mercredi 5 janvier 2022

"Dancing with the wall" de Irene Roderik, épisode 1, le top et le dos

 "Dancing with the Wall" est le nom d'un stage en visio que propose Irene Roderik. 

J'avais repéré ce stage sur le site de Gotham Quilt (j'y avais acheté un patron de quilt) et je m'étais inscrite à leur newsletter pour être avertie des prochains stages. J'ai eu la chance de pouvoir suivre le stage en août. Irene a un style bien à elle que j'aime beaucoup (à découvrir sur Instagram). Pour info, deux prochains stages sont prévus en mars et avril.

Irene est généreuse, drôle et même si je n'ai pas tout compris, j'ai compris suffisamment pour avancer. Nous devions jouer avec deux tissus. Le stage était au milieu de cet été si pluvieux et mon moral était en berne. J'ai choisi deux jaunes, histoire d'apporter de la lumière dans mon atelier et dans ma tête!!

C'est un stage d'improvisation. Une des particularités est de commencer par un bloc, puis d'y accoler un autre, puis un autre avec interdiction de déplacer le bloc une fois qu'il est posé. C'est plus difficile qu'il n'y parait. J'ai joué le jeu au début, j'ai bien progressé. Puis j'ai fait une grande pause pour la réfection de mon atelier. Il était trop sombre, les peintures étaient fatiguées. Il a été repeint et retapissé en blanc et blanc cassé. Bien sûr, j'en ai profité pour faire un peu de tri, de réorganisation. J'ai aussi démarré le bénévolat et la préparation de l'atelier créatif (son nom définitif, atelier patchwork ne convenait pas) et ça m'a pris plus de temps que je ne pensais. La pause a duré presque deux bons mois. J'ai commencé à sentir le manque, mon moral fragilisé par mon manque de création. Un samedi après-midi, j'ai repris le projet et j'ai terminé le top en cinq heures jouissives. Je revivais, hors du temps et mon mari a bien compris que ce soir là, ce serait à lui de s'occuper du repas.

Je vais vous montrer différentes étapes, pas toutes! Mais les plus intéressantes à mes yeux.

Les débuts du premier bloc (les couleurs ne sont pas comme ça!!!)

Dès le départ, je souhaite une grande courbe et deux lignes plutôt fines qui sont un peu la spécialité d'Irene. Elle les fait encore plus fines que moi.

Le premier bloc et le deuxième constitué de bandes cousues et recoupées, ce qui est un peu mon truc!!! J'y ajoute deux bandes unies. Les couleurs sont fidèles sur cette photo.

Puis jeu de triangles

 
Mais je les trouve trop grands. Je coupe en deux dans le sens de la longueur et  assemble ceux au fond jaune en inversant les bandes. J'intercale une bande jaune d'or entre les premiers blocs et les triangles recomposés. 

Puis je compose un bloc avec des courbes dont je plie le haut.

Je le déplie et le pose plus haut après avoir fait deux blocs avec des ronds. Chacun de ces deux blocs est composé de quatre blocs avec une courbe, le rond est donc irrégulier. C'est de l'improvisation donc on s'amuse et la précision n'est pas de ce monde!

Puis j'ai envie de faire un petit carré irrégulier dans un grand morceau. Je ne sais plus comment est venu le petit morceau fin jaune d'or! Et pourtant, il me sera bien utile plus tard.

Régulièrement, pendant le cours, Irene nous demande de montrer ce qu'on a déjà fait. C'est très intéressant, motivant, convivial et ça donne des idées, des envies.

J'ai envie de faire une série de petits carrés à la chaîne comme un log cabin, méthode rapide.

 Je cherche une disposition qui me plaît, le grand carré ayant migré vers le haut.

Finalement  ce sera la disposition suivante qui me plaira.

J'ajoute une bande bicolore fine pour les séparer du premier bloc.

Je couds d'autres bandes et comme ça ne me convient pas, je les recoupe de travers et les réassemble. Ce bloc en bas à gauche descendra plus dans la disposition finale. Le petit bloc en bas à droite sera recoupé, tournera de 90°.

Je délimite à l'aide d'adhésif bleu la taille définitive du top.

Le bloc "échelle", le deuxième que j'avais cousu, sera inversé. Je viens de m'en rendre compte en regardant la photo du top terminé. Je crois que je n'ai pas fait attention en assemblant et je trouve la nouvelle disposition beaucoup mieux. J'ajouterai aussi les autres triangles recoupés, à gauche du premier bloc et sous le grand carré.

Je veux encore des blocs avec des courbes car je veux un mouvement rond. Rond, en improvisation, ça peut être un rond... suggéré, irrégulier, morcelé... Je fais une sorte de morceau de quartiers d'orange (en bas à droite) et un autre petit quart de cercle, en bas à gauche qui pour le moment est cousu à des bandes mais qui finira tout seul. J'ajoute aussi une bande longue et fine bicolore en bas à droite.

Je vais terminer en vous parlant d'un dernier bloc dont l'évolution m'a donné du fil à tordre mais j'aime beaucoup le résultat final. Ce bloc est posé sur ma table de coupe. Il est beaucoup trop grand. Je ne sais pas où le positionner.

Eh bien, coupons le!
Je fais un essai en bas. Pas mal!
Un essai en haut! Oui!!! L'assemblage est un vrai challenge. Une partie du cours d'Irene est de nous montrer comment se simplifier la vie au moment de l'assemblage. Là, c'est raté mais j'aime bien quand il faut chercher un peu! 

Je ne sais que faire d'un morceau qui avait été cousu avec une courbe et des bandes puis découpé, recousu... Je le balade un peu et finalement, je le pose au dessus du petit carré jaune d'or dans le grand carré jaune pâle, dans le prolongement de ce petit morceau apparu je ne sais plus comment. Yes! J'aime! Je vois le carré comme un vase et une tige de fleur ou de branchage au dessus. Oui, j'avoue, c'est assez conceptuel!!!

Irene dit de ne pas oublier qu'un bloc uni est aussi un bloc! Au début, je fais des blocs assez denses puis petit à petit, j'aère mon top. Je trouve vraiment intéressant de voir comment la perception de certains blocs change quand ils sont "noyés" dans des blocs unis, surtout quand on ne travaille qu'avec deux couleurs.

Puis je couds vite le dos. Je tente de faire très simple. Je quilterai peut-être un peu à la main et s'il y a beaucoup d'épaisseurs, ce ne sera pas facile. Bon, j'ai fait relativement simple! 

Après avoir fini le top, il me reste beaucoup de morceaux plus ou moins grands. Je les assemble sans trop réfléchir. Je fais des essais avec les grands morceaux restants.

 
N'ayant plus assez des deux tissus jaunes, j'ajoute un cadre à chaque bloc d'un orange un peu foncé. Sur le moment, je trouve le contraste trop fort.

Pour l'adoucir et ça peut paraître un peu paradoxal, j'ajoute des  rectangles orange. Ce lien entre les blocs me convient bien.
Mais je vais finalement racheter un peu de jaune pâle chez Réjane. Et ce dos me plaît bien. Il est à l'envers par rapport à la photo du dessus. Le quilting coupera un peu ces grandes parties unies.
A posteriori, c'est facile mais quand je regarde  ce dos et la première photo où il n'y avait pas de cadre, je trouve que le bloc du haut était intéressant, noyé dans le jaune d'or. J'imagine que ça aurait été intéressant de faire des demi-cadres pour les blocs supérieurs et inférieurs. Laisser seulement les deux bandes adossés au jaune d'or et les blocs auraient été ouverts dans le jaune pâle. Certains morceaux jaune d'or auraient flotté dans la jaune pâle. Vous me suivez ou je vous ai perdu(e)? 

A propos de la couleur ajoutée dans le dos, j'ai longtemps hésité à ajouter un troisième couleur dans le top. Irene avait organisé un rendez-vous en visio deux mois après le stage pour montrer l'avancée de chacun et chacune. Plusieurs personnes avaient ajouté une troisième couleur. J'ai trouvé que j'étais déjà trop loin dans l'avancée de mon top pour ajouter une troisième couleur et j'avais envie de jouer sur le jeu jusqu'au bout. Parfois, j'ai un côté "bonne élève"!

 Je viens de regarder à nouveau le #dancingwiththewall sur Instagram. En regardant certains quilts, je me rends compte que j'aurais pu ajouter une troisième couleur. Ca aurait donné un peu de tonus. Tant pis. Si vous avez un peu de temps, allez y faire un tour. Il y a quelques quilts vraiment intéressants.

Le quilt est maintenant monté en sandwich et attend d'être quilté. Il faut que ça mûrisse dans ma tête.
Maintenant qu'il est monté en sandwich et que l'article est écrit, je vais avoir la tête libre pour le QAL de Cécile et Corinne. 

A bientôt.

Annie🌷

16 commentaires:

  1. J’aime beaucoup les couleurs et le orange ajoute encore du peps...
    Beau travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c était intéressant de jouer avec seulement les deux jaunes et de me laisser surprendre par l ajout du orange !

      Supprimer
  2. j’avais le top précédemment sur un groupe, et la je suis enchantée de découvrir tout le cheminement qui amène à la pièce finale. Merci pour toutes ces explications. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. C est intéressant aussi pour moi de l écrire même si j ai tardé un peu et déjà oublié un peu quelques épisodes!

      Supprimer
  3. Jouer avec deux couleurs... cela paraît simple! et pourtant, comment ne pas se répéter, varier les tailles et les formes, agencer les différents blocs? Tu nous décris ton cheminement en nous faisant partager le plaisir que tu y as pris.
    J'adore l'idée du grand carré partagé en 4 et surtout l'effet de montagne ou d'escalier que tu lui as fait prendre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bel exercice que seulement deux couleurs ! J ai adoré transformer ce carré et y voir des escaliers 😊

      Supprimer
  4. Je me suis plongée avec plaisir dans toutes ces explications ! Bravo pour le résultat ! j'aime !

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Improvisé mais ....Très élaboré, en fait !
    Tu voles vers la liberté .... Bizh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'improvisation n est pas si simple qu il n'y paraît. C est ce que mes "profs" d improvisation disent en premier! Mais quand je suis partie dans ce monse et que ça vient facilement, c est jouissif, très liberateur. Bises

      Supprimer
  7. Quelle fantastique idée d'avoir choisi ces couleurs ! C'est d'une luminosité réjouissante 🌞 et le fait de ne pas avoir de contraste fort attire d'autant plus l'attention.
    Quant à la liberté de coupe et le surlignage, c'est exactement ce que j'aime, surtout quand on s'amuse en groupe (réel ou virtuel).
    Bravo mon amie ⭐⭐⭐

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J avais vraiment besoin de cette chaleur des jaunes en plein été pourri. Irene a été très intéressée par mon choix inhabituel. J aime ce que tu écris sur le fait de ne pas avoir de contraste fort😊. Je trouve que quand on veut improviser, il faut avoir du temps devant soi car la liberté a besoin de temps pour s exprimer pleinement. Merci ma belle amie💛

      Supprimer
  8. Ce travail de réflexion est fascinant et le résultat superbe. J'ai regardé les autres quilts sur le groupe Instagram, elles sont rares celles qui ont respecté la consigne des deux couleurs. Et pourtant leurs patchs n'en sont pas moins intéressants et agréables à regarder.

    RépondreSupprimer
  9. Whaou,abreuvoir suivi des modèles décalqué des motifs,je sentais bien que piaffait en moi l'envie de me lâcher, de me tromper,d'oser !bravo,merci,ça m'intéresse +++je me suis déjà bien régalée avec les patchwork siddis si bien expliqués jadore:méditatif!!!❤

    RépondreSupprimer
  10. Il a l'air super sympa ce stage ! Bravo, ta création est très réussie 👏
    Merci pour le lien dans ma fête de liens 😉

    RépondreSupprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...