lundi 25 février 2019

Le BeeBook, réservez-lui une place à côté de vos tissus

Evènement important dans le monde du patchwork francophone cette année. Mon amie toulousaine Katell Renon publie un magnifique livre, édité par France Patchwork. C'est une première pour Katell et une première pour France Patchwork. Voici la couverture de livre : 


Je l'aime beaucoup. J'aime ces rouleaux de tissus. Lesquels vais-je prendre pour commencer mon prochain quilt?

Pour le choix du quilt, vous aurez l'embarras du choix dans ce livre. 
Si vous suivez le blog de Katell, La Ruche des Quilteuses, vous vous doutez qu'il n'y aura pas que des quilts. Allez vite lire l'article de Katell.

En juillet de l'année dernière, lors de mon séjour à Toulouse, j'ai passé une journée avec les Abeilles. Puis Katell m'a invitée à venir passer la fin de l'après-midi chez elle. J'ai découvert son univers et ses quilts en vrai! Le bonheur! Alors que nous étions assises tranquillement sur son canapé, elle m'a expliqué son projet de livre et m'a demandé si je voulais bien qu'elle y intègre un de mes quilts. Même encore maintenant, en écrivant cela, je revis l'émotion que j'ai ressentie. Je crois que j'ai eu deux bonheurs en même temps. Devenir une Abeille parmi les Abeilles de La Ruche qui m'avaient si bien accueillie ce jour-là et l'année précédente lors d'une journée à Pibrac. Et bien sûr, une reconnaissance de la quilteuse que je suis. 

Tout cela pour vous dire que j'ai eu la chance de lire en janvier un bout du projet. Katell m'a fait lire quelques extraits car elle voulait mon avis et j'en suis restée scotchée.  Par ce que Katell y dit, y montre, y raconte...
J'ai pensé instantanément à un livre que j'avais acheté en 1991. Ce livre est pour moi un livre de référence. C'est LE livre que je ne donnerai jamais, ne vendrai jamais, que je garderai toujours.


Si un jour, je dois aller loger dans un petit appartement, je sais maintenant que j'aurai DEUX livres de patchwork que j'emporterai avec moi. Celui-ci et le BeeBook. Pas parce que j'aurai un quilt dans ce livre (un peu aussi, pas de fausse modestie), mais surtout parce que pour moi, le BeeBook va être un livre de référence dans le monde du patchwork francophone et que j'y puiserai toujours idées et lecture.

Vous avez la possibilité de le précommander avec le bon de souscription ci-dessous. Jusqu'au 15 mai 2019, le tarif est de 24,50€, hors frais d'envoi. Après ce sera 5€ de plus. Je vous laisse lire sa présentation et comment vous pourrez vous le procurer ensuite.
Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand. Comme je ne suis pas super douée, si vous n' arrivez pas à l'imprimer, si vous cliquez là, vous pourrez le faire, c'est un lien vers La Ruche, le blog de Katell, la reine des Abeilles.






Je vous encourage à vous faire ce beau cadeau. Et j'ai hâte de le découvrir!!!
Signé : l' des Ardennes qui ira toujours butiner les 🌷  

Prenez bien soin de vous.
A bientôt



vendredi 15 février 2019

On a réussi


Je pense que la plupart d'entre vous connaissent déjà la nouvelle. Katell l'a donnée de bon matin sur la ruche des quilteuses.
Hier 14 février, deux anniversaires pour Jeanne Hewell-Chambers, le sien et celui du Projet 70 273 qu'elle avait lancé 3 ans auparavant.
Ce matin en me levant, j'avais un message de Jeanne.
72 055 paires de croix pour commémorer les personnes handicapées, exterminées par les nazis en 14 mois en 1939-1940, mettant ainsi au point les chambres à gaz et les fours crématoires. 
Le nombre de personnes était 70 273, d'où le nom du Projet 70 273. "Et si vous récoltez plus de croix?" m'ont demandé plusieurs personnes. Je leur répondais que j'avais bien peur qu'il y ait eu d'autres personnes exterminées non répertoriées car exterminées d'une manière moins visible. Et puis, si Jeanne récoltait plus de croix, ça voulait dire qu'il y avait une belle mobilisation et des personnes généreuses! au moins 10 000 personnes de 143 nationalités différentes ont participé à ce projet!

Et des personnes généreuses, j'en ai rencontrées tout au long de ma participation. Ce qui m'a le plus frappée est combien d'histoires familiales m'ont été racontées, combien parfois ça faisait du bien à la personne de la raconter. 
Jeanne en a entendu des centaines et elle a une écoute incroyable. Je peux en témoigner pour avoir eu besoin de ses bras après un moment émouvant pour moi. Je vous montre à nouveau (je l'avais montrée ) une photo que j'aime beaucoup. C'était l'année dernière à Rochester. Je rencontrais Jeanne pour la première fois. Elle en m'avait pas encore vue. Je l'observais. De bon matin, elle était déjà devant son ordinateur avec à ses côtés son époux, Andy, The Engineer, comme elle l'appelle. Ils se complètent à merveille!
Jeanne ne soupçonnait pas l'ampleur de la tâche quand elle a démarré. Petit à petit, elle a mobilisé autour d'elle des femmes incroyables. J'ai fait la connaissance de l'une d'elle, Tari à Rochester où nous partagions le même Bed & Breakfast.  

Jeanne est en train de terminer un middling incroyable :
                                   
                            
Il a deux fonctions, enfin trois :
- permettre d'arriver au delà des 70 273. Il rend hommage à 5500 personnes. 
- symboliser les âmes, les anges que sont devenus ces personnes et toutes celles exterminées
- Jeanne appelle ses "living angels" ses anges vivants, toutes les personnes qui l'aident à mener à bien ce projet. Et il y a encore du travail!!!

Jeanne insiste à chaque fois : à toutes celles et ceux qui ont fait des paires de croix, qui ont assemblé, quilté, brodé, posé un biais, fait les manchons... un grand MERCI.
La diversité dans ce projet a été incroyable. Diversité dans les nationalités, diversité dans la créativité, diversité dans les symboles aussi.
deux croix d'un middling de ETLS de Charleville
Middling de Laetitia Bestel
Désolée, je ne sais plus qui a fait ce bloc :-(
de la douceur aussi
Napperon embelli par Réjane Dupuis
croix de Yvonne Donkerque et quilting de Danièle Bourgon
Croix et broderie ancienne de Violette Fécourt

Un point commun je pense, à toutes les personnes qui ont participé. Faire ces paires de croix les a remuées, émues. Bien sûr, elles pensaient au pourquoi de ces croix, à ces personnes exterminées du fait de leur handicap, à la personne à qui elles rendaient éventuellement hommage. Comme m'a dit une amie "Ca m'a remuée tout l'après-midi où j'ai fait les croix. Je suis contente de les avoir faites mais je n'en ferais pas plus". Et je comprends bien.
J'ai assemblé et quilté plusieurs quilts et skinnies. Bien sûr, par moments, j'étais dans la technique, dans la façon de disposer les blocs mais me revenaient toujours à un moment ou à un autre la cause de ce projet. 
J'ai lu dès sa sortie en avril 2017 le livre "Hadamar" de Oriane Jeancourt Galignani. Ce que j'y ai lu m'a guidée dans certaines dispositions de blocs.

Combien de fois ai-je pensé à Jeanne qui depuis 3 ans vit avec ce Projet tous les jours. Elle fait un travail extraordinaire, avec des moments fantastiques mais aussi des moments difficiles. Elle a une famille, c'est une sorte d'acrobate de la vie tellement généreuse!  "We are both crazy but you are more than I am" lui ai-je répondu un jour où elle m'écrivait que j'étais "crazy"! : "nous sommes toutes les deux folles,  mais tu l'es plus que moi"!!!

Katell et Cécile avaient organisé la première exposition française et européenne à Lacaze en juin 2017. Il y a eu Rochester, Durham et Jersey en janvier 2018, deux expositions en Allemagne en 2018. 

Les 11, 12 et 13 avril, plusieurs quilts seront exposés lors des journées portes ouvertes de l'atelier Patchwork et point compté à Ruette en Belgique. Certains ont été faits par des Belges, en partie ou complètement. J'apporterai les trois formats pour une belle diversité.

J'aurai l'immense joie d'accueillir Jeanne  et Andy pour l'inauguration de l'exposition que j'organise du 11 au 20 octobre 2019. Elle aura lieu au Foyer occupationnel et d'hébergement pour adultes La Baraudelle à Attigny, dans les Ardennes. 
La directrice, Mme Latu et Mme Beauvois, animatrice m'ont réservé un accueil incroyable et sont très enthousiastes à l'idée d'accueillir dans leurs locaux cette exposition.
Plusieurs résidents ont fait des blocs que j'ai assemblés en skinny. Cette exposition rassemblera tous les quilts que j'ai récoltés plus d'autres que j'irai chercher à Rochester cet été. 
Je vous donnerai plus de détails le moment venu.
le skinny de La Baraudelle

                    Et n'oubliez pas, si vous avez participé, ce logo est le vôtre!

Quelle belle aventure!!!

Prenez bien soin de vous et des vôtres
A bientôt

jeudi 14 février 2019

Les dernières maisons pour la Californie

Ca y est, elles sont parties. 97 maisons! Venant du nord au sud, de l'est à l'ouest. Cécile fera ses comptes samedi, ça tournera autour de 330. Donc environ 430 maisons venant de France vont arriver chez Debbie. Quelle belle solidarité.
Je vous montre les dernières que j'ai mises dans la boite.
J'ai un peu mélangé toutes les maisons. Je ne peux donc pas détailler d'où elles viennent. Toutes mes excuses à celles qui les ont faites. Elles sont venues d'Alsace, du Lot, de région parisienne, de Provins.
Il y a encore une belle diversité, des symboles et des mots encourageants.


Je vais m'attarder un peu sur les dernières. Karine me les a envoyées. La tour Eiffel, de la toile de Jouy pour la France et sur la deuxième en haut à gauche, les étoiles et des petits drapeaux américains. Karine et moi faisions partie du même groupe de patchwork aux Pays-Bas "patchetcopines", au début des années 2000. Elle suit régulièrement mon blog et m'a envoyé des maisons et des croix rouges, les dernières que j'ai assemblées. J'en profite pour faire un petit coucou à mes copines des Pays-Bas qui me suivent. Bises, les copines :-)
Marie-Jeanne qui faisait partie de mon groupe anglophone a mobilisé plusieurs d'entre elles et a envoyé les maisons directement à Debbie.

Et puis une histoire comme vous les aimez et à laquelle je ne m'attendais pas du tout! La semaine dernière, j'avais reçu une maison de Suzy avec un mot très gentil pour les Californiennes et pour moi. Elle me disait qu'elle aimerait que nous nous rencontrions un jour où je serai à Toulouse où j'ai un fils. Je vois qu'elle habite Montgiscard près de Toulouse. Je lui envoie un courriel lui disant :
"J'ai connue une dame qui habitait Montgiscard, Mme Iselle. C'était il y a 40 ans quand mon mari était en dernière année à Sup'Aéro. Nous étions jeunes mariés. Gilles n'habitait plus la résidence étudiant de Sup'Aéro ou Mme Iselle faisait le ménage. Quand je ne travaillais pas, j'y retrouvais Gilles et ses copains le midi et j'avais fait connaissance avec Mme Iselle. Elle était adorable. Je sais qu'elle est décédée maintenant mais elle reste vive dans mes souvenirs de cette année toulousaine.
Peut-être nous verrons-nous à Toulouse, qui sait! Je te note dans mes contacts mais je ne promets rien. Mes séjours là-bas sont souvent très denses. On verra ce que la Vie décide pour nous :-)"

Dimanche après-midi, nous avons eu un coup de téléphone... de Mme Iselle avec son délicieux accent du sud-ouest. Bien vivante, fatiguée par la grippe mais vaillante à 85 ans. Nous nous écrivions tous les ans pour la nouvelle année. Je pense qu'une année, elle m'a dit être bien malade et l'année suivante, nous n'avons plus eu de nouvelles. J'ai donc cru qu'elle était décédée.
Suzy avait rencontré son fils qui avait raconté à sa maman qui l'a tanné pour qu'il trouve notre numéro de téléphone. Quel bonheur de la retrouver et d'entendre aussi son mari. L'année où je vivais à Toulouse, son mari avait eu un accident de camion au travail et avait été gravement blessé. Je les avais beaucoup soutenus. Mr Iselle a finalement complètement récupéré et il vit aussi une retraite heureuse avec sa femme. Leurs mots gentils à mon égard m'ont beaucoup touchée. Bien évidemment, quand nous irons voir notre fils, nous irons les voir ainsi que Suzy. Si vous relisez le dernier paragraphe écrit à Suzy, je trouve ça assez impressionnant!
Les maisons pour la Californie m'emmèneront à Montgiscard! J'aime le monde du patchwork!




Prenez bien soin de vous, 
A bientôt :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...