lundi 3 décembre 2018

Il a 28 ans mais je l'aime toujours autant

En ce moment, je passe pas mal de temps à m'occuper de la maison et des améliorations que nous y faisons. Je m'occupe aussi un peu du Projet 70 273. Bref, mes projets personnels sont en pause. 
J'en profite donc pour vous parler de mes débuts en patchwork. Je vous avais parlé du premier quilt que j'avais fait en log cabin pour mon fils aîné.
J'en ai fait un autre pour ma mère puis j'ai eu envie de progresser. J'ai proposé à mon deuxième fils de lui faire un quilt et qu'il le dessine. Il avait à l'époque un lit Ikea, un peu en hauteur avec les montants verticaux blancs, et le coffre du lit bleu et rouge. Certaines doivent s'en souvenir! 
J'ai eu envie de me lancer dans une autre technique que le log cabin. J'avais dessiné sur une feuille à petits carreaux les proportions du quilt.. Le quilt serait donc en plateau, à peu près 1,90m x 90 cms. Mon fils savait que je ne voulais faire que des carrés et des triangles.
Il a fait ce dessin que je garde précieusement.
 Travail en équipe : son père l'a transformé en carrés et triangles, sauf le toit de la maison.
Nous sommes allés choisir les tissus chez Irma' Sampler à Haarlem. Quand je dis "nous", en fait c'est mon fils. Il a choisi tous les tissus et c'était impressionnant de voir ce garçon de 8 ans très déterminé dans ses choix. J'ai émis une réserve sur le tissus de fond mais il a bien affirmé son choix haut et fort. J'aime beaucoup le bleu foncé, toutes les couleurs unies qu'il a choisies. La vendeuse qui l'a aidé était adorable comme toute l'équipe d'Irma d'ailleurs.


Pendant qu'il choisissait les tissus, son petit frère a reçu un dessin à colorier. Un peu après un verre de jus de fruit, puis comme le choix des tissus prenait encore du temps, un gâteau. Et là, le petit frère de 5 ans de me dire "et tu crois qu'elles vont me donner un patchwork?" en articulant bien patch-work. Je l'entends encore, c'est trop mignon! Je lui ai bien sûr répondu que non et j'ai raconté aux vendeuses qui étaient attendries. Je crois que nous leur avons fait passer un bon après-midi.

Retour à la maison pour faire le quilt. Je ne sais plus si j'ai fait les carrés bicolores en méthode rapide ou pas. Je pense mais je n'en suis pas sûre.. Le voici, ce quilt que j'aime toujours autant. 

J'avais utilisé la seule méthode que je connaissais pour le terminer, c'est à dire, le top, le molleton, l'arrière cousus ensemble avec une ligne non cousue pour pouvoir le retourner et le terminer à la main. Je ne connaissais que les noeuds pour maintenir le quilt. Je ne les ai pas utilisés, je n'ai pas quilté non plus, je ne savais pas.
Régulièrement, je me dis que je vais démonter les trois épaisseurs, l'agrandir pour qu'il aille sur un lit d'une personne, le quilter... et je ne le fais pas car il va perdre son caractère, sa spécificité.
Si un jour, j'y touche, ce sera pour le quilter. En le regardant à nouveau, une autre idée vient. Je ne veux pas ajouter d'autre tissu ou un strict minimum. Le dos est de la même couleur que la bordure. Je pourrais donc ajouter une large bande sur les côtés et le bas pour qu'il puisse aller sur un lit. Et jouer avec le quilting et un fil multicolore ou dégradé pour casser un peu tout ce grand morceau vert... Un jour, peut-être!
Je trouve que je me suis plutôt bien débrouillée pour un premier quilt précis. Bien sûr, il y a quelques décalages. Les coutures sont soit ouvertes, soit rabattues et du côté le plus clair mais elles sont régulières et propres.
J'ai juste ajouté un détail à ma sauce, une fleur sur une fenêtre. Les fenêtres et la porte sont dans un tissu traditionnel néerlandais.

Il y a une suite à ce quilt, vous la découvrirez dans mon prochain article.

A bientôt avec bonheur.
Prenez bien soin de vous :-)

20 commentaires:

  1. Les enfants sont sources de bonheur dans tous les domaines ! Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, et c'est vraiment sympa quand ils sont partants pour des projets de patch. Ils en ont d'ailleurs en commande depuis un bon bout de temps. Heureusement, ils sont patients! Bises

      Supprimer
  2. Jolie et émouvante histoire ! bravo pour l'adaptation du dessin en quilt, les petites "imperfections" que tu relatent ne font qu'ajouter au charme de cet ouvrage, que de souvenirs doivent remonter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! oui, beaucoup de souvenirs sont remontés et ils m'ont fait du bien :-)

      Supprimer
  3. J'aime son dessin, les détails (la fleur sur la fenêtre) A nos débuts, finalement, on ajoutait tout de même une touche personnelle et ça en fait le charme. Parfois trop en connaître sur les techniques, alourdit l'œuvre; Picasso disait que pour rester artiste, il faut aussi garder une âme d'enfant. Pour ma part, je le laisserai tel quel; ainsi, il touche encore! Car il est dans son jus, il a une âme. Et puis, c'est une œuvre collaborative!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, tu as raison pour la touche personnelle. Finalement, j'avais déjà un peu de créativité ;-) Si un jour j'y touche, ce sera vraiment pour une très bonne raison. Peut-être si mon fils devient papa et me le demande pour le lit de son enfant! Je ne vois que ça comme raison d'y toucher.

      Supprimer
  4. Dans un sens, ou dans les deux, une bande de Möbius, à la fois infinité et unicité ! Superbe !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette histoire si bien racontée ! Le temps passe et on a tendance à oublier ces petites histoires! Bizhou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai bien aimé me replonger dans l'histoire de ce quilt. Ce sont de bons souvenirs.Bisous ;-)

      Supprimer
  6. Superbe ! Quel beau souvenir pour ton fils, un patchwork fait à partir d'un de ses dessins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et il en a d'autres en attente. Il a fait le dessin, yapluka...

      Supprimer
  7. J'adore toutes ces jolies histoires ! Belle journee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Ce sont des commentaires comme le tien qui le donnent envie de continuer à raconter l'histoire des quilts et bricoles que je fais!

      Supprimer
  8. Émouvant! c'est un joli patrimoine à céder à l’intéressé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si un jour, il le veut, je lui donnerai volontiers. Il n'est chez moi que provisoirement, en dormance.

      Supprimer
  9. Belle histoire autour de ce quilt ! Et beau projet. Bises !

    RépondreSupprimer
  10. J'adore quand plein de monde sont mis à contribution dans un projet, ça le rend encore plus magique et unique.

    RépondreSupprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...