandais sont les génies des bouquets et de redoutables commerçants et exportateurs, je ne doute pas qu'ils ont exporté cette mode et que vous avez aussi eu des petits graviers au fond de vos vases.

J'ai eu envie d'en ajouter au fond de mon vase et j'ai commencé par mettre des billes avant de faire le vase. Dans le monde réel, ça n'aurait pas fonctionné, avec les tissus, on peut tout se permettre! J'ai simplement quilté des ronds irréguliers avec un fil jaune beige un peu soutenu. Les bulles sont très ludiques. J'en avais fait pour la première fois ici.

Dès le début de mon projet, je veux faire un vase transparent vert. Et les rectangles dessinés sur la vase seront aussi transparents. J'ai acheté cette sorte de mousseline dans un magasin allemand. Je l'avais découverte grâce à Maryline Collioud-Robert. Elle l'utilise pour certaines cartes textiles.

Ce n'est pas facile à manipuler, ça glisse, ça file entre les doigts, ça bouge... J'ai utilisé du papier de soie pour me faciliter la tâche. Je dessine le vase et les rectangles sur le papier de soie. Je glisse entre deux couches de papier du tissu orange et du fuschia et le tissu vert. Je couds d'abord les petits rectangles.

Puis je couds le tout. Je couds TOUT! Y compris le papier de soie du dessous! Je m'en rends compte en cours de couture mais je continue.

Retirer le papier du dessus, facile en y allant quand même doucement. Ensuite, je coupe le surplus de tissus orange et rose. Retirer le haut du papier entre le vase et le fond, ça va. Mais au fond du vase, impossible, il faut découdre.

Voilà mon vase terminé. Je ne suis pas très satisfaite. Je trouve le vase trop large, trop haut. J'avais déjà eu cette impression quand j'avais fait le dessin mais j'avais laissé comme ça.

 
Je vais montrer le résultat de ma soirée à mon mari. Il aime. En regardant le vase, aïe, aïe, aïe, je me rends compte qu'en coupant le tissu fuchsia, j'ai aussi coupé le vert.
Sur le coup, je m'en suis voulue. Mais comme je n'aime pas trop la taille du vase, c'est une bonne opportunité de le refaire. 

Je dessine un vase plus fin, moins haut sur le tissu de fond en me rapprochant au maximum des bulles et en mordant même un peu dessus d'un côté. Le vase doit être rectangulaire, c'est une des contraintes mais je déforme un petit peu le rectangle pour qu'il soit un peu plus fin en haut. (je ne comprends pas pourquoi il y a un décalage du texte, impossible à corriger...)

Je pose entre deux couches de papier de soie les trois rectangles orange et rose et je les couds.

Je retire le papier du dessous, je pose le tissu vert sur le tissu de fond, je pose le papier de soie avec les trois rectangles de je couds.
Je retire le papier. Tous les tissus transparents sont en double épaisseur. Le tissu vert est un foulard donc il y a un ourlet. J'ai mis l'ourlet en haut pour mieux délimiter le vase. Il me reste à couper le vert en trop.
Je le fais précautionneusement mais un peu trop près à certains endroits. En voulant retirer à l'eau les restes de feutre bleu, je tire un peu et un petit morceau n'est plus cousu. Je recouds en passant deux fois. Il y aura donc trois lignes de couture, ce qui finalement donne plus de caractère au vase.

Quand je coupe le quilt à la bonne dimension, j'ai vraiment eu un coup de coeur. La forme élancée du bouquet est vraiment mise en valeur par ce format haut et peu large, 30 x 70 cm.

Je termine en facing, couds deux petites pattes d'attache et accroche mon quilt. Quand je lève les yeux de mon ordinateur, je le vois. Le fait que les lignes de quilting ne soient pas tout à fait droites ne me dérange pas du tout.

Comme j'avais le droit d'abandonner trois contraintes, j'ai choisi de ne pas faire la ligne verticale et les trois horizontales.



Je n'ai pas encore trouvé de nom à ce quilt. L'étiquette n'est donc pas encore faite.

A bientôt.

Annie 🌷

lundi 5 avril 2021

Quilt du hasard vertical, 5, du 20 février au 03 mars 2021

L'histoire débute et continue , et .

Puisque j'aime expérimenter, je teste la méthode qui consiste à d'abord quilter et ensuite appliquer les fleurs. 

J'ai d'abord reproduit le dessin des tiges, fleurs et vase sur le tissu de fond. Il est clair et c'est facile de le faire par transparence. J'ai utilisé le stylo bleu de Clover. Il s'efface facilement à l'eau et on peut repasser, l'encre ne se fixe pas sur le tissu. Celles qui font du patchwork depuis longtemps se souviennent sûrement de ce stylo bleu dont l'encre se fixait à la chaleur.  Un moment d’inattention et un petit coup de repassage plus tard, c'était foutu!! La ligne bleue restait. Inutile de vous dire que j'ai testé avant d’utiliser ce stylo. Je l'ai découvert grâce à Carolina Oneto quand j'ai fait le quilt aux courbes.

J'hésitais entre quilter des lignes droites ou quilter des fleurs un peu vintage. J'ai pensé jouer la sécurité en quiltant des lignes verticales. Il y a bien quelques beaucoup de plis mais quand je regarde les quilts d’autres quilteuses, y compris les américaines "pro", il y en a souvent. Sauf à avoir une long arm et donc un quilt bien étiré, ce qui n'est pas mon cas. J’espère qu'ils s'estomperont ou se verront moins à la fin... Sur la photo, l'éclairage est vraiment cruel! Il montre TOUS les plis! J'ai choisi un fil pâle dégradé de jaune, rose, mauve.

Heureusement, j'avais prévu large pour le tissu de fond. Quand un top est quilté, il rétrécit. Sur une largeur de 30 cm, le mien a perdu 1 cm de chaque côté.

Je quilte-brode les branches des fleurs. J'aime énormément leur mouvement. Je commence par un fil vert vif.

Je continue avec un jaune et je décide de quilter-broder aussi la branche avec des baies.

J'ai dans la tête des baies vues dans des bouquets aux Pays-Bas. Elles étaient rouge-orangé et la tige tirait aussi sur l'orange. Regardez les branches, sympas, vous ne trouvez pas? Regardez un peu mieux les lignes de quilting : oh la la , ça godaille!!! Je n'ai pas assez tendu mon quilt quand j'ai brodé les tiges!! Conclusion : faire des lignes n'était pas du tout une bonne idée parce que les lignes ne restent pas verticales. J'aurais dû faire des fleurs. Mais bon, comme le but est d'expérimenter, j'expérimente à fond...

Sur la photo suivante vous voyez mieux les différentes couleurs des tiges.

Pour appliquer, j'ai suivi les recommandations de Allison Richter de campbellsoupdiary. J'ai appliqué avec du fil transparent. Elle recommande le fil Aurifil. J'en ai trouvé sur le site de "Les arts du fil". Commander une seule bobine, c'est un peu étrange pour une quilteuse! Je me suis lâchée. J'aurais bien commandé toutes les couleurs que je n'avais pas, mais non, pas quand même! J'ai appliqué avec un point d'ourlet comme Allison le recommande. J'ai fait des essais avant de comprendre où je devais positionner mon pied de biche par rapport aux réglages que j'avais faits.

Si vous regardez bien la photo suivante, vous devinez le fil transparent au dessus de l'aiguille. Vous pouvez aussi le deviner sur les pétales, il brille un peu. Et vous pouvez voir tous les trous faits par l'aiguille sur le fond, ça, j'aime moins.

Comme Allison, j'ai utilisé un fil clair normal pour la canette. Je suis une fidèle d'Aurifil. Que ce soit pour coudre, quilter, broder, broder-quilter, je n'utilise que des Aurifil Mako 40. Exceptionnellement, j'utilise ce qui me reste de fils Mettler ou Madeira brillants.

Voilà donc mes fleurs appliquées. Les coeurs des fleurs sont appliqués à bords crus cousus aussi avec le fil transparent.

En quelques jours j'ai beaucoup appris. 

J'aime l'idée de quilter avant d'appliquer mais attention aux lignes droites et à la déformation du quilt.

Appliquer avec du fil transparent est intéressant si on ne veut pas voir le fil (appliquer à la main n'est pas une option pour moi). Par contre, de près, on voit un peu le fil et les trous de l'aiguille. Je suis très contente d'avoir choisi cette option pour ce quilt.

La vase est pour le prochain épisode!!

A bientôt.

Annie🌷

samedi 3 avril 2021

Quilt du hasard vertical, 4, le 5 janvier 2021

 les précédents épisodes sont ici, puis , et encore .

Un mois s'est passé depuis mes derniers essais et j'ai bien avancé. J'ai finalement testé la façon de faire les fleurs avec la vliseline. Avec la méthode expliquée dans mon précédent article, les arrondis n'étaient pas si arrondis. Je pense que c'est plus compliqué avec de petites pièces, ce qui est mon cas. Il  avait de petites pointes et comme j'utilisais le fer à repasser, c'était compliqué de reprendre sans se brûler les doigts. J'ai finalement fait toutes les fleurs avec la vliseline en support. J'ai dessiné toutes les formes inversées sur le côté mat de la vliseline. Je les ai découpées, les ai collées sur chaque tissu approprié en laissant quelques millimètres autour. Puis j'ai rabattu le tissu en le maintenant avec de la colle. Ca, c'est pour les non initié(e)s


Je ne suis pas mécontente du résultat, surtout sur les clochettes qui sont plus que correctes malgré les pointes qui ne sont pas mon fort.

J'ai positionné les fleurs sur le tissu de fond sous lequel j'avais glissé le dessin. Si vous regardez bien, vous le devinerez. Il manque les coeurs des deux fleurs.

Je pense broder les tiges en quilting libre plutôt que de les faire en tissu. 

Je garde mon idée de quilter d'abord le fond avant de broder les tiges et d'appliquer les fleurs et le vase. Il  a quelques jours, au début d'une sieste je pensais aux papiers peints à fleurs. Pourquoi pas quilter des fleurs comme celles du tissu de fond?

J'ai sorti quelques bobines de fil pour voir ce que leurs couleurs donnaient sur le fond. Ce serait des couleurs chaudes.

J'en suis là, je dois faire des essais mais un autre projet m'attend... Les courbes que je dois démarrer cette semaine.

A bientôt

Annie🌷


jeudi 1 avril 2021

Quilt du hasard vertical, 3, du 7 au 10 décembre 2020

Le début de l'histoire est à revoir ici et .

Je choisis les tissus pour faire mes fleurs.

Le rouge à droite me plaît. Les pétales sont très géométriques. les volutes seront complémentaires. J'aime beaucoup le tissu du milieu. Celui de gauche oscille du rose au orange et je pourrai jouer avec ces nuances pour tous les petits pétales.

J'ajoute une bande de ce tissu obligatoire puisqu'il me faut 4 bandes horizontales et une verticale.  Premier gros doute.
Et si je mettais un peu de bleu pour répondre au fond de ce fichu tissu! Gros gros doute. Et où vais-je poser ces bandes? En haut? En bas? Je ne visualise rien d'intéressant.

Je décide de ne pas faire les bandes en tissu fleuri. Je les verrai toujours comme "je devais faire des bandes et utiliser ce tissu, je l'ai fait mais...."

Retour à la décision d'utiliser le tissu à fleurs pour une fleur. Et ce sera celle du milieu.

Je garde le tissu rouge et je vais chercher dans un tiroir un tissu que j'adore, auquel je n'ai pas encore touché et qui me parait idéal pur les petites clochettes. Je couperai dans les parties où il y a de petits ronds colorés, plutôt dans les rose fuchsia.

Je regarde une vidéo de Fat Quarter shop qui explique comment préparer des pièces à appliquer en utilisant du freezer paper et de l'amidon. Enfin, amidon c'est ce qui est écrit sur le flacon "heavy starch". En cherchant un peu, c'est écrit que c'est mieux que le "regular starch" donc que l'amidon classique. J'ai un produit qui y ressemble et comme je suis impatiente et que c'est la fin de journée, je fais un essai après avoir regardé toute la vidéo.

C'est plutôt pas mal, ça rigidifie quand même beaucoup le tissu, surtout que j'ai de petites pièces. Je me brûle un peu avec le fer à repasser

Le lendemain, j'achète du Fabulon car le Heavy starch est vendu comme aide au repassage. A l'odeur, ce sont les deux mêmes produits! Je fais un test qui me le confirme.

Je me suis posée la question de faire l'appliqué avec de la vliseline. Comme ce sont de petites pièces, ce sera moins pratique et j'aurai de la colle plein les doigts et les angles seront compliqués. Avec le Fabulon, c'est plus facile, les petits fils ne se baladent pas. Je vous rappelle que je n'aime pas faire de l'appliqué sauf à bord cru. Mais là, je ne veux pas en faire, je n'ai pas envie de fils qui dépassent. J'ai envie que ce soit net!

J'ai donc fait quelques pétales, c'est addictif!

Comme ça me convient, qu'on est le 10 décembre et que je n'ai pas encore démarré les quelques cartes de Noël que je veux faire, je range tout mon matériel. Je ferai peut-être les clochettes de temps en temps.

A bientôt!

Annie🌷

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...