Accéder au contenu principal

les tortues de Renée


Mon amie Renée aime les tortues et la couleur jaune. Je lui ai fait ce panneau pour ses 50 ans. C'était un mois après les miens, il y a quelques années...







 J'avais écrit une lettre à Renée. J'ai le début du brouillon, je vous le livre tel quel  : 

Tortue, jaune. Voilà déjà quelques années, tu m'avais dit ton envie que je te fasse une tortue jaune.

Jeudi, je cherche une photo prise dans une expo d'un quilt avec des tortues marrantes. Je l'ai vite trouvée et Gilles a vite refait le dessin du patron.

Vendredi soir, Gilles apporte le patron imprimé, je sors mes tissus jaunes et je cherche un fond. Vert : moche. Rouille : beau mais non. Bleu : bien sûr, ce qui va le mieux et tu aimes le bleu. Je choisis parmi mes tissus bleus et je trouve aussi des tissus bleu et jaune. Je sélectionne et je vais me coucher.

Samedi après-midi, je commence à couper mes bouts de tissus pour le fond et pour chaque tortue. Je sais déjà que les tortues des extrémités ne seront pas entières mais je ne sais pas dans quel tissu elles seront, donc je coupe tous les tissus pour des tortues entières Eh m..., j'ai coupé un tissu jaune à l'envers et évidemment, c'était déjà un petit reste. Et si je faisais une tortue qui marche dans l'autre sens. Ca ferait moins mouton de panurge! Et puis, Renée ou Annie qui marche à contresens, ça a du sens!!! Une fois, tous mes petits bouts coupés, je commence à assembler les quatre tortues qui vont dans le même sens...travail à la chaîne. C'est plus rapide, ça ne fait pas faire plus de bétises que si je les fais une par une sauf que quand je fais à la chaîne, je fais aussi les bétises à la chaîne. Celle qui ne veut jamais découdre ne fait pas de patch, faire et défaire, c'est travailler...Gilles me regarde en étant toujours aussi étonné de ma facilité et de mon acceptation à découdre et recoudre...Quelle excitation de voir mes quatre tortues se construire et de les voir terminées. C'est toujours un moment magique. Je fais la cinquième, celle qui va à contresens. Refaire ce que je viens de faire, mais dans l'autre sens, pas toujours évident. Je ne suis pas dyslexique!!


  Je ne sais plus si finalement, j'ai écrit un texte ou si je lui ai simplement dit que pour moi ces tortues reflétaient un peu notre évolution et la vie.

La tortue la plus à gauche et faite d'un tissu à lignes, on suit les lignes données par nos parents. Moi, oui, Renée ne l'a jamais vraiment fait :-)
Dans la deuxième, le motif est changeant, un peu cahotique, anguleux. La tortue regarde toujours droit devant mais commence à bouger.
Dans la troisième, ouh là là, ça remue, ça fluctue, il y a beaucoup d'apports nouveaux. La tortue regarde autour d'elle.
La quatrième est plus apaisée, la couleur de base est revenue et elle est douce avec des intensités différentes. La coquine sourit, fait un clin d'oeil, son coeur bat. La vie est belle!
Que va-t-il arriver à la tortue à carreaux qui arrive en face et regarde droit devant? A vous d'imaginer l'histoire...

J'ai utilisé l'avant de la première tortue pour l'étiquette. Le tissu est rayé mais avec les yeux qu'elle a, les rayures n'ont qu'à bien se tenir!

Renée va bientôt quitter les Pays-Bas. Je ne sais pas trop quand et où nous nous reverrons. Elle est une amie précieuse qui a vu grandir mes fils et les a entendu pester contre leur mère envahissante. Elle a un don pour parler avec  les enfants et les adolescents et faire passer des messages aux parents!
Nul doute que le téléphone nous rapprochera de temps en temps. Et le temps s'arrêtera, nos maris sauront qu'il sera inutile de nous demander quoi que ce soit, tout le reste attendra que nous ayons fini de rire en nous racontant toutes nos histoires.

A bientôt.

Commentaires

  1. Magnifique ! C'est tres beau et de tres belles couleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ira sûrement au soleil et là, il va faire al aux yeux! Bises

      Supprimer
  2. Quel bel ouvrage,mais surtout qu'elle est belle cette histoire si perso Merci de nous en avoit fait profiter
    Amitiès Marie-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. J'ai beaucoup d'histoires d'amitié avec le patchwork. Il y en aura encore! Amitiés.

      Supprimer
  3. What lovely work you have made for your lost friend. My deepest condolences for such loss.
    Your work is fabulous, I love to read you, and see what new adventures you bring to us.
    When your postings arrive, yours, is the first I open. Thank for you for keeping this web friend from so far away, happy to hear from you. We are still in confinement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you so much. For your condoleances and when you say that you open first my blog. I'm happy to give you nice moments. Be strong with the confinement. Two months for us, not esay but necessary. Taje care, my far but close friend :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

quel plaisir de vous lire!

Posts les plus consultés de ce blog

des kawandis pour se faire du bien et autres jeux de tissus

Je vous ai régulièrement parlé de Sujata Shah . Fin février, j'ai pris avec elle un cours en visio sur les kawandis. Elle propose ce cours très régulièrement et il remporte un franc succès. Les kawandis sont des quilts faits par des femmes Siddi. Les Siddi sont des Indiens descendants des premiers africains venus en Inde. Soit des migrants, soit des esclaves amenés par les Portugais pendant le 16ème siècle. Des traditions ont été transmises de génération en génération, évoluant au cours du temps. Les kawandis portent cette histoire. Je vous donne trois liens. Un en français de Sophia Pequinot, doctorante en anthropologie sociale tournée vers les Siddi. Elle a publié un article sur le site de l'EHESS . Un autre lien en anglais sur le site du Textile Research Center de Leiden aux Pays-Bas. Vous pouvez découvrir des Siddi quilts en allant sur le site de Henry John Drewal . Et sur Instagram là ou là . A la suite du cours de Sujata, j'ai fait ce kawandi. Tout est cousu à la ma

"Dancing with the wall" de Irene Roderik, épisode 1, le top et le dos

 "Dancing with the Wall" est le nom d'un stage en visio que propose Irene Roderik.  J'avais repéré ce stage sur le site de Gotham Quilt (j'y avais acheté un patron de quilt) et je m'étais inscrite à leur newsletter pour être avertie des prochains stages. J'ai eu la chance de pouvoir suivre le stage en août. Irene a un style bien à elle que j'aime beaucoup (à découvrir sur Instagram) . Pour info, deux prochains stages sont prévus en mars et avril. Irene est généreuse, drôle et même si je n'ai pas tout compris, j'ai compris suffisamment pour avancer. Nous devions jouer avec deux tissus. Le stage était au milieu de cet été si pluvieux et mon moral était en berne. J'ai choisi deux jaunes, histoire d'apporter de la lumière dans mon atelier et dans ma tête!! C'est un stage d'improvisation. Une des particularités est de commencer par un bloc, puis d'y accoler un autre, puis un autre avec interdiction de déplacer le bloc une fois q

QAL 2022, épisode 3, blocs piécés et appliqués cousus

Il m'a fallu pratiquement deux semaines pour oser me lancer pour faire les blocs appliqués. J'y ai beaucoup réfléchi et je n'avais pas vraiment d'idée évidente. Jeudi après-midi, je me suis lancée. J'avais choisi une gamme de tissus, toujours ceux d'Alison Glass. Depuis le début, je sais que je veux appliquer des formes géométriques, carré, triangle, losange, rond... Je coupe des formes dans chaque couleur sans trop réfléchir, spontanément. Une couleur après l'autre, en positionnant sur les différents blocs. Je vous avais montré dans l'épisode 1, le fond choisi pour les blocs appliqué s. Je joue avec les motifs de certains tissus. Je coupe trop de formes pour avoir du choix. J'arrive à un ensemble qui me convient. Equilibre entre les formes, les couleurs, le nombre de pièces par bloc. Les formes sont simplement collées pour le moment. Je pense les broder-quilter, c'est à dire coudre autour au moment où je quilterai. J'envoie la photo à Réjane

Quilts solidaires pour les personnes sinistrées des vallées des Alpes-Maritimes

J'ai préparé cet article la semaine dernière. Depuis, les intempéries ont fait des dégâts dramatiques dans des pays proches de chez nous. Je pense à nos ami(e)s belges et allemands où il y a des morts et des disparus. Un de nos fils habite Liège, heureusement dans une zone sans problème. La ville de Charleville-Mézières est jumelée avec la ville d'Euskirchen en Allemagne qui a beaucoup souffert. Certaines villes et villages des Ardennes  ont été impactés par les inondations. Aux Pays-bas aussi. Bien sûr, tout cela résonne en moi. Je pense à toutes ces personnes disparues ou sinistrées, à tout ceux qui ont beaucoup ou tout à reconstruire. Cet article vous paraîtra peut-être un peu futile à côté de ces drames mais il est le témoin de la solidarité des quilteuses. Après les inondations désastreuses d'octobre dernier dans les vallées des Alpes-Maritimes, France Patchwork avait proposé de faire des quilts  pour les personnes sinistrées. Début novembre, grâce à la généros