mardi 18 août 2020

BOM 2020 de Gotham quilt, épisode 4, quilté, accroché!

J'ai quilté de façon très simple. Je me suis contentée de coudre au point droit sur tout ce qui est appliqué, comme pour la vache de mon amie Catherine ou les fleurs de Julia. Je trouve que le quilt a déjà son propre caractère et que le quilter beaucoup l'aurait surchargé et lui aurait fait perdre ce caractère.

Enfin, quand je dis point droit, c'est relatif! Je fais du piqué libre donc je guide le quilt sous l'aiguille donc... ce n'est pas droit. Et j'aime ça, ce côté spontané. Quand j'ai acheté ma machine à quilter, j'ai reçu en cadeau quelques règles à quilter et j'en ai acheté d'autres. Elles dorment et dormiront à mon avis très longtemps, si ce n'est toujours. J'admire certains quiltings très précis, géométriques. Il y a vraiment des artistes du quilting. Mais je sais que ce n'est pas mon style. Je pense que si un jour, j'utilise des règles, en fait, ce sera UNE règle, la règle droite. 

Mais bon, pour l'instant, dans ce quilt, place à la spontanéité, à l'irrégularité. J'ai utilisé deux couleurs, noir et orange avec les fils Aurifil Mako 40, noir 2692 et orange 2235 qui est un orange assez fort.

De loin, le quilting ne se voit pas beaucoup. On le devine.

Voici des photos de détails. 

Cette partie est celle qui m'avait conquise d'emblée. J'étais un peu déçue par mon choix de tissus. J'ai quilté en orange pour souligner les lignes.

Quand j'ai appliqué-quilté, j'ai toujours cousu deux lignes. C'est plus solide et plus vivant.

J'ai cousu une ligne tout autour de chaque partie du quilt. Je ne l'ai pas fait au début et je me suis rendue compte que c'était mieux. Ça séparait bien et mettait plus en valeur les différentes parties. Et ça les fixait bien. C'est un quilt qui sera plutôt accroché sur un mur mais qui sait, il peut aussi devenir un plaid.

J'ai quilté on orange les morceaux noirs. Et en noir, tout le reste.

Ici, c'est le bas du quilt. Les trois rangées sont quiltées en noir sauf celle où les coquilles sont principalement en noir et gris.

J'anticipe un peu : j'ai fait une finition en facing car je ne voulais pas mettre de biais. Comme je ne veux pas qu'on voie la couleur du dos, j'ai un peu trop tiré sur la bande à coudre et les coquilles oranges sont un peu tirées vers le dos. J'avoue ne pas avoir eu le courage de découvrir la bande pour le moment. Mais je le ferai car chaque fois que je vais voir le quilt, ça va me perturber!

J'aime beaucoup ces traits irréguliers sur ces coquilles verticales! Et je trouve que ça leur donne un plus que j'aime beaucoup. Oui, je me répète mais j'aime ;-)

J'ai hésité à quilter en orange ou noir sur cette partie que j'avais faite en premier. J'avais déjà quilté beaucoup de parties et il m'est paru vite évident de quilter en noir.

Le noir sur le vert était logique. Quand j'ai construit le quilt, je trouvais le noir très présent et j'avais pensé peut-être quilter en vert avec du perlé 12 ces parties noires. J'ai très vite abandonné l'idée!

Cette partie est la première que j'ai quiltée. Je n'avais fait qu'une ligne. J'ai laissé comme ça.
J'aime aussi beaucoup le dos. Comme je vous l'avais dit, je l'ai fait très simple. Oui, je peux!!! J'avais de grands morceaux gris et des petits. J'aurais pu faire tout le dos en gris mais bon, ça m'a un peu démangé quand même!!! Comme j'avais un long morceau de ce tissu "atomium" et que j'ai utilisé ce motif dans plusieurs couleurs pour le top, c'est ma façon de lui rendre hommage. Et j'aime beaucoup ce côté graphique. 
Ce qui se voit fort sur le dos mais hélas aussi sur le devant, ce sont tous ces plis. Si j'avais quilté beaucoup, je pense qu'on les verrait beaucoup moins. C'est compliqué de ne pas en avoir. Quand on quilte en quilting libre avec une machine à coudre classique ou avec une mid-arm comme la mienne, il faut tendre le tissu avec ses mains de chaque côté du pied de biche. Trop tendu, bof, pas assez bof... Sur une long arm, le tissu est bien tendu, de façon homogène. Je pense aussi que la vitesse à laquelle j'ai cousu influence aussi. N'étant pas une experte, je couds de façon très irrégulière. C'est sûr qu'un quilting plus dense changerait la donne. Comme je ne suis pas une perfectionniste, en tout cas, pas ici, ça me convient comme ça. Ou du moins, ce compromis me va.
Si j'avais le même quilt identique, je tenterais un quilting dense. Mais là, je n'ose pas, j'ai trop peur de regretter.
Je reviens sur le facing. Ce sont les bandes qu'on voit tout autour du quilt. C'est celle du bas que j'ai trop tiré. A refaire... Finalement, j'ai refait! Ca me trottait trop dans la tête! La différence n'est pas évidente mais je la vois.
deux photos de détails du dos


L'étiquette n'est décidément pas ce que je préfère faire. Autant s'amuser encore en faisant du quilting libre. Je ne voulais pas écrire sur une épaisseur de tissu. J'aurais pu le faire après avoir rigidifié le tissu. Trop impatiente de finir, j'ai fait un mini quilt en collant ensemble du molleton entre deux morceaux de tissu. J'ai d'abord écrit au stylo Frixtion puis avec ma machine. J'ai plutôt  bien suivi les traits de crayon. Aucune idée de titre. j'ai donc repris le nom du modèle "the collection quilt" et écrit le mon de sa créatrice et le nom de la collection de tissus et sa créatrice. Puis ma signature et la date. Le tout, entouré de orange. Les points noirs sont ceux qui fixent l'étiquette au quilt.

Pas sûr que c'était une bonne idée de couper les angles. Ca fait un peu panneau de signalisation : tourner pour voir le quilt!

Allez, je remontre la version de Carolyn Friedlander qui a des bandes extérieures en plus et la mienne. Mon quilt fait 100 cm x 134 cm.
 
 
Pour revoir toute l'histoire, voici le début, l'épisode 2 et l'épisode 3  

Je tente de participer à la linky party de Frédérique de Quilting, Patchwork et Appliqué.
 
A bientôt.
Prenez bien soin de vous.
 
Annie🌷
 
 
 
 

12 commentaires:

  1. J'aime ce noir qui rehausse encore l'orange; le tout a son équilibre; c'est original, moderne. J'aime mieux ta version, moins fade; elle a du caractère!
    Bravo Annie, tu sors des sentiers battus même en t'inspirant; ça, c'est fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez surprise de voir comment on peut s'approprier un modèle et y mettre sa patte. C'est une belle expérience pour moi :-)

      Supprimer
  2. Une belle lecture pendant ma pause thé!!!
    Tu sa su faire simple pour une fois et c'est ce qui convenait à cet ouvrage très chargé. J'aime beaucoup le dos, à la fois simple lui aussi mais avec un petit clin d’œil donné par ce tissu atomium.
    Je suis certaine qu'il illumine ton mur de pierres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ici la simplicité s'imposait et c'est parfois reposant ;-) Il est vraiment bien sur mon mur de brique et de bois, je le savoure à chaque fois que je monte à l'étage!

      Supprimer
  3. Magnifique ! L'ensemble est harmonieux et l'exécution top ! Bravo Annie pour ce quilting discret mais nécessaire ! Bizhhhhhhhhhhh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette discrétion qui m'a quand même donné du travail et j'aime de plus en plus le piqué libre! Bises

      Supprimer
  4. Il est tellement plus beau que le quilt original !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ta version, vive et joyeuse ! Bravo ;-)
    Merci pour le partage !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Pas toujours simple de faire ce partage, d'y penser...Bref, je tente et je verrai si je continue. Bisous

      Supprimer
  6. Je sais bien que chaque quilt est unique, mais vraiment le tien est beaucoup plus beau !! lol Bravo!
    J'ai pas tout compris mais mon œil se régale quand m^me !

    RépondreSupprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...